Mobile World Congress : le salon mobile de Barcelone résiste à la crise des télécoms

01 juin 2018 à 15h36
0
012C000001942986-photo-mobile-world-congress-2009.jpg
Alors que les différents analystes du marché des télécoms tablent sur une baisse des ventes de mobiles au niveau mondial de 5 à 10% en 2009, le salon « Mobile World Congress (MWC) » de Barcelone a fait cette année encore la part belle aux annonces majeures du secteur confirmant le dynamisme du marché général de la téléphonie mobile et de celui des smartphones en particulier.

Mais situation économique mondiale oblige, différents signes montrent tout de même que certaines marques sont plus touchées que d'autres et ont diminué leurs investissements dans cette édition 2009 du MWC.

Mobile World Congress 2009 : publicités, grèves et record de visiteurs
Les années précédentes, toute la ville de Barcelone était habillée aux couleurs du salon pendant 4 jours, aux dates d'ouverture du MWC. Des mises en avant de la GSMA (GSM Association), à l'origine du salon, aux publicités des principaux constructeurs de mobiles, voire des équipementiers télécoms en mal d'image, il était difficile de déambuler dans les principales rues de la ville sans être au courant qu'un salon mondial des télécoms avait lieu dans l'enceinte du Feria à Montjuic de Barcelone. Cette année, la situation était quelque peu différente. Seules deux marques de mobiles - LG et Samsung - ont investi dans une importante campagne de communication, que ce soit dans le salon ou dans la ville. LG s'est ainsi payé une campagne d'affichage sur les bus Barcelonais alors que Samsung a préféré une campagne sur des panneaux publicitaires dans les rues de la ville. Nokia, Motorola ou Sony Ericsson étaient pour leur part totalement absents cette année des campagnes publicitaires hors salon.

Le salon a de plus connu cette année quelques manifestations remettant quelque peu en cause son bon fonctionnement. Le premier jour, c'est ainsi un groupe d'une vingtaine de personnes cagoulées qui a manifesté pacifiquement devant l'entrée du MWC 2009 pour avertir les mobinautes du danger des ondes électromagnétiques sur l'Homme. D'autant plus qu'entre les répéteurs GPS ou GSM, les réseaux mobiles 4G de test (3G LTE ou WiMax) ou les réseaux de TV Mobile également testés - Qualcomm ayant expérimenté la norme MediaFlo grâce à 3 antennes pour couvrir tout Barcelone -, le salon était cette année inondé d'ondes en tout genre. Quelques jours plus tard, c'est un autre groupe, de grévistes cette fois, qui a manifesté contre le licenciement qualifié d'abusif de plusieurs centaines d'employés de l'opérateur Telefonica ES. D'autres signes montrent également que le salon a cette année tenté de réduire son budget de fonctionnement, de l'absence d'un restaurant pour journalistes et invités aux moins nombreuses animations organisées pendant les temps forts du salon.

Cela n'a pas empêché la GSMA de compter cette année 47 000 visiteurs pour l'édition 2009 du salon Mobile World Congress, dont plus de 2800 CEO. Selon nos informations, le succès est néanmoins plus mitigé concernant le nombre de journalistes présents à cet évènement. Si nous étions 800 l'année dernière, nous avons été près de la moitié cette année.

Les grandes annonces du salon : le système Windows Mobile 6.5 dévoilé
012C000001942988-photo-mobile-world-congress-2009.jpg
C'est Steve Ballmer en personne, le PDG de Microsoft, qui a officialisé la sortie prévue en fin d'année de la nouvelle version du système mobile de la marque. Baptisé Windows Mobile 6.5, le système dispose d'une nouvelle interface tactile en forme de nid d'abeille et permet d'exploiter deux services connectés associés : MyPhone pour synchroniser ses données à distance et Marketplace pour concurrencer l'App Store d'Apple. Selon Audrey Journaux, chef de produit Windows Mobile pour Microsoft France, Windows Mobile 6.5 est d'ailleurs plus qu'un simple système d'exploitation.

