VBS/NewLove.A, un nouveau ver

Panda Software
22 mai 2000 à 13h56
0
Oxygen3 24h-365d alerte les utilisateurs de la présence de VBS/NewLove.A (également connu sous le nom de Worm/NewLove.A), un ver polymorphe de Visual Basic Script qui circule actuellement dans tout le cyberespace. Sa phénoménale capacité à se propager fait de lui un virus extrêmement dangereux ; en effet, il est capable de s’auto-envoyer à toutes les adresses qui se trouvent dans le carnet d’adresses de Microsoft Outlook des utilisateurs contaminés.

VBS/NewLove.A arrive dans la boîte aux lettres des utilisateurs sous la forme d’un message électronique aux caractéristiques suivantes :

Objet : FW: « nom du fichier » .ext, au hasard
Corps du message : aucun texte n’est inclus dans le corps du message.
Pièce jointe : « nom du fichier ».ext.VBS, au hasard

A première vue, il est impossible d’identifier le sujet du message malveillant qui véhicule le ver VBS/NewLove.A, parce que ce dernier choisit un nouveau nom de fichier au hasard, pour chaque nouvelle infection. Malgré tout, il est possible d’identifier l’extension du fichier dont le nom apparaît dans l’objet du message, parce qu’il s’agit invariablement de l’une des onze extensions suivantes : DOC, XLS, MDB, BMP, MP3, TXT, JPG, GIF, MOV, URL, HTM.

Le simple fait de cliquer sur la pièce jointe exécute le virus. VBS/NewLove.A crée ensuite de nombreuses copies de lui-même en utilisant au hasard des noms pris dans les dossiers Démarrer et System de Windows. Après cela, le virus crée les entrées suivantes dans le registre Windows :

· HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\RunServices
Afin d’être sûr de bien être exécuté à chaque démarrage de la machine, le virus assigne à ces entrées les noms des copies qu’il avait choisies au hasard juste avant.

Après l’infection, le ver insère un nombre variable (entre 1 et 10) de lignes de commentaires dans son code. Les commentaires sont écrits en majuscules et sont choisis au hasard ; ils peuvent avoir jusqu’à 30 caractères. Résultat : il n’existe pas deux copies identiques du virus. Qui plus est, le ver change aussi sa taille, augmentant au fur et à mesure qu’il se propage, ce qui rend la détection encore plus compliquée.

Une fois que le virus a été envoyé, VBS/NewLove.A déclenche sa charge qui consiste à effacer tous les fichiers qui se trouvent sur tous les lecteurs des machines infectées. Pour réaliser cet exploit, il se rend dans absolument chaque dossier de chaque lecteur du système. Chaque fois que le virus trouve un fichier, il crée un nouveau fichier avec le même nom, dans lequel il copie son propre code et au bout duquel il ajoute une extension .VBS ; puis il efface l’original. Lorsque sa charge malveillante aura fini son office, toutes les données stockées dans le système auront été détruites.

Oxygen3 24h-365d conseille vivement aux utilisateurs à ne pas ouvrir de fichiers attachés ayant ces caractéristiques. Si vous recevez un message électronique qui, à votre avis, transporte ce virus ou n’importe quel autre virus, effacez-le immédiatement de votre Boîte de réception ainsi que du dossier Eléments supprimés.

Réalisé en collaboration avec Panda Software
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top