Thalès ouvre les portes du... centre de sécurité

0
00C8000001525684-photo-thales.jpg
Le spécialiste de l'électronique et des systèmes d'information critiques Thalès vient d'inaugurer un centre dédié aux solutions de sécurité à Vélizy (78). Ce centre (2000 experts et ingénieurs, 600 m2) viserait à améliorer la sécurité des personnes, la protection des infrastructures sensibles, la prévention des catastrophes et la lutte contre la cybercriminalité. Qu'y a-t-il donc à l'intérieur? Tout ce qui se fait de mieux en France dans le domaine de la biométrie, de la géolocalisation, des simulations et des protections informatiques. Reste que la concurrence est rude à l'international.

Parmi les solutions qui seront développées et commercialisées depuis ce site, on compte par exemple un centre de commandement fourni clé en main aux opérateurs publics ou privés, ou encore le smart Corridor, un couloir rempli de capteur qui recueille des données diverses (identité, présence d'explosifs, d'objets) ou même un logiciel d'analyse vidéo en temps réel des flux de personnes. « Des technologies comme les systèmes de protection des documents identitaires, de protection des infrastructures de transport d'énergie, de protection des aéroports, comme les systèmes intelligents de gestion du transport terrestre ou comme la cyberprotection, seront tout particulièrement à l'honneur dans ce nouveau laboratoire interactif », explique Thalès.

L'inauguration, effectuée en présence de Jacques Barrot, vice-président de la Commission européenne, responsable justice, liberté et sécurité, a précédé de quelques jours un accord entre Thalès et E-Band Communications, un spécialiste des réseaux sans fil, pour fournir une infrastructure Wifi sécurisée et cryptable à plusieurs administrations, sociétés financières et municipalités américaines. Alors que la planète finance, tremble et que le secteur technologique prend de plein fouet les indices d'une récession imminente, le groupe Thalès fait donc figure de forteresse. D'ailleurs dans une interview du journal La Tribune, son PDG Denis Ranque visait toujours « un objectif de marge d'Ebit de 7,25% fin 2008 » et réaffirmait son objectif de 6% de croissance organique. Les technologies de surveillance sont donc des plus salutaires pour l'investissement en cette période de crise. Thalès réalise plus de 25% de son chiffre d'affaires (3,4 milliards d'euros en 2007) dans la sécurité.

01C2000001682962-photo-thales-secu.jpg
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page