Test Asustor AS1004T v2 : un NAS 4 baies à petit prix

Nerces Contributeur
21 septembre 2019 à 18h15
0
La note de la rédac
Encore dans l'ombre de QNAP et Synology, le fabricant Asustor n'en reste pas moins un acteur reconnu dans le monde du NAS. Ses produits, certes moins innovants que ceux de ses concurrents, peuvent se prévaloir d'un tarif autrement plus abordable, comme nous le prouve une fois de plus cet AS1004T v2.

Filiale du géant Asus, le Taiwanais Asustor tient son nom d'une petite astuce : il s'agit effectivement un mot valise fabriqué avec le nom de sa maison-mère auquel a été accolé le terme anglais pour stockage, storage. Une appellation évidemment pensée pour fabriquer et vendre du NAS ! Asustor commercialise ses parallélépipèdes uniformément noirs depuis déjà plusieurs années et c'est d'ailleurs la révision d'un de ses modèles les plus en vue qui nous intéresse aujourd'hui. L'AS1004T v2 ne risque pas de nous bouleverser par son originalité, mais en reprenant la recette de son prédécesseur, il devrait se faire une jolie place sur le segment premier prix des NAS 4 baies.

Asustor AS1004T v2
Pour un modèle 4 baies, l'AS1004T v2 est plutôt compact et très léger © Nerces pour Clubic

Fiche technique de l'Asustor AS1004T v2

Si nous testons aujourd'hui le modèle 4 baies, sachez tout de suite qu'Asustor propose en réalité deux versions de son AS1xxxT v2. Il y a donc celui qui nous préoccupe aujourd'hui et un modèle composé de seulement deux baies et, logiquement, baptisé AS1002T v2. Qu'il s'agisse de design, de composants embarqués ou de solution logicielle, ces deux NAS sont pour ainsi dire identiques. En d'autres termes, si le modèle 4 baies est trop gros, trop cher pour vous, il reste possible de se rabattre sur la solution 2 baies grosso modo commercialisée 100 euros de moins.

L'Asustor AS1004T v2, c'est :

  • Processeur : Marvell ARMADA-385 double-cœur @ 1,6 GHz
  • Mémoire vive : 512 Mo, non extensible
  • Nombre de baies : 4x SATA3 compatibles 3,5'' seulement
  • Disques livrés : aucun
  • Capacité maximale : 64 To
  • Hotswap : oui
  • Dimensions : 164 x 165 x 218 mm
  • Poids : 1,5 kg
  • Alimentation : 90W, brique externe
  • Ventilation : oui, 1x 120 mm
  • Connectique : 2x USB 3.1, 1x RJ45 GbE
  • Normes RAID : 0 / 1 / 5 / 6 / 10 / JBOD
  • Garantie : 3 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 279 €

Nous y reviendrons, mais s'il est un point sur lequel nous voudrions insister dès à présent c'est bien l'impossibilité de connecter des périphériques 2,5'' comme c'est de plus en plus la mode. Dans le cas d'un produit d'entrée de gamme comme l'AS1004T v2 ce n'est ni une surprise, ni vraiment handicapant : les disques durs 2,5'' ont un coût au téraoctet sensiblement plus élevé que les modèles 3,5'' et nous éviterons, bien sûr, d'aborder le cas des SSD.

Asustor AS1004T v2
Sobriété et élégance du design que l'on retrouve sur beaucoup de NAS du constructeur © Asustor


Acheter sur Amazon

Design et ergonomie

Esthétiquement parlant, on ne peut pas dire que les designers de chez Asustor aient été particulièrement sollicités pour ce rafraîchissement de l'AS1004T v1. En effet, la v2 arbore un boîtier pour ainsi dire identique. On retrouve donc la même robe presque uniformément noire, le même aspect anguleux et, surtout, la même façade avec ces petits carreaux en relief qui lui donnent tout de suite un air moins austère sans pour autant sombrer dans la fantaisie débridée. L'AS1004T v2 n'est certes pas le plus beau NAS du monde, mais son élégance est indiscutable. Côté dimensions, là encore, presque rien n'a changé et au sortir du carton, c'est le faible poids du NAS qui surprend : à peine 1,5 kg sur la balance pour un boîtier de 16 cm de côté. Un élément important toutefois pour explique ce faible poids : l'alimentation prend, hélas, la forme d'une brique externe.

