Nokia cède ses « Security Appliance » à Check Point

Jérôme Bouteiller
22 décembre 2008 à 17h03
0
00FA000001834350-photo-nokia-appliance.jpg
Sérieusement bousculé par Cisco ou Juniper dans le domaine des « security appliances », Nokia a décidé de sortir d'un segment sur lequel le cabinet IDC lui créditait récemment de 4,3% de parts de marché, en forte baisse.

L'équipementier finlandais vient effet d'annoncer la cession de sa division « Security Appliances » à Check Point Software Technologies pour un montant non communiqué. « L'intégration du portefeuille «Security Appliances » de Nokia dans l'offre Check Point en matière de solutions de sécurité est l'aboutissement naturel de notre longue collaboration, synonyme d'avantages durables pour nos clients mutuels. » commente simplement Gil Shwed, Président-directeur Général de Check Point.

Entre les solutions de sécurité, les réseaux privés virtuels ou les logiciels de gestion unifiée des menaces, ces plates-formes Nokia ont déjà été écoulées à plus de 220 000 unités chez un total de plus de 23 000 clients dans le monde. A titre de comparaison, Check Point revendique pour sa part plus de 100 000 clients pour un total de 700 000 passerelles de sécurité déjà écoulées.

Une alliance qui devrait permettre à Check Point de consolider sa troisième place de ce segment, derrière Cisco ou Juniper mais devant Fortinet.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Renault présente des résultats en baisse au S1... sauf sur l'électrique, en plein boom
scroll top