🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Neato D10 : un aspirateur premium puissant... et c'est tout

12 janvier 2022 à 14h00
3
Neato D10
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Neato est revenu en force ces derniers mois. En plus du Neato D8, que nous vous avions présenté en détail il y a quelques semaines, le constructeur propose le Neato D10, le modèle le plus avancé de sa gamme.

Neato D10
  • Puissant
  • Filtre allergène très efficace
  • Autonomie de près de 3 heures en usage normal
  • Application mobile redoutable de simplicité
  • Navigation parfois à la peine avec les obstacles
  • Manque de personnalisation
  • Prix bien trop élevé

L'aspirateur robot est, selon les dires de la marque, le plus endurant avec près de 5 heures d'activité, mais aussi le puissant pour une récupération optimale des poussières.

Le Neato D10 tient-il toutes ses promesses une fois sorti de la boîte et mérite-t-il son prix très élevé ? On vous en dit plus dans ce test !

Fiche technique Neato D10

Nettoyage

Type de robot
Aspirateur robot
Niveaux de puissance d'aspiration
4
Récupération de la poussière
Sans sac
Capacité du bac à poussière
0,7l
Brosse centrale
Oui
Type de brosse
Nylon, Caoutchouc
Brosse(s) latérale(s)
1
Base aspirante
Non
Autonomie
150mn

Navigation

Technologie de navigation
Laser, Gyroscope
Cartographie
Oui
Détecteur d'obstacles
Non
Détecteur de vide
Oui
Murs virtuels
Oui
Programmable
Oui
Modes de parcours
Navigation en S, Navigation en Y, Murs vers le centre

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Non
Zigbee
Non

Caractéristiques physiques

Hauteur
100mm
Largeur
330mm
Poids
3,4kg
Forme du robot
Forme en "D"

Design : Neato peaufine une formule gagnante sans trop se mouiller

Neato est une marque prudente en ce qui concerne le design et la conception de ses différents aspirateurs robots. Les modèles se suivent et se ressemblent, et ce Neato D10 ne dévie pas de cette trajectoire.

On retrouve donc un robot au format en « D » avec une finition en aluminium brossé du plus bel effet quand on le sort de son emballage mais qui, comme ses prédécesseurs, marque vite et prend quelques rayures dès son premier cycle de nettoyage.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le dessus, pas de surprises, Neato fait une nouvelle fois dans le minimalisme avec un gros bouton permettant de lancer un cycle de nettoyage et un autre plus petit bouton permettant d'accéder à quelques informations vocales sur l'état de fonctionnement de l'appareil. On retrouve également une diode indiquant la batterie restante.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

C'est également sur le capot que l'on accède au réservoir à poussières, d'une contenance de 0,7L suffisante pour les besoins du quotidien, mais qui peut se révéler plutôt limitée si vous possédez un ou plusieurs animaux à poils longs. Un filtre anti-allergènes est également présent pour la capture de 99,97 % des allergènes et des particules de poussière de 0,3 micron.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Au-dessous, on retrouve le système de brosses, composé d'une brosse principale intégrant des pales en caoutchouc et des poils en nylon, et d'une brosse latérale pour le ramassage des débris sur les côtés.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

À l'arrière, enfin, on peut découvrir le système de soufflerie, plutôt imposant, qui a malheureusement tendance à évacuer certaines poussières sur le côté lors du déplacement du robot dans la maison. C'était un défaut des précédents modèles, qui n'a pas été corrigé ici.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aspiration : un robot puissant à qui rien ne résiste

Une fois chargé, nous avons lancé notre Neato D10 à l'assaut de notre surface de test, avec en mémoire les excellentes performances du précédent modèle D8 en la matière.

Le Neato D10 ne fait ni mieux ni moins bien que son prédécesseur et c'est une très bonne chose pour le nettoyage quotidien de la maison.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Dans son mode d'aspiration Eco par défaut, l'appareil a réussi à récupérer l'ensemble des débris présents sur le sol, des poussières les plus fines aux miettes ou encore les poils de notre vaillant labrador qui donnent tant de fil à retordre à bon nombre d'aspirateurs intelligents. Il peut être aussi utilisé pour les sols très peu sales afin de gagner un peu d'autonomie supplémentaire lors du cycle de nettoyage. Idéal pour les grandes surfaces.

L'appareil propose deux autres modes, Turbo et Max, bien plus véloces pour un nettoyage encore plus méticuleux si le sol de votre résidence est particulièrement encombré.

On peut néanmoins toujours pester sur la brosse en poils de nylon qui a bien du mal à récupérer les poils d'animaux et à les envoyer intégralement au bac à poussières. Vous devrez, si vous possédez des animaux, nettoyer très régulièrement votre brosse pour éviter des petits dépôts de poils dans toute la maison. Au prix demandé, on aurait pu espérer que Neato change un peu de braquet et opte pour une brosse intégralement en caoutchouc, bien plus efficace pour ce type de déchets.

Navigation : de grosses difficultés à anticiper les obstacles

Pour se déplacer dans l'espace, le Neato D10 dispose d'un système de navigation LiDAR et de cartographie pour se repérer dans la maison, et ainsi éviter les différents meubles ou accessoires qui composent votre mobilier.

Le premier cycle de nettoyage est d'ailleurs consacré à la cartographie de l'appartement ou de l'étage, et déjà à cette étape le Neato D10 montre d'incroyables lacunes que nous ne nous attendions pas à voir sur un modèle haut de gamme.

