Des experts de la sécurité prétendent pouvoir 'hacker' des conversations GSM

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000000899366-photo-logo-gsm.jpg
Des experts de la sécurité ont présenté mercredi dernier à l'occasion d'une conférence « Black Hat D.C. » organisée aux Etats-Unis une technologie encore en développement permettant de fortement diminuer le temps - et l'argent - nécessaire à déchiffrer des conversations téléphoniques ou des messages texte sur des réseaux GSM.

Et dans un contexte où bon nombre d'opérateurs mobiles de la planète exploitent des réseaux GSM, la méthode de chiffrement des réseaux GSM, nommée « A5/1 » et basée sur des clés 64 bits, était censée jusque là être « hackée » en théorie depuis une dizaine d'années. Mais les récentes découvertes des experts en question permettent désormais d'en faire autant avec des équipements peu onéreux. De quoi rendre potentiellement la technologie utilisable par tous, ou presque.

Car si jusque là il était possible d'intercepter des conversations GSM au prix de quelques centaines de milliers de dollars, les développements de ces deux experts de la sécurité permettraient d'en faire de même en moins de 30 minutes avec un équipement de 1000 dollars uniquement, ou en 30 secondes avec un équipement plus haut de gamme à 100 000 dollars. La technologie en question pourrait aider les services gouvernementaux à améliorer leur service d'écoute téléphonique respectif mais pourrait également tomber entre les mains de personnes à la déontologie plus douteuse.

A cette occasion, la technologie la plus onéreuse pourrait d'ailleurs être commercialisée auprès de tiers. Concernant son fonctionnement, si elle n'est évidemment pas détaillée publiquement, il en ressort tout de même qu'elle exploite un principe d'émulation de stations GSM dites actives pour contourner les méthodes de chiffrement en vigueur.

L'association GSM, appelée GSMA et représentant près de 700 opérateurs mobiles GSM, n'a pas souhaité spécifiquement commenter les découvertes de ces deux experts de la sécurité. En revanche, elle précise tout de même que si les algorithmes de chiffrement du GSM sont censés être compromis en théorie, personne n'a pas à ce jour réussi à les exploiter sur des réseaux GSM commerciaux...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Annonces Microsoft : l'Europe et le libre sceptiques
CorePlayer Mobile 1.2.0 : nouvelle version majeure du lecteur multimédia pour smartphones
Microsoft WGA: détection des cracks Vista en vue
Philips 9@9j : un téléphone mobile à batterie et à... pile
Artemis : l'Europe investit 2,5 milliards d'euros dans l'informatique embarquée
Succès des soldes d'Hiver sur Internet
Sergey Brin s'inquiète d'une éventuelle fusion Microsoft-Yahoo
“Quels défis pour la gestion des E-mails en entreprise ? “, une tribune de Cyril Van Agt
Physique : Havok bientôt complétement gratuit
Le clavier OLED enfin livré dans sa version finale
Haut de page