Fraude : 41 millions de comptes bancaires détournés

06 août 2008 à 11h30
0
00DC000001528720-photo-logo-justice.jpg
Aux Etats-Unis, le plus grand piratage de cartes de crédit vient d'être dévoilé. Les autorités fédérales ont arrêté onze personnes accusées d'avoir détourné plus de 41 millions de comptes bancaires. Albert Gonzalez, à la tête de ce réseau criminel international, a été arrêté mardi dernier à Boston pour fraude informatique et détournement d'identités. Il risque l'emprisonnement à perpétuité. Gonzalez et ses acolytes américains, ukrainiens, estoniens, chinois et biélorusses pratiquaient le « war driving », un procédé visant à repérer les réseaux WiFi des commerces pour identifier les vulnérabilités de leurs ordinateurs.

Sur ces machines, ils installaient des programmes espions leur retournant les informations bancaires des clients, notamment le code secret de leur carte. En ligne de mire nous retrouvons de grandes chaînes américaines telles que les librairies Barnes & Noble, le détaillant en fournitures bureautiques OfficeMax ou Sport Authority, un magasin spécialisé dans les articles de sport.

Selon les autorités, les escrocs ne se contentaient pas d'imprimer les numéros bancaires sur des cartes magnétiques vierges afin de pouvoir retirer plusieurs milliers de dollars dans des distributeurs de billets. Le groupe vendait aussi ces informations sur Internet en se tournant vers l'ukrainien Maksym Yastremskiy et l'estonien Aleksandr Suvorov.

Lors d'une conférence de presse à Boston, Michael B. Mukasey, procureur des Etats-Unis, a déclaré : « Les réseaux informatiques comme Internet sont deux éléments indispensables de l'économie mondiale. S'ils apportent d'extraordinaires moyens de commerce et de communication, ils sont aussi de formidables opportunités pour les criminels. »

Déjà en 2003 Albert Gonzalez avait été arrêté par les Services Secrets pour des charges similaires. Cependant, il avait collaboré avec la brigade anti-fraude pour arrêter le groupe de pirates ShadowCrew accusé de vendre des informations financières détournées. « Dès que nous avons su que M. Gonzalez travaillait en parallèle avec des criminels pour partager des informations confidentielles, nous avons immédiatement pris la chose en main. », a expliqué Mark Sullivan, directeur des services secrets.

En plus d'une peine de prison, le procureur a requis une amende d'au moins 1,6 million de dollars. « De toute évidence, ces gars-là étaient sophistiqués et organisés » commente Toby Weiss, directeur général de la firme Application Security, au NY Times.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top