Test QNAP TS-251D-4G : plus qu'un NAS, une station multifonction

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
10 avril 2020 à 18h00
5
Dans le petit monde du NAS, QNAP est incontestablement l'un des leaders. Un leader qui se distingue aussi bien sur le marché des PME que sur le segment grand public. C'est d'ailleurs un produit pour ces derniers que nous testons. Un produit multimédia richement doté qui, hélas, le fait assez cher payer.

Depuis plus ou moins quinze ans, deux constructeurs taïwanais tirent le marché vers le haut. Lorsque l'un des deux est en panne d'innovation, c'est le second qui prend le relai. Ces deux constructeurs, ce sont QNAP et Synology qui, année après année, rivalisent d'ingéniosité pour en proposer toujours plus à des utilisateurs qui en redemandent. Forcément.

Aujourd'hui, c'est donc au tour de QNAP d'être sous le feu des projecteurs avec un nouveau produit intéressant même s'il tient essentiellement de la mise à jour. En milieu d'année dernière, QNAP distribuait effectivement le TS-251B en deux versions selon qu'il soit équipé de 2 Go ou de 4 Go de RAM. Eh bien, ce bon petit NAS - noté 4/5 dans nos colonnes - appartient déjà au passé. Le TS-251D prend le relai et, sans surprise, se décline lui aussi en déclinaisons dotées de 2 Go ou de 4 Go de mémoire vive.

QNAP TS-251D-4G
Des différences esthétiques pour les moins subtiles par rapport au TS-251B © Nerces pour Clubic

Fiche technique du QNAP TS-251D-4G

Évolution en douceur oblige, le TS-251D ne change que très peu la formule - gagnante - du grand frère, le TS-251B. La comparaison des deux fiches techniques fait toutefois ressortir quelques différences, en particulier du côté des composants embarqués. QNAP troque effectivement un processeur Celeron J3355 lancé par Intel au troisième trimestre 2016 par un modèle plus musclé, le J4005 que l'Américain a commercialisé en fin d'année 2017.

Le QNAP TS-251D-4G, c'est :

  • Processeur : Intel Celeron J4005 double-cœur @ 2 GHz
  • Mémoire vive : 4 Go DDR4, extensible à 8 Go
  • Nombre de baies : 2x SATA3 compatibles 2,5'' et 3,5''
  • Disques livrés : aucun
  • Capacité maximale : 32 To
  • Hotswap : oui
  • Dimensions : 168 x 105 x 226 mm
  • Poids : 1,48 kg
  • Alimentation : 65 W, brique externe
  • Ventilation : oui, 1x 70 mm
  • Connectique : 2x USB 2.0, 2x USB 3.2 Gen 1, 1x RJ45 GbE, 1x HDMI 2.0
  • Port PCIe : oui, 1x PCIe Gen 2 x4
  • Normes RAID : 0 / 1 / JBOD
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 409 €

Un changement qui permet de booster un peu la fréquence de fonctionnement dite « rafale » par Intel : on gagne 200 MHz à 2,7 GHz. La mémoire cache double - à 4 Mo - et QNAP est d'ailleurs contraint de faire évoluer sa mémoire vive : on se tourne vers de la DDR4. Nous aurons l'occasion de détailler les autres changements, mais on note d'entrée la disparition des trois connecteurs mini-jack 3,5 mm et le passage de l'HDMI en 2.0. Des changements qui ont un coût : le tarif de lancement est environ 30 euros plus élevés que celui de son ancêtre.

QNAP TS-251D-4G
Côté design, les principaux changements sont liés aux icônes de façade © Nerces pour Clubic

Acheter le QNAP TS-251D-4G

Design et ergonomie

À la manière de ce que réalisent certains de ses concurrents les plus proches, QNAP fait bouger ses lignes en gardant un design très similaire d'une mise à jour à une autre. Ainsi, sans grande surprise, le TS-251D est très proche du TS-251B... on pourrait même presque dire identique. Il arbore une robe uniformément blanche à un détail près : le cartouche « bleu brillant » sur le côté droit de la façade. C'est la seule fantaisie que s'est autorisée QNAP, une fantaisie que l'on retrouvait sur les précédents modèles de TS, mais qui change de couleur, le « bleu brillant » remplaçant le beige. Notez que, comme chez Synology, la robe blanche souligne une fois encore le côté grand public de ce produit alors que les modèles plus « professionnels » du constructeur sont intégralement noirs.