Afin de minimiser les coûts, Asustor a reconduit son système d'ouverture par coulissement. Il n'est donc pas question d'avoir, pour chacune des quatre baies, un berceau qui accueille le disque dur. Non, ici, il faut ouvrir l'ensemble de la carcasse puis faire glisser les disques dans les emplacements prévus à cet effet. Ce n'est pas compliqué, l'opération dure en tout et pour tout une petite dizaine de minutes, mais le fait est que c'est à la fois moins élégant et moins pratique que ces berceaux qui permettent un changement de disque - dans le cas d'une panne - en quelques secondes. Nous louons en revanche, le fait qu'Asustor ait reconduit l'imposant ventilateur de 12 cm sur l'arrière du boîtier : plutôt discret, il assurera une aération efficace du NAS.

Asustor AS1004T v2
On retrouve le design propre aux produits Asustor avec cette façade en relief façon « diamants » © Asustor

Réduction des coûts oblige encore, Asustor n'a pas non plus fait dans l'originalité côté connectique. Heureusement, le constructeur intègre bien sûr un port Ethernet Gigabit à la norme RJ45. Il sera logiquement en charge de tous les transferts et se trouve sur la façade arrière du NAS. Une façade qui, d'ailleurs, apparaît particulièrement dégagée. Une large place est attribuée au ventilateur, mais ensuite, on ne retrouve que cinq éléments notables. Il y a donc le port RJ45 « épaulé » par un connecteur USB 3.1 type A - oui, un seul - et le connecteur pour brancher l'alimentation externe. Dans le coin supérieur droit, enfin, on retrouve un petit trou pour la réinitialisation de la bête et le bouton de mise sous tension : comme ce fût le cas avec l'AS1004T v1, il faut effectivement promener sa main jusqu'à l'arrière du NAS pour l'allumer. Pas forcément le truc le plus pratique.

Asustor AS1004T v2
Pas grand-chose à signaler en face arrière... si ce n'est l'étonnante présence du bouton de mise sous tension © Asustor

Sur la face avant de l'AS1004T v2, la sobriété est là aussi de mise. Nous ne reviendrons pas sur le dessin imaginé par Asustor et préférons ici nous focaliser sur les « fonctionnalités ». Un autre port USB 3.1 type A est présent dans le coin inférieur gauche, ce qui porte à deux le total de connecteurs pour brancher clés et autres disques externes. Enfin, on note la présence de seulement quatre LED. Il y a bien sûr celles de mise sous tension, d'activité réseau et d'activité disque avec, en plus, une LED consacrée à la connexion des disques durs. À ce niveau, il y a un réel regret : bien sûr l'interface logicielle supplée ces LED, mais disposer d'une LED pour chaque disque offre une seconde façon d'identifier un disque défectueux. C'est toujours pratique, en particulier sur un NAS domestique.

Nous avons maintenant fait le tour du propriétaire. Les disques durs ayant été installés - pour un maximum de 64 To de capacité - il est plus que temps de se lancer véritablement dans l'utilisation de ce NAS. L'AS1004T v2, comme tous les produits conçus par Asustor, se repose sur la suite ADM - pour Asustor Data Master - un écosystème logiciel qui n'a pas grand-chose à envier aux ténors du secteurs que sont les softs QNAP et Synology. Notez qu'ADM n'est cependant pas le seul logiciel proposé par Asustor. Le constructeur distribue aussi AEC (Asustor EZ Connect) pour assurer une reconnaissance et une configuration simplifiée sous Windows, AES (Asustor EZ Sync) pour automatiser les opérations de synchronisation toujours sous Windows et ACC (Asustor Control Center) pour identifier rapidement le NAS sur le réseau que vous utilisiez Windows ou MacOS.

Asustor AS1004T v2
L'insertion / retrait des disques durs implique le démontage du NAS © Nerces pour Clubic

Fonctionnalités et interface logicielle

Après avoir installé les disques durs et connecté le NAS, il n'y a plus qu'à l'allumer. Drôle de choix, nous l'avons dit, l'interrupteur se situe à l'arrière. Ensuite, le plus simple est sans doute d'utiliser l'application de recherche du NAS sur le réseau, chez Asustor c'est donc l'ACC. La détection effectuée, il est enfin possible de configurer l'appareil et les néophytes apprécieront l'extrême simplicité des menus présentés. Sans expérience dans le monde du stockage, on arrive aisément à ses fins. Seule l'étape de création du volume pourrait poser problème et encore : on regrette juste qu'Asustor ne conseille pas directement un mode de fonctionnement selon le nombre de disques / la capacité détectés.

