Les virus les plus répandus depuis 1996

02 février 2001 à 14h27
0
00044343-photo-virus.jpg
Sous la rubrique « Top Malware of 2000 » (Principaux « maliciels » de l’an 2000), SecurityPortal publie une étude intéressante (disponible sur http://securityportal.com/articles/malware20010129.html au sujet des codes malveillants qui se sont les plus répandus au cours des cinq dernières années.

Selon SecurityPortal, en 1996, les virus d'amorçage régnaient en maître dans la liste des 10 principaux virus les plus répandus, car 5 des 7 premiers étaient de ce type, à savoir AntiEXE, AntiCMOS, Form ou Stoned ; ces virus était encore dans la liste de 1997, une année où 6 virus sur 10 étaient des virus d'amorçage. C’est en 1998 que la scène commençait à changer en raison de la diversification des techniques des maliciels (logiciels comportant des instructions malveillantes) et de l'importance croissante des virus de macros.

Aux dires de SecurityPortal, les techniques des virus étaient plus répandues en 1999, l'année où les vers apparurent eux aussi dans la liste des Top Ten. Pour être plus précis, quatre vers - Mélissa, PrettyPark, Happy99 et Freelink – firent leur apparition sur la liste face à 5 virus de macros.

Enfin, au cours de l'année 2000, la liste des dix principaux « maliciels » compilés par SecurityPortal inclut les codes malveillants suivants :

1. KaK (ver)
2. LoveLetter (ver)
3. Marker (macro)
4. PrettyPark (ver)
5. Laroux (macro)
6. Happy99 (ver)
7. Stages (ver)
8. Ethan (macro)
9. Class (macro)
10. Thus (macro).

Outre les données mentionnées ci-dessus, SecurityPortal met également les points suivants en exergue :

Les utilisateurs prennent parfois deux ans ou plus pour mettre à jour leurs programmes antivirus et pour appliquer les correctifs qui amendent les vulnérabilités de leurs programmes, malgré le fait que ces opérations devraient être effectuées régulièrement.

Les usagers d’Internet sont pour la plupart ignorants des virus IT. Bon nombre d'entre eux ne réalisent pas que le simple fait d’ouvrir des fichiers attachés peut mettre la totalité de leurs ressources IT en danger.

Un grand nombre d’entreprise ne sont pas assez biens préparés (en raison de leur configuration, utilisation, etc..) pour empêcher un virus d'entrer.

Les codes malveillants deviennent plus complexes et il est donc, chaque jour, plus important d'avoir une protection antivirus efficace capable d'offrir rapidement les antidotes aux virus les plus récents.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

15 000 tours/minute chez IBM
Whistler et Office 10 = XP ?
VIA Samuel II disponible au japon
Le retour du Pentium III 600E ?!
Abit va lancer des cartes CNR
Samsung DDR 250 Mhz
Thomson MM annonce le Lyra 2
Nouvelle version alpha de Winamp 3
Licences UMTS : NTT DoCoMo, Deutsche Telekom et Telefonica sur le pont.
« Spam » : les internautes débourseraient 10 milliards d'euros par an.
Haut de page