Les habitués des produits QNAP auront aussi remarqué une petite différence dans le dessin des LED et des icônes intégrées à ce cartouche. Rien de bien exceptionnel, mais disons que l'on change un peu de philosophie : les mots anglais cèdent la place à des icônes, à voir si cela parle vraiment plus aux utilisateurs. Pour le reste, la façade est identique avec la même zone en relief pour saisir / ouvrir le NAS et les mêmes boutons / connecteurs : un port USB 3.2 est ainsi présent, de même qu'un bouton de mise sous tension et un bouton de duplication dont on peut modifier la fonction. En retournant le NAS, on découvre presque aussi peu de différences sur l'arrière. Ainsi, la partie inférieure est rigoureusement identique : un verrouillage Kensington, une prise d'alimentation pour la brique externe, trois ports USB 2.0, un port USB 3.2 et un port Ethernet Gigabit RJ45.

QNAP TS-251D-4G
En façade, le « cartouche » bleuté est assez élégant © Nerces pour Clubic

On y retrouve aussi l'une des caractéristiques qui distinguent QNAP de la masse des constructeurs de NAS : la prise HDMI. Elle évolue afin de reconnaître maintenant la norme 2.0. En revanche, certains utilisateurs regretteront la disparition de la connectique jack 3,5 millimètres. QNAP souligne que ces ports audio ne sont utilisés que par une infime minorité de ses clients, justifiant ainsi leur disparition. En revanche, aucune crainte : le port d'extension PCI Express est bien présent. Notons d'ailleurs qu'il évolue lui aussi afin de prendre en charge le x4 quand le TS-251B se limitait au x2. Sans surprise, le dernier élément visible sur cette face arrière est la grille métallique : elle protège d'un ventilateur 70 x 70 mm tout ce qu'il y a de plus classique.

Parmi les accessoires livrés, on retrouve logiquement la brique d'alimentation puisque comme tous les autres constructeurs, QNAP ne l'intègre au boîtier du NAS que sur ses gros modèles, au moins dotés de quatre ou cinq baies. QNAP livre également un câble Ethernet RJ45, mais on regrette d'emblée que celui-ci ne soit qu'un modèle de catégorie 5e. Plus gênant encore, le fabricant ne daigne pas proposer de câble HDMI alors même que ce port audio/vidéo est l'un des atouts du NAS. Dommage. Enfin et même si c'était déjà le cas avec le TS-251B, nous regrettons malgré tout la disparition de la petite télécommande qui confirmait l'orientation centre multimédia de ce NAS. Il reste possible d'en faire l'acquisition, mais c'est un supplément, évidemment payant.

QNAP TS-251D-4G
Sur la face arrière, on retient surtout la disparition des connecteurs audio jack 3,5 mm © Nerces pour Clubic

Pour terminer notre tour du propriétaire, nous nous devons bien sûr de parler de la fixation des disques durs. Nous l'avons dit, en façade, on retrouve une petite zone en relief pour tirer sur la gauche une partie de la façade et ainsi ouvrir le boîtier : bien sûr, il convient, au préalable, de débloquer le curseur de verrouillage sur la gauche. On peut alors accéder aux deux petits berceaux que l'on retire / insère sans difficulté dans leur emplacement en pressant sur un petit loquet. Chaque berceau peut recevoir au choix un disque au format 2,5 ou 3,5 pouces sans limites particulières de hauteur. Les disques au format 3,5 pouces pourront être fixés sans vis alors qu'il faudra en passer par ces accessoires pour les 2,5 pouces. La procédure reste on ne peut plus simple et, en l'espace de quelques secondes, le NAS est fin prêt. Il est alors possible de l'allumer et de se lancer dans sa reconnaissance sur le réseau.

QNAP TS-251D-4G
Les inévitables berceaux pour disques durs sont pratiques et fonctionnels © Nerces pour Clubic

Fonctionnalités et interface logicielle

Comme sur la majorité des NAS modernes, l'identification du TS-251D passe par l'utilisation d'un logiciel complémentaire, en l'occurrence le Qfinder Pro. Il vous permet de connaître l'adresse IP, mais en fonction de votre configuration réseau, vous pourriez très bien vous en passer. Le logiciel est simple et, après identification, il nous bascule de lui-même vers l'interface Web du logiciel maison, le QNAP Turbo Station ou QTS pour les intimes. Puisque nous disposions d'un modèle de TS-251D doté de 4 Go de mémoire vive, nous aurions bien aimé tester QTS Hero, une version dédiée du logiciel afin de prendre en charge le format ZFS, mais il est encore un peu tôt pour ça. Nous en reparlerons au travers d'un prochain produit. QTS « tout court » n'est toutefois pas un mauvais système, au contraire, il fait partie des plus complets et des plus riches actuellement sur le marché.

