Sur un plateau | It’s a Wonderful World, la boite à merveille

Astien et Ludovic Loth
22 décembre 2019 à 11h01
0
It’s a Wonderful World

Un monde merveilleux hein ? Encore va-t-il falloir le construire ! Vous l'aurez compris, c'est tout le sujet du jeu que nous vous présentons cette semaine, au programme : du développement bien sûr, mais pas uniquement.

Vous êtes jeu de stratégie, jeu de rôle ou plutôt deckbuilding ? Passionnés ou débutant ? Notre chronique vous livre chaque semaine, Sur un plateau, nos recommandations en termes de jeu de société !

Quand la maison d'édition La Boîte de Jeu sort une nouveauté, il est en général attendu chez les joueurs. Toujours soucieux de la qualité du jeu ainsi que du matériel édité, « la boite » est en général une valeur sûre.

It's a Wonderful World - après un passage par le financement participatif pour la production d'une version « de luxe » - ne fait pas défaut à la réputation de l'éditeur ! Bienvenu dans ce monde merveilleux !

Mad world ?

Parce qu'il n'y a pas de sot métier, It's a Wonderful World est un jeu qui vous invite à régner sur le monde, rien que ça. Vous êtes en effet à la tête d'un Empire qu'il va falloir faire évoluer dans le bon sens, avec un peu de stratégie et de clairvoyance, ça devrait bien se passer (normalement).

It’s a Wonderful World

Une fois la boite ouverte, le matériel de jeu pose l'ambiance. Du plateau épuré aux cartes magnifiquement illustrées par Anthony Wolf, le décorum instille rapidement l'envie de démarrer une partie ; vite lues, les règles n'y seront pas un obstacle.

Nous sommes ici dans ce qu'on appelle un jeu de développement : il va donc falloir constituer un jeu nous permettant d'agrandir notre production afin de choisir l'orientation et de faire croître chacun notre Empire.

C'est donc une course dans laquelle vous vous lancez, vous l'aurez compris. Une course de seulement 4 tours (oui, oui !) avec pour issue de faire plus de points de victoire que ses concurrents.

Si vous avez déjà joué à cet énorme classique qu'est 7 Wonders, Wonderful World est un jeu qui offre des sensations comparables mais avec un petit goût d'adaptation constante en plus.

7 Wonder...ful World ?

Ce rapprochement avec 7 Wonders, le célèbre jeu multi-primé, n'est pas anodin. On ne peut s'empêcher de rapprocher ces 2 jeux quand on les connaît. Au cœur du jeu, une mécanique bien connue des joueurs également : le draft (et ça on aime).

draft
Nom masculin
Le draft est un mécanisme de jeu consistant à préparer son jeu, souvent à base de cartes ou de tuiles, en en choisissant une parmi un certain nombre, puis de faire passer les restantes à son voisin. Chacun faisant ainsi, on épuise les cartes à disposition en constituant son jeu de façon égalitaire (enfin à prioiri).

ex : Quoi on démarre avec des cartes au hasard ?! Ah bah super ! Nan, mais vas-y on fait un tour de draft, ce sera plus équilibré... moi le hasard, c'est TOUJOURS à cause de ça qu'je perd.


À chaque tour, les joueurs draftent donc 7 cartes. Libre à eux, ensuite, de les utiliser pour construire et produire des ressources, gagner des points de victoire ou de recycler leurs cartes. Cette dernière option permettant, de façon écologiquement responsable, de gagner des ressources de façon immédiate.

Outre l'équilibrage des chances, le draft apporte un avantage qui n'est clairement pas à négliger : le jeu en simultané ! C'est un plaisir de ne pas avoir de temps d'attente entre 2 tours, tous les joueurs jouent tous en même temps avec les cartes que nous avons en main, qu'on soit 2 ou 5 la partie durera donc le même temps.

La gestion et la production de ressources nécessaires au développement de votre empire vous donnera sans doute aucun une sensation de maîtrise grandissante tout au long de la partie.

Si au début il est possible que le joueur soit un peu timide sur ses choix (ne sachant pas trop s'il arrivera ou non à récolter les ressources nécessaires au coût d'une carte), à la fin de la partie il y a fort à parier qu'il se retrouve à construire presque toutes les cartes sélectionnées au long du jeu engrangeant un max de points de victoire.

It’s a Wonderful World

Mais It's a Wonderful World se différencie de 7 Wonders (Ah !) par son approche encore plus épurée ; pas de calcul de points de victoire alambiqué ici. Les règles sont vraiment simples et le plaisir de jeu est instantané ! Nul besoin d'avoir déjà fait quelques parties pour savoir comment aborder le jeu... même s'il va de soi qu'en jouant vous saurez mieux combiner les bâtiments entre eux. De plus, il vous faudra planifier comme il faut vos constructions ; leurs productions arrivant dans un ordre bien précis.

LA Boîte de Jeu

C'est quand la fin de la partie arrive et que chacun prend acte de l'évolution qu'il a pu (ou su) insuffler à son Empire, que Wonderful World se révèle. Pas difficile, mais pas simpliste, que vous soyez un joueur « hardcore » ou novice, le jeu vous apportera à coup sûr de bonnes sensations en jeu... Que vous décrochiez ou non la victoire, vous serez toujours fiers de votre développement !

En un mot comme en cent : si vous n'avez pas 7 Wonders, foncez acheter Wonderful World - et 7 wonders tant qu'à faire ;) - sinon, si vous avez 7 Wonders, foncez acheter Wonderful World ! C'est clair ? Pas trop ?

It’s a Wonderful World

Enfin, si le jeu vous plait au point de dépenser sans compter, il en existe donc une version « Kickstarter », avec du matériel de plus haute qualité, qui apporte 2 campagnes au jeu de base. Cela permettra aux joueurs mordus de ce jeu d'enrichir encore plus leur expérience de jeu.

Fiche signalétique

It’s a Wonderful World

  • Auteur : Frédéric Guérard
  • Illustrateur : Anthony Wolff
  • Éditeur : Boite de jeux
  • Tranche d'âge : à partir de 14 ans
  • Temps de jeu : de 30 min à 1h
  • Nombre de joueurs : 1 à 5 joueur(s)
Modifié le 22/12/2019 à 13h28
4
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Le directeur créatif d'Assassin's Creed Valhalla licencié par Ubisoft

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top