IDC: "Les PME européennes se font voler en moyenne quatre ordinateurs portables par an"

Par
Le 18 novembre 2008
 0
0096000001492376-photo-piratage.jpg
Le constat est alarmant: les PME européennes ne se sentiraient que peu concernées par le vol de données. 52% d'entre elles considèreraient qu'elles sont trop petites pour intéresser les pirates. Ce qui expliquerait pourquoi moins d'une sur trois emploie un responsable informatique.

En mai dernier, pourtant, des failles de sécurité dans les sites Internet de 34 PME en France, en Russie et Islande avaient causé des dommages irréparables. Une vingtaine de pirates informatiques, âgés de 14 à 25 ans, avait alors profité de cette intrusion pour supprimer des fichiers, ajouter des données erronées et même récupérer les coordonnées bancaires des clients.

0064000001343952-photo-idc.jpg
Pire encore, selon une étude IDC portant sur le vol d'ordinateurs portables chez les PME européennes, une entreprise se fait voler en moyenne quatre ordinateurs par an. Malgré cela, le cryptage ou le chiffrement des données ne sont toujours pas devenus des réflexes, et pas seulement chez les PME. On se souvient par exemple de la perte, l'année dernière, de deux disques durs non cryptés contenant les données personnelles et coordonnées bancaires de millions de Britanniques, ou encore de la fabuleuse découverte d'un journaliste de l'Expansion en octobre 2006, qui sur un trottoir parisien avait retrouvé une clé USB contenant les plans des frégates vendues par la Direction des constructions navales à l'Arabie Saoudite.

Reste que les solutions de sécurité ne peuvent pas grand chose contre les maladresses. Dans certains cas, la sensibilisation des acteurs demeure la seule alternative. Dans d'autres le simple fait de contrôler les identités, par des moyens forts d'authentification, permet la traçabilité des données et donc d'en contrôler la confidentialité.

La liste des outils permettant de parer aux vulnérabilités des entreprises est donc longue: le secteur est l'un des plus dynamiques de l'industrie IT. En France, le marché des solutions informatiques de sécurité est estimé à 1,7 milliard d'euros. Dans le monde, il atteindrait 350 milliards d'euros pour l'ensemble des solutions de sécurité, physiques ou informatiques.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top