À l'installation d'un nouveau NAS, QTS prend par la main son utilisateur afin de le guider à travers les différentes étapes essentielles depuis la configuration de base (nom, réseau, mot de passe, date et heure) jusqu'à la création des volumes à partir des disques présents. Sur ce dernier point, QNAP fait son possible pour que les choses soient claires et l'ensemble de l'interface est d'ailleurs écrite en bon français, dans la mesure du possible. Reste que le trop est parfois l'ennemi du bien et il faut reconnaître qu'un débutant sera perdu devant des appellations comme les snapshots, le storage pool ou le choix entre thick et thin volume. Ces termes n'existent pas dans la langue de Molière et même s'ils étaient traduits cela n'aiderait sans doute pas beaucoup : QNAP fait son possible pour tout détailler, mais cela fait quantité d'informations à assimiler en très peu de temps.

QNAP TS-251D-4G
Qfinder est l'outil de recherche de NAS mis en place par QNAP, simple et efficace © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251D-4G
Le guide d'installation est une procédure pratique pour les débutants : on est accompagné pas à pas © Nerces pour Clubic

L'installation achevée, on arrive sur une interface très proche de ce que peut proposer un smartphone avec des bureaux sur une ou plusieurs pages et des icônes pour chaque application, chaque module actuellement présent. Là encore, les choses se veulent très didactiques et QNAP déploie des trésors de pédagogie afin d'expliciter les applications, les fonctions à mesure qu'elles sont sollicitées par l'utilisateur. Côté explications, QNAP ne craint personne, pas même Synology, son concurrent le plus direct. En revanche, il faut aimer lire et prendre le temps de bien consulter chaque message, chaque notification. On a parfois un peu l'impression d'être noyé sous les nouvelles fenêtres, mais c'est lié aux innombrables fonctionnalités de QTS. Un mal pour un bien serions-nous tentés de dire. Peut-être encore plus vrai que dans le cas d'un NAS Synology, il nous semble important de savoir ce que l'on veut faire avant de se lancer.

Pour de « bêtes » fonctions de stockage et de partage de fichiers, sans doute n'est-il pas indispensable d'opter pour QTS ou DSM - le logiciel Synology - et d'autres marques proposent des NAS intéressants à moindre coût. Reste que cette richesse fonctionnelle est aussi ce qui fait choisir QNAP. Ainsi, la présence d'un port HDMI, souvent critiquée par certains ayatollahs du NAS, ouvre la voie à de multiples scénarios. Nous l'avons dit, le TS-251D peut représenter un excellent centre multimédia, surtout s'il est associé à sa petite télécommande. Mieux, le port HDMI à la norme 2.0 autorise le passage de flux 4K en 60 Hz quand l'HDMI 1.4b du TS-251B se limitait au 4K en 30 Hz. Bien sûr, le transcodage à la volée est toujours de la partie et il profite du (léger) surcroît de puissance offert par le nouveau processeur Celeron J4005. Les multiples options de surveillance sont là pour en faire une vraie station de vidéo-surveillance. De base, QNAP n'autorise que 8 caméras sur IP et pour aller jusqu'au maximum de 30, il faut nécessairement payer de nouvelles licences, mais vous en conviendrez, 8 ça laisse déjà une certaine marge de manœuvre. Il est même possible de transformer son NAS en station de divertissement.