Il a bien fallu s'y reprendre à 10 reprises pour que l'appareil finisse son cycle de reconnaissance. Le Neato D10 s'est bloqué sur nos pieds de chaise, sans jamais réussir à en sortir, ou encore sous un meuble de cuisine.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les tapis lui ont posé également de gros problèmes, l'aspirateur n'arrivant jamais à escalader cet obstacle pourtant bien peu épais, et préférant se stopper net et demander une aide extérieure pour le tirer d'affaire. Une fois cette étape accomplie, le Neato D10 se montre plus intelligent et moins empoté dans ses déplacements.

Neato propose une nouvelle fois depuis l'application mobile deux modes distincts de navigation. Le premier, en « S », offre une navigation en zigzag qui part des bords des murs pour revenir vers l'intérieur de la pièce. La deuxième, dite en « Y », offre une action plus en profondeur avec un double passage sur chaque zone comme on le ferait avec un balai pour plus d'efficacité.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les déplacements restent malgré tout rapides et il faut à peine moins d'une heure au Neato D10 pour s'occuper d'environ 40 m2 de surface et la traiter dans les moindres recoins.

Dommage toutefois que Neato, une fois encore, ne pousse pas les choses assez loin. Il est toujours impossible d'envoyer le robot dans une pièce spécifique pour un nettoyage localisé. Seule la création de zones interdites est autorisée par le logiciel et c'est bien trop peu pour un appareil haut de gamme.

Logiciel : une application toujours aussi réussie

Lors de notre test du Neato D8, nous avions salué la qualité du logiciel proposé par le constructeur. Rien n'a changé avec le Neato D10 qui partage la même application mobile et les mêmes fonctionnalités.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'interface est impeccable, visuellement attrayante et ergonomiquement parfaite, avec un placement des options les plus utilisées au bon endroit. Chaque bouton tombe littéralement sous le doigt et les options, peu nombreuses il est vrai, sont facilement accessibles. Chapeau bas !

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'application est découpée en cinq sections, regroupées dans un menu en bas de l'écran, qui permet d'accéder aux cartes créées par le robot aspirateur, à l'historique d'utilisation ou encore au menu de programmation pour définir des heures et des jours de nettoyage.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les paramètres du compte sont quant à eux regroupés dans un menu situé en haut à gauche, pour ne pas complexifier l'interface.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Autonomie : une promesse tenue... à quelques concessions près

Comme nous le disions, le Neato D10 se vante de pouvoir fonctionner au maximum 300 minutes. Effectivement, il est possible d'arriver à ces valeurs mais uniquement en mode Eco, avec des performances tout à fait honorables, mais insuffisantes pour le nettoyage d'une maison fortement encombrée.

Test Neato D10 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

De même, le Neato D10 peut tenir environ 3 heures (ou 150 minutes) en mode normal, un temps plus que suffisant pour le nettoyage d'une très grande surface. Si malgré tout le robot aspirateur n'a plus de batterie pour finir son travail, il repartira de lui-même sur sa base pour faire le plein avant de reprendre sa route depuis l'endroit où il s'est arrêté.

Neato D10 : l'avis de Clubic

Le Neato D10 n'est pas un mauvais aspirateur robot, loin de là. Doté d'un moteur très performant, l'appareil est parfaitement capable d'assurer un nettoyage quotidien ou régulier de votre domicile, qu'il soit peu, moyennement ou très sale.

L'autonomie reste l'un de ces points forts, avec au moins 3 heures d'activité sur une seule charge pour s'occuper de toutes les maisons et de toutes les surfaces.

Neato ne force malheureusement pas son talent sur le plan logiciel et si l'application mobile reste toujours la plus élégante et intuitive, le système de navigation et le niveau de personnalisation sont bien trop faibles pour un aspirateur à un prix public à un prix à peine inférieur à 1 000 euros.

Il est difficile dès lors de vous conseiller le Neato D10 tant la concurrence est féroce et ne cesse de s'améliorer génération après génération, avec des fonctionnalités innovantes et des prix toujours plus agressifs.

7

Le Neato D10 se contente tout simplement d'améliorer à la marge une recette qui marche, tout en faisant payer très cher ses quelques modifications. C'est trop peu pour convaincre.

Les plus

  • Puissant
  • Filtre allergène très efficace
  • Autonomie de près de 3 heures en usage normal
  • Application mobile redoutable de simplicité

Les moins

  • Navigation parfois à la peine avec les obstacles
  • Manque de personnalisation
  • Prix bien trop élevé

Design 8

Qualité d'aspiration 9

Navigation 7

Logiciel 7

Autonomie 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Acecube
Bonjour, merci pour l’article très intéressant. Le d10 est actuellement en promo à 599€, pensez vous que ça vaut le coût ? Sinon Lequel me conseillez vous sachant que j’en recherche un compatible avec Siri ?<br /> Merci d’avance
Waxime64
J’ai toujours été un vendu Neato à ses débuts. Mais j’ai l’impression que la personne qui a développé le système, qui était en avance sur ce temps a sa création, n’est plus là et depuis ceux qui gère la compagnie ne sont que la compagnie de marketing. Mon Neato que j’avais acheté voilà plus de 10 ans est exactement pareil à celui-ci, juste moins beau et sans Wifi et la brosse sur le côté. Mais sinon c’est identique.<br /> Depuis, tout les autres les ont dépassé. C’est dommage
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Test Acer Aspire Vero 15 (2022) : un laptop écolo qui ne fait pas encore suffisamment envie
Haut de page