1,8 zettaoctet de données dans le monde en 2011 ?

14 mars 2008 à 08h45
0
00DC000000784380-photo-disque-dur-samsung-spinpoint-mh80-hybrid-flashon-120-go-serial-ata-5400-trs-mn-pour-portable-hm12hii.jpg
L'univers numérique continue sa croissance. D'après le cabinet d'analyse IDC, il pourrait représenter 1,8 zettaoctet d'informations dès 2011, soit 1,8 x 1021 octets. La multiplication des ordinateurs, appareils photo numériques, baladeurs MP3 et autres caméras vidéo participe à ce mouvement, mais l'essentiel de cette masse d'informations proviendrait des bases de données, des systèmes informatiques et de tous les dispositifs chargés de capter, puis de conserver, les traces de nos actions. IDC estime par ailleurs que la masse des informations relatives aux individus a déjà dépassé le volume de données qu'ils sont eux-mêmes capable de produire.

« Nous avons découvert qu'environ la moitié de votre empreinte numérique est associée à vos actions individuelles, comme la prise de photos, l'envoi d'email ou le passage d'appel vocaux numériques. L'autre moitié relève de ce que nous appelons "l'ombre numérique", les informations qui vous concernent, allant des noms inscrits dans les fichiers financiers aux historiques de navigation Web, en passant par les clichés pris par les caméras de surveillance », commente John Gantz, VP et chargé de recherche chez IDC. « Pour la première fois, votre ombre numérique est plus importante que les données numériques que vous avez vous-même créées activement. »

Données personnelles et « ombre numérique » devraient donc continuer à croître de concert, au fur et à mesure que les appareils photo numériques (plus d'un milliard dans le monde en 2007), les cartes de crédit, les accès à Internet et la télévision numérique se répandent à travers le monde. Outre la multiplication des usages impliquant la création d'informations numériques, IDC observe bien sûr la pénétration croissante de l'informatique dans les pays en voie de développement.

En 2007, le volume global d'informations dans le monde s'élevait selon IDC à 281 exaoctets, une progression de 56% par rapport à 2006. Si l'on écarte la problématique liée au comptage des octets en informatique (un Ko, ou kilo-octet, ne représente normalement pas 1000 octets, mais 1024), imaginez qu'un exaoctet correspond à la somme de la capacité d'un million de disques durs de 1 téraoctet (To). Un zettaoctet représente quant à lui mille de ces exaoctets.
Modifié le 18/09/2018 à 15h11
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Le trou dans la couche d'ozone n'a jamais été aussi petit depuis les années 1980

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top