QNAP TS-251D-4G
Une large part de la configuration de QTS se fait de manière automatisée © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251D-4G
Pas limpide pour les néophytes, le système de snapshots se révèle très pratique à l'usage © Nerces pour Clubic

Pour cette dernière option, nous sommes passés par l'installation manuelle d'un module RetroArch : le « store » de QNAP est riche de nombreuses applications, mais certaines manquent encore à l'appel. Le module RetroArch ne prend guère de temps à être déployé et il est ensuite possible de brancher des manettes en USB pour jouer dans le salon par exemple et profiter du port HDMI connecté de la grande télévision. Nous sortons évidemment ici de l'usage habituel d'un NAS, mais cela montre toute la versatilité, la polyvalence du TS-251D. Il est aussi possible de brancher clavier et souris pour disposer d'une vraie petite station de travail. Bien sûr, elle ne remplacera pas la puissance d'un PC « de compétition », mais l'intégration d'outils comme LibreOffice élargit considérablement le champ des possibles. On peut alors envisager quelques travaux d'écriture et même un peu de retouche photo et beaucoup d'autres choses encore. Impressionnant.

Il est d'ailleurs encore plus impressionnant d'envisager ces différents usages alors que le TS-251D reste toujours capable d'effectuer les tâches « de base » d'un NAS pendant ce temps. Nous avons fait pas mal d'essais en la matière et alors que nous étions à nous lancer quelques défis rétrogaming sur Street Fighter II avec, en fond, des morceaux joués depuis le NAS, le TS-251D assurait également une lecture parfaitement fluide pour la diffusion d'un film à l'étage de la maison. Il semble inutile d'essayer d'énumérer tous les scénarios possibles avec un tel produit, mais ce qui est sûr, c'est qu'il va beaucoup plus loin que le network attached storage induit par sa dénomination. QNAP n'a évidemment pas lésiné sur les fonctions « de base » et comme n'importe quel produit de ce type, le TS-251D est à même de déployer un serveur proxy ou des modules de téléchargement, en torrent par exemple. Il est aussi tout à fait capable de gérer d'importantes bases de photos et dispose même d'accessoires tournés vers la domotique.

Plutôt que de lister tout le contenu du « store » QNAP - où l'immense majorité des applications sont entièrement gratuites - le plus simple est sans doute de vous orienter vers un module particulièrement bien fait, même s'il souffre parfois de quelques ratés : la démo live de QTS mise en place par QNAP. Là, vous pourrez simuler bien des usages et vérifier, par exemple, que de multiples outils sont disponibles pour du travail collaboratif ou la gestion WordPress. Vous verrez également que les fonctions de virtualisation / Linux station permettent de mettre en place un véritable système Linux avec interface graphique dans son NAS.

QNAP TS-251D-4G
Le module RetroArch est maintenant installé sur notre NAS © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251D-4G
Le moniteur de ressources renseigne en temps réel sur le fonctionnement du NAS © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251D-4G
Le « store » est richement doté, mais il reste possible d'installer des modules « tiers » © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251D-4G
QNAP s'est largement penché sur l'intégration de SSD à ses solutions NAS © Nerces pour Clubic

Échauffement, nuisances sonores et performances

Nos tests de NAS sont réalisés - dans la mesure du possible - dans les mêmes conditions. Ainsi, nous avons utilisé pour le stockage nos deux SSD 860 EVO de marque Samsung et d'une capacité de 250 Go. Ces SSD ne posent aucun problème à notre TS-251D puisque ses tiroirs 3,5'' sont parfaitement adaptés aux modèles 2,5''. Afin de ne pas encombrer cette page, nous limitons la présentation des tests à des mesures de performances sous CrystalDiskMark / en copie de fichiers Windows 10, à une mesure de la température au niveau des disques, des nuisances sonores enregistrées à une distance d'un mètre et de la consommation relevée à la prise.

QNAP TS-251D-4G
À gauche, les mesures au repos et, à droite, en charge

QNAP TS-251D-4G
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID1

QNAP TS-251D-4G
Performances mesurées en copie de fichiers sous Windows 10

De manière assez surprenante alors qu'il intègre le Celeron J4005, un processeur capable de monter jusqu'à 2,7 GHz contre 2,5 GHz sur le TS-251B-4G, notre NAS chauffe un tout petit peu moins que son grand frère. Une différence qui reste cependant dans la marge d'erreur de nos mesures. Un processeur un peu plus rapide et un peu plus costaud donc qui rend les applications sensiblement plus souples à utiliser. En revanche, cela n'a guère d'incidence sur les débits mesurés en lecture : ils sont de toute façon limités par l'interface réseau Gigabit. Sachez cependant qu'en utilisant une carte PCI Express 10GbE, QNAP évoque une amélioration des débits de l'ordre de 51%. Si vous en avez besoin de transférer rapidement des données, une telle carte est donc indiquée : QNAP dispose d'ailleurs d'une gamme complète de cartes réseau. En écriture, nous sommes davantage déçus par les performances enregistrées - à peine 100 Mo/s. selon les scénarios - sans que l'on ait d'explication.