En l'espace de quelques minutes, le NAS se trouve être parfaitement fonctionnel et via le navigateur Web, il suffit de se connecter sur l'interface utilisateur pour découvrir les nombreuses options offertes par ADM. Un bureau très proche de ce que l'on trouve sur ordinateur ou même davantage, sur tablettes, nous accueille alors. Il regroupe toutes les applications installées par défaut depuis l'outil de configuration jusqu'au serveur iTunes en passant par le moniteur d'activité ou l'application de synchronisation / sauvegarde. Pour être tout à fait honnête, la majorité des utilisateurs n'aura même pas besoin d'installer d'autres modules pour disposer d'un NAS très complet, qui répond parfaitement à leurs besoins.

Asustor AS1004T v2
L'Asus Control Center retrouve efficacement votre NAS sur le réseau © Nerces pour Clubic

Asustor AS1004T v2
Entièrement en français - et bien traduite - l'interface prend l'utilisateur par la main © Nerces pour Clubic

Il reste toutefois possible, via App Central, de consulter le portail d'applications d'Asustor. Là, les options n'ont pas grand-chose à envier à ce que l'on retrouve chez QNAP ou Synology. Il y a peut-être un peu moins d'applications disponibles, mais l'essentiel est au rendez-vous et c'est par exemple ici que vous pourrez installer divers gestionnaires de téléchargement, des outils d'hébergement Web, des applications de formation en ligne ou tout ce qui a trait à la synchronisation dans le cloud (chez Google, chez Microsoft...). C'est également sur l'App Central que vous pourrez retrouver certains des serveurs multimédias les plus populaires du moment comme Plex ou le fameux Kodi.

Les options de gestion / configuration du NAS ne sont évidemment pas en reste et l'AS1004T v2 permet bien sûr toutes les fantaisies en matière de comptes utilisateurs, de gestion de groupes et d'activation / restriction des droits. Un large panneau est dédié à la prise en charge des dossiers partagés avec ce que cela suppose d'autorisation de lecture / écriture et de gestion des quotas. Enfin, le moniteur d'activité donc nous parlions précédemment permet évidemment de suivre à la trace l'usage qui est fait du NAS afin, par exemple, de repérer une anomalie ou une utilisation sensiblement trop lourde pour le CPU Marvell ARMADA retenu par Asustor.

Asustor AS1004T v2
Une phase entièrement automatisée de l'installation du NAS © Nerces pour Clubic

Asustor AS1004T v2
Sans doute la partie la plus délicate pour le néophyte : il faudra se renseigner sur les atouts / faiblesses de chaque mode RAID © Nerces pour Clubic

Nous n'évoquons pas complètement par hasard le processeur embarqué dans l'AS1004T v2. En effet, sa puissance limitée et la présence de seulement 512 Mo de mémoire vive impliquent de se restreindre dans ses usages. Bien sûr, l'utilisation de l'explorateur de fichiers et le partage de quantités de données ne pose aucun problème, mais le moniteur d'activité vous sera d'un grand secours pour déterminer, par exemple, combien de personnes peuvent accéder en même temps aux types de contenus stockés. Dans le cas d'un usage domestique par exemple, il faudra éviter de regarder plusieurs films en même temps - dans le salon et dans les chambres - d'autant plus s'il s'agit de films en 4K ! Ce n'est évidemment pas une surprise, mais vous rencontrerez alors d'importantes saccades.

Pour le reste, il n'y a guère de reproches à formuler à l'encontre d'ADM. L'interface signée Asustor est effectivement très complète - nous l'avons dit - mais également très accessible. Le débutant ne sera pas perdu d'entrée de jeu et pourra prendre le temps d'appréhender progressivement son nouvel outil. À aucun moment, on se sent noyé. L'utilisateur plus expérimenté prendra plaisir à directement fouiner dans les arcanes de l'écosystème Asustor pour personnaliser le NAS à sa guise et dénicher LE module dont il a besoin pour parfaire sa configuration.

Asustor AS1004T v2
ADM : une interface sobre, claire et conviviale © Nerces pour Clubic

Asustor AS1004T v2
Vue d'ensemble de l'unité de stockage et du ou des volumes présent(s) © Nerces pour Clubic

Asustor AS1004T v2
App Central : le portails d'applications signé Asustor © Nerces pour Clubic

Asustor AS1004T v2
Gestion des utilisateurs, des droits et des quotas © Nerces pour Clubic

Échauffement, nuisances sonores et performances

Nos tests de NAS sont réalisés - dans la mesure du possible - dans les mêmes conditions. Ainsi, nous utilisons pour le stockage 2 à 4 SSD 860 EVO de marque Samsung et d'une capacité de 250 Go. Dans le cas de l'AS1004T v2, nous avons été obligés de prendre quelques précautions puisqu'il n'est pas prévu pour accepter des disques au format 2,5 pouces. Nous conduisons divers tests de performances, en particulier axés sur la copie et l'accessibilité de fichiers via plusieurs postes afin de vérifier d'éventuelles anomalies. Enfin, de manière synthétique, nous vous proposons quelques éléments : résultats de benchs sous CrystalDiskMark, mesure de température au niveau des disques, nuisances sonores enregistrées à une distance d'un mètre et consommation mesurée à la prise.

