Écologie : faut-il boycotter le repassage ? Quand le Parti pirate compare la conso d’un serveur Netflix à celle d’un fer à repasser

Misitia Ravaloson
Publié le 26 juin 2023 à 15h20
© Shutterstock
© Shutterstock

Avez-vous déjà pensé à la consommation énergétique de votre fer à repasser ? Si non, d'autres l'ont fait… et les résultats peuvent être surprenants.

On parle souvent de l'impact écologique du numérique, des smartphones, des voitures, du chauffage, etc. En parallèle, on entend moins souvent (voire jamais ?) parler de la sobriété du repassage, et pourtant…

Vingt minutes de repassage = 260 000 heures HD

C'est Pierre Beyssac, porte-parole du Parti pirate, qui a réalisé ce calcul intéressant comparant l'impact énergétique du repassage à celui de la vidéo HD. Sur Twitter, il indique qu'un fer à repasser de 2 000 watts qui chauffe 25 % du temps et qui fonctionne pendant vingt minutes consomme environ 166 wattheures (formule : 2 000 watts x 20/60 x 1/4 = 166 wattheures).

En comparaison, un serveur de streaming consomme 500 watts pour 800 000 flux, soit 500 wattheures pour 800 000 flux d'une heure. Avec un tiers de cela, il peut expédier 260 000 flux.

Il conclut alors que « en vingt minutes de repassage, vous brûlez l'équivalent de 260 000 heures HD (énergie côté Netflix) ou quatre-vingts heures sur mobile, ou deux heures sur téléviseur grand écran ». Pour faire simple, votre fer à repasser consomme plus que votre serveur Netflix.

D'ailleurs, si on veut pousser la comparaison, 166 wattheures, c'est aussi l'énergie nécessaire pour recharger un téléphone à 100 % 10 fois.

Que retenir de ce calcul ?

Sa publication Twitter n'a pas mis longtemps à attirer les commentaires et critiques des internautes – certains étant en désaccord avec le principe de comparer un appareil de nécessité avec un service de loisir, et d'autres soutenant l'information.

Mais il y a une chose importante à retenir sur ce post : il n'impose en aucun cas de boycotter le repassage, mais de prendre du recul sur nos habitudes. De plus, Pierre Beyssac critique ici surtout les injonctions perpétuelles à regarder moins de vidéos, quand d'autres postes peuvent en fait consommer plus que ce que l'on croit.

Par ailleurs, le calcul n'est pas absolu. La consommation énergétique d'un service de streaming ne se résume pas au serveur. D'autres éléments de l'infrastructure consomment, comme le terminal, le network, etc. D'un autre côté, nous ne repassons pas toujours forcément pendant vingt minutes et pas tous les jours. C'est donc une comparaison à prendre avec des pincettes !

Source : Twitter

Misitia Ravaloson
Par Misitia Ravaloson

"Fervente défenseuse des nouvelles technologies comme un outil pour changer le monde : EdTech, GreenTech, EcoTech, CleanTech ! Passionnée de lecture et d'écriture depuis toute petite et diplômée de l'école de journalisme de Londres. Toutes mes passions regroupées en un métier."

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
MHC

L’extrémisme écologiste nous gangrène malheureusement de plus en plus. Laissez les gens vivre leur vie et foutez leur la paix !

On est à 4.5 tonnes de CO2 par habitant en France contre 15 aux USA, au Canada ou en Australie, près de 10 en Allemagne. Que les autres se mettent à faire des efforts !

trollkien

Perso je ne repasse que mes chemises, mais c’est juste une histoire de flemme :stuck_out_tongue:

#sechetonlingesurcintre

ayaredone

Moi je ne repasse strictement rien :stuck_out_tongue:

Ca se défroisse quand on les porte :slight_smile:

edit : prochaine étape, vivre chez les tous nus.

JohnLemon

Et hop, H-2 avant que ce fil de commentaires ne devienne un énième poujadodrome, comme les 500 qui l’ont précédé en une semaine. x)

Pour ma part itou : je ne repasse que les chemises car c’est socialement indispensable, jamais eu l’utilité pour le reste. Un vêtement est un vêtement, il n’y a pas d’utilité à une quelconque absence de plis.

Loposo

Perso pas de sécheuse pas de repassage, il y a des chemises sans repassage

ayaredone

Et la France c’est moins de 1% des émissions mondiales. On pourrait « presque » ne rien faire tant que les 3 gros ne bougent pas.

MHC

Effectivement, tant que les plus gros ne bougent pas, autant « pisser dans un violon »…

Hyuril

Bon bah on va prendre des pincettes lol Bonne soirée :slight_smile:

serged

Perso je ne repasse rien. Sauf à une époque où je cherchais du boulot… Pas par économie d’'énergie mais par flemme (économie d’énergie perso).

Ikili

Tout à fait !
Et on appelle ce type de remarque le biais de la responsabilité collective.

En gros, plus le nombre de personne (ou l’importance) d’un évènement nécessitant une action est élevé, moins nous serions prompts à agir individuellement.

Pourquoi ? On est dans le même bateau. Quand tu es dans un bateau et que tu vois des gens attaquer la coque tranquillement (à différents niveaux), c’est quoi ta réaction ? Les laisser vivre leur vie et leur foutre la paix ?

Je ne crois pas, non :slight_smile:

De plus, il faut bien comprendre que, malgré le titre un peu « lol » et provocateur. Cette « comparaison » n’a pour but que d’informer sur la consommation d’une pratique somme toute… Inutile. Il ne faut pas le voir comme « bouuuh il faut interdire ça bouuuh », mais plus comme un « oh tiens, si je repassais un peu moins/ je trouvais un fer de meilleur qualité énergétique, car c’est vrai que ça consomme quand même. ».

Donc je ne vois aucun extrémisme là dedans.