🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Shark AI VacMop : un premier aspirateur robot réussi mais sans surprises

10 janvier 2022 à 09h30
0
Shark AI VacMop
© Shark

Pour son arrivée sur le marché français, la marque Shark propose avec le Shark AI VacMop un aspirateur robot complet regroupant les fonctionnalités les plus attendues par les consommateurs.

Shark AI VacMop
  • Puissant pour tous types de sols
  • Lavage humide par vibrations très efficace
  • Une application simple et suffisamment complète
  • Navigation laser et détection des différentes pièces
  • Robot un peu épais
  • Des déplacements parfois trop prudents
  • Quelques problèmes de traduction
  • Connexion capricieuse entre l'app et le robot

Aspirateur mais aussi laveur de sols, ce nouvel appareil de milieu de gamme se présente comme un parfait compagnon du nettoyage de la maison.

La marque se donne-t-elle néanmoins les moyens de ses ambitions et ce premier aspirateur robot tient-il toutes ses promesses ? C'est l'objet de ce test, réalisé après quelques jours passés en sa compagnie et plusieurs nettoyages complets de notre sol.

Fiche technique Shark AI VacMop

Nettoyage

Type de robot
Aspirateur robot laveur
Niveaux de puissance d'aspiration
3
Récupération de la poussière
Sans sac
Brosse centrale
Oui
Type de brosse
Nylon, Caoutchouc
Brosse(s) latérale(s)
2
Base aspirante
Non
Autonomie
90mn
Temps de charge de la batterie
3H
Batterie amovible
Non

Navigation

Technologie de navigation
Laser, Gyroscope
Cartographie
Oui
Détecteur d'obstacles
Oui
Détecteur de vide
Oui
Murs virtuels
Oui
Programmable
Oui
Modes de parcours
Navigation en S, Murs vers le centre

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Non
Zigbee
Non

Caractéristiques physiques

Hauteur
80mm
Largeur
340mm
Poids
5kg
Forme du robot
Disque

Design : un robot sans surprises mais très bien conçu

Pour ce Shark AI VacMop, le constructeur américain n'a pas cherché lui non plus à réinventer la roue et propose un modèle conforme à nos attentes.

L'appareil, de format rond, est plutôt compact et assez épais avec une hauteur de 8,6 cm qui pourrait lui poser quelques soucis avec des meubles très près du sol. Cet embonpoint s'explique par la présence d'un télémètre laser, utilisé pour la navigation, qui prend de la place dans le corps de l'appareil et qui ne passe pas inaperçu sur le pare-chocs avant.

Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le dessus, on ne retrouve que deux boutons, Clean pour lancer un nettoyage complet dans la maison et Dock pour renvoyer l'appareil à sa base de nettoyage. Des voyants LED permettent également de savoir le niveau de batterie restante de l'aspirateur robot ainsi que l'état de sa connexion Wi-Fi.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

À l'arrière on retrouve le réservoir à poussières, sur lequel vient se positionner le réservoir d'eau quand on souhaite utiliser le mode de lavage des sols du Shark AI VacMop (on y revient un peu loin dans le test).

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Au-dessous, la brosse centrale est hyper classique avec l'usage de poils de nylon pour la collecte des poussières. Shark propose également deux brossettes latérales pour la récupération des déchets le long des murs et dans les coins.

Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Dans la boîte, on retrouve également une base de charge, très compacte elle aussi et passant relativement inaperçue. On ne peut pas en dire autant du tapis en plastique que propose le constructeur.

Cet accessoire permet en théorie d'éviter que le robot ne salisse le sol lorsqu'il se charge, notamment si vous avez installé les serpillères pour le lavage humide. Il ne sert pourtant pas à grand-chose et prend énormément de place dans la maison, si bien que nous vous conseillons de le laisser dans l'emballage.

Aspiration : un appareil puissant et silencieux

Le Shark AI VacMop propose trois niveaux de puissance, Eco, Normal et Max, selon le niveau de poussière et de saleté à ramasser dans votre maison.

À niveau intermédiaire, l'aspirateur robot est surprenant d'efficacité. Quel que soit le déchet rencontré, le Shark AI VacMop réussit à le récupérer sans difficulté. Le mode Eco se montre un peu moins réussi en ce qui concerne les poils d'animaux ou les miettes et objets plus volumineux, souvent toujours présents sur le sol après passage, tandis que le mode Max, lui, est parfait pour une maison encombrée.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le Shark AI VacMop est également capable de s'occuper des tapis, avec des résultats au final très satisfaisants, et ce sans les replier sur eux-mêmes lors de ses déplacements.

Malgré une puissance très impressionnante, le Shark AI VacMop ne pâtit pas d'un bruit trop prononcé. Sans être d'une discrétion absolue, on peut tout à fait l'utiliser au quotidien même en étant dans la pièce, sans risques pour ses tympans délicats. Le mode Max est un peu plus bruyant, mais là encore bien moins que certains de ses concurrents directs.

Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La seule fausse note d'importance vient, sans surprise, de la brosse principale en nylon qui a bien du mal à évacuer tous les poils et les textiles vers le conduit d'aspiration. Nous vous conseillons de régulièrement nettoyer l'accessoire pour éviter que des déchets soient déposés par votre appareil au fur et à mesure de ses cycles de nettoyage.

Navigation : quelques accrocs agaçants

Avant de démarrer son premier cycle de nettoyage, le Shark AI VacMop va mettre au point sa cartographie avec un premier déplacement dans l'ensemble des pièces de la maison. La procédure est rapide, l'appareil n'aspirant pas pendant cette étape.