Asustor AS1004T v2_mesures_1.jpg
À gauche, les mesures au repos et, à droite, en charge

CrystalDiskMark RAID1
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID1

CrystalDiskMark RAID5
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID5

Asustor AS1004T v2 - Mesure de débit sous Windows 10
Performances mesurées en copie de fichiers sous Windows 10


Les performances relevées avec CrystalDiskMark et en copie de fichiers sous Windows 10 sont tout ce qu'il y a de plus correctes. Nous ne sommes jamais très loin de saturer la bande passante offerte par le port Gigabit Ethernet, notamment lorsque le NAS est peuplé par un volume RAID1. Dans ce cas, on atteint - en lecture comme en écriture - plus de 110 Mo/s. Lorsque la pile de disques durs est configurée en mode RAID5, les choses changent sensiblement. En lecture, cela reste de haut niveau, mais en écriture, on sent les limites du processeur Marvell ARMADA. Les calculs demandés pour réaliser la parité RAID5 limitent déjà nettement les résultats avec près de 20 Mo/s de moins qu'en RAID1. Des résultats qui restent malgré tout parfaitement exploitables à la maison.

La présence d'un imposant ventilateur 12 centimètres permet de garder tout notre petit monde au frais sans générer d'importantes nuisances sonores. Notez cependant qu'avec des disques durs standards de 3,5 pouces, il est possible que l'échauffement soit un peu plus important. Lorsque le NAS est abondamment sollicité sur de longues périodes, on note une augmentation sensible du bruit généré par le ventilateur : il reste le plus souvent modéré, mais à pleine puissance, il entraîne d'importantes nuisances. Enfin, rien de particulier concernant la consommation observée : elle est non seulement dans la moyenne, mais tout à fait conforme à ce que souligne Asustor.

Asustor AS1004T v2 : l'avis de Clubic

S'il n'est pas le plus original des NAS à être passé entre nos mains, l'AS1004T v2 est un produit qui vaut toutefois le détour. Asustor est effectivement parvenu à réduire considérablement les coûts afin que la très grande majorité des utilisateurs soit en mesure de faire l'acquisition d'un véritable NAS 4 baies capable de gérer des piles RAID5 ou RAID6 pour une fiabilité maximale. La présence de quatre baies peut aussi être perçue comme un gage d'évolutivité sachant qu'il n'est absolument pas nécessaire, à l'achat, de toutes les peupler : on commence avec deux disques et on complète progressivement son installation.

Proposé à moins de 280 euros, l'AS1004T v2 n'est évidemment pas exempt de défauts et à ce niveau de prix, on ne peut par exemple pas s'attendre à un processeur « de compétition ». Le petit Marvell ARMADA-385 qui anime ce NAS ne sera évidemment pas capable de gérer les connexions simultanées de dix utilisateurs. En revanche, dans le cadre d'un usage domestique raisonné, il remplira très bien son travail. Le plus gros souci à ce niveau reste la mémoire vive qui - limitée à 512 Mo - ne peut hélas même pas être étendue. Il conviendra donc d'être humble et de ne pas viser le streaming 4K si vous ne voulez pas mettre la bête à genoux.

En revanche, Asustor n'a pas négligé l'aspect logiciel et la suite ADM est ici présente sans la moindre altération. Un écosystème très complet capable d'à peu près toutes les fantaisies depuis la gestion d'un serveur multimédia Plex jusqu'à la prise en charge de caméras de vidéosurveillance. Aucune fonction essentielle ne manque ici à l'appel. Attention toutefois car les performances du NAS limitent tout de même l'usage serveur Web ou FTP par exemple. L'AS1004T v2 est une excellente entrée en matière dans le monde du NAS, mais il convient de garder à l'esprit les limitations processeur / mémoire pour ne pas être déçu de son achat.

Asustor AS1004T v2

Les plus
+ 4 baies et jusqu'au RAID6
+ Richesse et accessibilité logicielle
+ Consommation et nuisances sonores contenues
+ Performances très correctes en usage domestique
+ Rapport qualité / prix intéressant
+ Trois ans de garantie
Les moins
- Puissance processeur limitée
- Seulement 512 Mo de RAM, non extensible
- Pas de berceau pour les disques
- Démontage nécessaire pour changer un disque
- Pas prévu pour des disques 2,5 pouces
3.5

Acheter sur Amazon
7 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top