Intel : amende record de 1,06 milliard d'euros

Ariane Beky
13 mai 2009 à 13h16
0
000000B400722874-photo-logo-intel-3.jpg
La Commission européenne frappe fort en imposant au groupe Intel, fabricant américain de semi-conducteurs, 1,06 milliard d'euros d'amende pour abus de position dominante. Après plusieurs années d'investigation, l'exécutif européen a accumulé les preuves attestant du non-respect des règles communautaires par le fondeur.

Intel aurait proposé, d'octobre 2002 à décembre 2007, des remises « occultes » aux fabricants de matériel informatique pour mieux évincer du marché ses concurrents, dont le plaignant AMD. Intel aurait également incité le grand distributeur Media-Saturn Holding (Media Markt) à vendre des ordinateurs équipés exclusivement de processeurs x86 de sa marque. Enfin, le fondeur n'aurait pas hésité à effectuer des paiements directs auprès des marques d'ordinateurs Acer, Dell, HP, Lenovo et NEC pour retarder le lancement de produits concurrents.

Désormais « dans l'obligation de mettre un terme à ses pratiques illégales  », Intel s'est vu infliger l'amende la plus élevée imposée à ce jour pour abus de position dominante par l'Europe. « Intel a causé du tort à des millions de consommateurs européens en cherchant délibérément à exclure les concurrents du marché des puces informatiques pendant des années. Une infraction aussi grave et d'une telle durée aux règles antitrust de l'UE ne peut être tolérée », a souligné mercredi Neelie Kroes, commissaire chargée de la concurrence. Grâce à cette décision, « le pouvoir ne sera plus aux mains d'un monopole mais dans celles des fabricants d'ordinateurs, des distributeurs et des consommateurs », a pour sa part declaré Giuliano Meroni, président d'AMD Europe.

Changement de ton du côté de Paul Otellini. Le président directeur général d'Intel corp., a affirmé dans un communiqué : « nous contestons vivement (la décision de la Commision) que nous jugeons déplorable et qui fait fi de la réalité d'un marché où règne une très forte concurrence, caractérisé par une innovation constante, des produits toujours plus performants et des prix en baisse. Les consommateurs n'ont été lésés en rien. » Intel, comme Microsoft en 2004, va faire appel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top