Sitôt annoncé, LG a indiqué que ce seront 50 nouveaux smartphones sous Windows Mobile qui verront le jour d'ici 2012. Un chiffre contesté dans nos colonnes par Frédéric Tassy, le PDG de HTC France, qui reste sceptique quant à la capacité de la société à produire autant de terminaux en si peu de temps.

Dans le monde des smartphones Windows Mobile, outre la sortie de nouveaux terminaux innovants dont le LG GM730, le Palm Pré (présenté très discrètement) le Samsung Valencia, les Touch Pro 2 et Touch Diamond 2 de HTC (présentation du HTC Touch Diamond 2) ou le Gigabyte gSmart S1200, c'est Gianfranco Lanci, le président et CEO de la société taïwanaise Acer, qui s'est lancé officiellement dans les smartphones. Ce sont pas moins de 7 smartphones sous Windows Mobile (présentation de leur interface tactile) qui verront le jour cette année, dont bon nombre d'entre eux allant être disponibles à des prix de 1 à 49 euros avec abonnement. De quoi faire frémir les actuels leaders du marché des smartphones sous Windows Mobile ?

LG, Sony Ericsson, Samsung : cap vers le tout tactile !
Au salon MWC 2009, ce sont principalement trois nouveaux smartphones tactiles qui ont fait sensation : le LG Arena, un smartphone aux faux airs d'iPhone Nano, le Sony Ericsson Idou, un smartphone de 12 megapixels sous Symbian Foundation et le Samsung Player HD, un smartphone AMOLED tactile sous Symbian S60 5ème édition.

Mais ce ne sont pas les deux seuls terminaux qui ont été le plus mis en avant, les concepts de « Greenphones » ayant fait attiré également bon nombre de mobinautes avec des téléphones de plus en plus « écolo ». Samsung a ainsi dévoilé le Blue Earth, un mobile tactile qui se recharge à l'énergie solaire alors que LG a répliqué avec un prototype de mobile rechargeable à l'énergie solaire.

Détail intéressant, contrairement à ce qu'annonçait Samsung, citant des chiffres de l'institut d'études GFK, c'est bien LG qui revendique la première place du marché des smartphones tactiles en France.

Google absent du salon, peu de smartphones Android présentés
Cette année encore Google a choisi de ne pas être physiquement présent dans un stand du salon Mobile World Congress de Barcelone. C'est Vodafone qui a tenu une conférence de presse pour dévoiler le second Google phone du marché, le HTC Magic. Déjà présenté en détail dans nos colonnes, il s'agit du même smartphone Android lancé il y a près de 6 mois aux Etats-Unis, le T-Mobile G1, au détail près qu'il n'intègre désormais plus de clavier physique. Le HTC Magic sera lancé en France en Avril via SFR.

Concernant les autres smartphones Android présentés, ni Motorola, ni Sony Ericsson, ni Asus n'ont profité de l'occasion pour présenter leur premier Google Phone. Seules quelques marques moins connues comme l'équipementier chinois Huawei ont présenté un tel terminal. Et encore « présenter » est un bien grand mot, étant donné qu'il a fallu se contenter d'un smartphone présenté sous verre ! C'était également le cas de trois autres marques à savoir SIM Technology, TechFaith et General Mobile, qui ont dévoilé en catimini de nouveaux smartphones Android.

A noter que si Google n'a pas tenu être présent sur le salon, ce n'était pas le cas de Yahoo! qui a dévoilé Yahoo! Mobile, une suite mobile multiplateforme réunissant tous les services de la marque, de oneSearch à oneConnect en passant par FlickR ou par un client email intégré. Le logiciel téléchargeable sur iPhone, Blackberry, S60 ou smartphones Windows Mobile sera d'ailleurs livré pré chargé avec le navigateur web Opera Mini. Détail intéressant, Yahoo! mobile sera même compatible Android de... Google.

