D700 : la réponse de Nikon à l'EOS 5D de Canon

01 juillet 2008 à 10h00
0
00FA000001418832-photo-nikon-d700.jpg
Les rumeurs de ces dernières semaines avaient vu juste : Nikon avait bel et bien un nouveau reflex plein format dans ses cartons qu'il vient de dévoiler officiellement. Appelé D700, ce nouveau modèle sera disponible en juillet et viendra enfin répondre aux attentes des photographes professionnels équipés en monture Nikon, l'EOS 5D (l'un des reflex plein format de Canon) ayant déjà fait incité nombre d'entre eux à passer à la concurrence.

Pourquoi cet engouement pour le plein format avons-nous envie de demander ? Les principaux bénéfices des capteurs plein format (c'est-à-dire de mêmes dimensions que la pellicule 24 x 36 mm qui tient lieu de référence) sont les suivants :
  • possibilité de tirer pleinement partie des optiques issues de l'argentique et de les utiliser sans ce facteur de conversion qui décale la plage focale vers la position téléobjectif ;
  • présence de photosites (les éléments sensibles à la lumière) plus grands et plus réceptifs ce qui permet une meilleure montée en sensibilité ;
  • meilleure gestion de la profondeur de champ (la zone de netteté est inférieure à celle des reflex APS-C et les flous sont plus beaux).
Malgré ces qualités, le poids de ces reflex, l'encombrement des optiques 35 mm ainsi que de leur prix global de l'équipement font que ces appareils ne s'adressent pas à tout le monde. Seuls les professionnels qui ont besoin d'une qualité d'image irréprochable en tireront vraiment parti.

00FA000001418834-photo-nikon-d700.jpg

00FA000001418836-photo-nikon-d700.jpg
00FA000001418838-photo-nikon-d700.jpg

147 x 123 x 77 mm pour 995 grammes


Techniquement, le D700 fait de nombreux emprunts au D3 (voir cette brève) dont il reprend le capteur de 12,1 millions de pixels, l'écran 3 pouces de 307 200 pixels et la plage de sensibilité extensible jusqu'à 25 600 Iso. Ce reflex dispose ensuite d'un obturateur garanti jusqu'à 300 000 déclenchements, d'un système anti-poussières par vibrations à hautes fréquences, d'un boîtier tropicalisé au moyen de joints d'étanchéité et, caractéristique de plus en plus courante sur les reflex, d'un dispositif de visée sur l'écran LCD. Côté acquisition d'image, le D700 est capable d'enregistrer jusqu'à 8 fichiers par seconde lorsqu'il est couplé à la poignée d'alimentation optionnelle. Ce reflex se distingue enfin par son flash intégré (le D3 n'en avait pas) et sa capacité à piloter des flash distants.

Voici ses principales spécifications :
  • Capteur : CMOS de 36 x 23,9 mm de 12,1 millions de pixels
  • Écran : LCD de 3" de 307 000 pixels
  • Viseur : avec pentaprisme 0,72 x/ couverture 95%
  • Sensibilité : de 200 à 6 400 Iso (extension de 100 à 25 600 Iso)
  • Vitesse d'obturation : de 30 à 1/8 000 secondes
  • Support d'enregistrement : CF I et II
  • Alimentation : batterie Lithium Ion EN-EL3e rechargeable
Le D700 sera disponible en juillet et proposé au prix de 2 800 euros, tandis que l'Eos 5D de Canon qui a commencé sa carrière à 3 500 euros est aujourd'hui disponible à partir de prixsh:113864. D'autres reflex plein format sont attendus chez Sony (voir cette brève) voire chez le couple Pentax / Samsung (voir cette brève). Pour autant, en proposant dès maintenant son D700, Nikon prend une large mesure d'avance sur la concurrence et se donne enfin les moyens de répondre aux attentes des pros du studio tentés de passer chez Canon. Par ailleurs, alors que ce reflex attendu par les pros est enfin annoncé et que l'entrée de gamme a été largement renouvelée ces derniers mois avec la sortie des D40X et D60, il reste encore à Nikon à répondre aux attentes des photographes amateurs. Ceux-là n'ont en effet aujourd'hui le choix qu'entre un D80 vieillissant (mais toujours performant) et un D300 surdimensionné et bien onéreux.

Canon EOS 60D : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !
Modifié le 20/09/2018 à 14h15
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0
Haut de page