Soulignons par ailleurs que le TS-251D-4G intègre comme son nom l'indique 4 Go de mémoire. Cela lui permet de bien mieux supporter la charge induite par des accès simultanés. Le processeur restera toutefois un facteur limitant dans le monde de l'entreprise. Lors de nos essais, le transcodage d'une vidéo 4K en temps réel n'empêchait par exemple pas de jouer sur RetroArch tout en écoutant de la musique et en procédant à l'indexation de plusieurs milliers de photos. Enfin, terminons en évoquant des nuisances sonores contenues : même au plus fort de l'utilisation du NAS, nous n'avons jamais été dérangés par le bruit du ventilateur de 70 x 70 millimètres. Il faudrait tester la chose en pleine canicule pour voir si la solution de QNAP est toujours aussi efficace.

QNAP TS-251D-4G
Complet et polyvalent, le TS-251D reste un produit assez coûteux © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251D-4G : l'avis de Clubic

Incontestable best-seller du catalogue QNAP, le TS-251B est donc déjà mis au placard par son promoteur. Sa mise à jour ne vient pas révolutionner des fondamentaux que le constructeur entretient avec brio depuis déjà plusieurs années, mais elle apporte quelques petites « douceurs » qui ne feront pas de mal. C'est ainsi que le processeur évolue vers quelque chose d'un tout petit peu plus musclé, notamment dans sa partie graphique. Il est également question d'améliorer le sous-système mémoire grâce à l'intégration de la DDR4. L'un dans l'autre, il gère mieux la charge et se montre capable d'excellents débits à condition d'accepter le surcoût engendré par la carte réseau 10GbE et d'en avoir besoin bien sûr.

Le surcroît de puissance est également là pour soutenir les fonctionnalités multimédias chères au cœur de QNAP comme le transcodage 4K en temps réel. Reste que, là encore, les gains ne seront pas ébouriffants. S'il nous paraît impossible de conseiller ce NAS aux détenteurs de la version « B », le TS-251D est en revanche un modèle tout indiqué pour quiconque cherche un modèle performant, moderne, à même d'assurer le rôle de centre multimédia tout-terrain. Des utilisateurs qui devront aussi prendre en compte le fait qu'à un peu plus de 400 euros - dans sa version 4 Go, « seulement » 360 euros pour la 2 Go - il n'est clairement pas le moins coûteux et n'accepte que deux disques durs. On trouve des modèles 4 baies pour moins cher... mais en moins complet / polyvalent !

QNAP TS-251D-4G

9

Les plus

  • Des fonctionnalités par dizaines
  • Transcodage hardware à la volée
  • Un port PCIe 4x disponible
  • Nouveau CPU, mémoire DDR4
  • Config. plutôt musclée et évolutive
  • Interface largement paramétrable
  • L'ouverture permise par l'HDMI

Les moins

  • Peu d'apports sur le TS-251B
  • Deux baies, c'est vite un peu juste
  • Presque trop de fonctionnalités
  • Cher si on se borne à du stockage
  • Télécommande en option

Acheter le QNAP TS-251D-4G
Modifié le 10/04/2020 à 22h59
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Renault, Thales, STMicroelectronics et d'autres entreprises lancent l'initiative Software République
Le nouveau SUV ID.6 se dévoile un peu plus avant le Salon de l'automobile de Shanghai
Xbox : Fable, Everwild et Perfect Dark pourraient ne pas sortir avant plusieurs années
Microsoft rachète Nuance, le spécialiste des assistants virtuels ayant donné naissance à Siri, pour 19,7 milliards de dollars (màj)
Bercy veut s'attaquer aux méthodes douteuses de dropshipping des influenceurs
En dépit des pénuries, les expéditions de PC ont augmenté de 55 % sur le premier trimestre 2021
Le Bitcoin à 400 000 dollars dès 2021 ? C’est une hypothèse, selon un rapport Bloomberg
Google abandonne son application mobile Google Shopping
Toyota tease son prochain crossover électrique, le premier modèle
Vous pouvez effectuer une capture d'écran précise dans Vivaldi
Haut de page