Asus, HP, Motorola : peu d'annonces
Dans le top 5 des marques mondiales de téléphones mobiles, Motorola n'a fait aucune annonce produit cette année au MWC 09. Il a fallu se contenter de produits déjà présentés au CES 2009 de Las Vegas. Bien qu'étant partenaire de Microsoft avec le système Windows Mobile ou bien qu'étant membre de l'Open Handset Alliance de Google chargé de promouvoir le système Android, Motorola possédait certes un stand sur le salon mais présentant uniquement les solutions B2B de la marque. Solutions les plus rentables il va s'en dire.

Dans le même ordre d'idée, ni HP ni Asus, pourtant des marques fortes dans le monde des smartphones, n'ont présenté de nouveaux produits innovants. Asus, qui s'est allié à Garmin avec sa marque Garmin-Asus, a tout juste officialisé le smartphone tactile Nüvifone G60 sous Linux et le Nüvifone M20, un smartphone 3G+, GPS et WiFi sous WM 6.1. HP n'a pour sa part rien dévoilé même si l'américain a confirmé son soutien au système Windows Mobile 6.5 de Microsoft.

Une année en demi-teinte pour Nokia
Premier acteur mondial du marché des mobiles, Nokia n'a que peu étonné au salon MWC 09. Outre les smartphones pour entreprises E55 et E75, les smartphones 6710 Navigator et du 6720 classic et le N86, un photophone de 8MP, Nokia n'a que peu innové en matière de produits. C'est du côté des services qu'il fallu se tourner pour voir quelques nouveautés.

A commencer par l'officialisation de la sortie prochaine de l'Ovi Store, un nouveau concurrent de l'App Store d'Apple. Présenté en détail dans nos colonnes, il sera compatible avec une très grande majorité des terminaux de la marque et permettra de télécharger des logiciels gratuits et payants. 50 millions de mobiles compatibles devraient pouvoir accéder à terme à l'Ovi Store. Dernier point intéressant, un partenariat signé entre Nokia et Skype, visant à intégrer le service de voix sur IP dans le prochain smartphone S60 tactile de la marque, le N97. Ce n'est pas qu'une version mobile du service qui sera disponible dans le N97 mais bel et bien une vraie intégration intelligente, les contacts de Facebook étant disponibles directement dans le répertoire du smartphone.

Qualcomm, Nvidia, Texas Instruments : des puces mobiles de nouvelle génération
Qualcomm, l'un des géants américains des puces sans fil pour mobiles 3G, a dévoilé différentes nouvelles solutions pour smartphones et ordinateurs portables. Outre le soutien à la technologie sans contact NFC, Qualcomm a annoncé la sortie d'une nouvelle puce 3G pour PC portables, une puce pour smartphones « low cost » et la signature historique d'un contrat avec Nokia pour lancer des smartphones S60 HSPA+ / LTE. A noter que dans le monde des équipementiers réseau, c'est également Verizon Wireless, le premier opérateur mobile américain, qui a créé la surprise en se lançant dans la 3G LTE. Pendant de nombreuses années, les USA ne mettaient en avant que la technologie 3G locale CDMA EVDO. Et cocorico, c'est Alcatel-Lucent, accompagné par Ericsson, qui va construire ce réseau d'ici 2010.

Pour sa part, Texas Instruments a dévoilé une nouvelle version du TI OMAP3, une puce anti-iPhone compatible avec les systèmes Windows Mobile 6.5, Android Cupcake et S60 5ème édition. Nvidia en a fait de même avec sa puce Tegra pour smartphones et netbooks.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bientôt l'iPhone jailbreaké pourra se coupler à un clavier Bluetooth
Le prochain  Chronicles Of Riddick  arrive le 24 avril
GeForce GTX 285 et Radeon HD 4850 X2 en test
  EndWar  en vidéo : la stratégie « vocale » sur PC
Design rétro, RAW et MP3 pour les compacts Samsung
Addiction : faut-il stigmatiser le jeu vidéo ?
Conception électronique : SpringSoft s'offre Certess
  Lost Planet 2   enfin annoncé en vidéo !
Lot-et-Garonne : plus de 110.000 foyers privés de Net
Le CeBit déserté ?
Haut de page