Lors de nos cycles de nettoyage, nous n'avons eu rien à redire sur le déplacement du Shark AI VacMop. Il adopte un schéma classique consistant à d'abord s'occuper des bords des pièces avant de revenir vers l'intérieur pour achever la récupération des déchets.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'aspirateur robot n'est pas le plus entreprenant vu sur notre carrelage et s'arrête bien souvent avant les obstacles pour éviter toute casse ou tout choc un peu brusque. Il est d'ailleurs parfois trop prudent et à quelques reprises nous avons retrouvé des poussières près des pieds de table ou de chaise, que le robot n'a pas jugé bon de récupérer.

Le Shark AI VacMop possède également un mode de nettoyage ciblé, vous permettant ainsi de nettoyer une pièce spécifique. Nous avons eu toutefois du mal à le faire fonctionner à coup sûr, le robot rencontrant parfois des difficultés à se diriger dans la bonne pièce du premier coup.

Lavage des sols : des résultats impressionnants

Pour placer l'appareil en mode « lavage des sols », il suffit d'ajouter le réservoir d'eau rempli sur le bac à poussières et de placer la serpillère sur l'accessoire.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'aspirateur robot propose là encore trois niveaux d'humidification de la serpillère, selon le niveau de saleté du sol, afin de laver à grande eau ou au contraire de passer un coup très léger sur votre carrelage ou votre parquet.

Le Shark AI VacMop possède également un système de vibrations, permettant aux serpillères de retirer les traces les plus incrustées sur le sol en simulant l'action d'un frottement.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Après quelques passages, on ne peut que saluer la performance du robot aspirateur de Shark. Si tout n'est pas parfait, et que les sols les plus gras lui résistent encore un peu, on est agréablement surpris par le résultat obtenu. Les traces du passage du robot sont quasi inexistantes et le sol retrouve vraiment son éclat. Idéal donc pour un passage quotidien entre deux nettoyages hebdomadaires au produit ménager.

Logiciel : une application pratique pour aller plus loin dans la personnalisation

Si le Shark AI VacMop nous a séduits d'un point de vue strictement matériel, l'application mobile n'a pas recueilli autant de soin de la part des développeurs de la marque.

Visuellement déjà, le logiciel proposé n'est pas des plus engageants ou modernes. Shark a seulement visé l'accessibilité et l'ergonomie au détriment du confort visuel. C'est un parti-pris que nous regrettons un peu, mais soit.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le tutoriel d'installation est remarquable de simplicité, chaque étape est illustrée par un visuel permettant de mettre en place l'appareil très rapidement dans la maison.

Une fois arrivé sur la page d'accueil, on ne retrouve qu'un simple visuel de l'appareil, l'indicateur de batterie et un gros bouton en bas pour lancer un nettoyage complet de la surface. Lorsque l'aspirateur robot est en action, il est possible depuis cette page de le renvoyer à la base ou de le mettre en pause.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Un menu accessible par un bouton en haut à gauche permet d'accéder à l'ensemble des options de programmation de l'appareil, mais aussi à la gestion des cartes. C'est par ce menu qu'il est possible de personnaliser chaque plan en ajoutant les noms des pièces de même que redimensionner les différentes zones ou de créer des zones personnalisées, comme sous un bureau ou près du réfrigérateur.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si la plupart des utilisateurs peuvent très bien se passer du logiciel, en appuyant sur le bouton physique présent sur l'aspirateur pour un nettoyage quotidien de l'ensemble de la maison, le logiciel SharkClean est un compagnon très complet permettant de personnaliser plus en profondeur le nettoyage de son domicile.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic

On regrette simplement que certains menus et panneaux soient toujours en langue anglaise, mais aussi, et surtout des coupures, assez fréquentes malheureusement, de connexion entre l'application et le Shark AI VacMop qui obligent à relancer le logiciel pour enfin accéder à ses options. Si le gros du travail est déjà là, Shark a donc encore quelques efforts à faire pour régler les derniers détails.

Autonomie : 1 heure 30 de travail sans trop se forcer

Lors de son utilisation en mode standard, l'appareil a terminé son cycle d'aspiration en 47 minutes, lui ayant fait perdre environ 40 % de batterie avant le début de sa charge sur la station prévue à cet effet.

Test Shark AI VacMop © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut donc parier sur une autonomie comprise entre 1 heure 30 et 2 heures avant un passage obligatoire sur le secteur, en fonction de la puissance demandée et des obstacles rencontrés comme par exemple un ou plusieurs tapis de sol dans votre maison.

Shark AI VacMop : l'avis de Clubic

8

Pour cette première incursion dans l'univers des aspirateurs robots, Shark propose une copie qui n'innove en rien mais qui fait parfaitement le job.

Ce Shark AI VacMop est un appareil bien réalisé, techniquement abouti et proposant une puissance solide pour nettoyer la maison de fond en comble. Il bénéficie également d'un système de lavage des sols très efficace, probablement l'un des meilleurs vus sur les appareils milieu de gamme aux côtés du Roborock S7.

Il reste cependant quelques lacunes qui tempèrent notre enthousiasme comme une application parfois capricieuse ou un système de navigation qui manque de précision, mais rien de bien rédhibitoire pour les utilisateurs souhaitant se décharger de leur ménage chaque jour, le tout en respectant un budget limité.

Les plus

  • Puissant pour tous types de sols
  • Lavage humide par vibrations très efficace
  • Une application simple et suffisamment complète
  • Navigation laser et détection des différentes pièces

Les moins

  • Robot un peu épais
  • Des déplacements parfois trop prudents
  • Quelques problèmes de traduction
  • Connexion capricieuse entre l'app et le robot

Design 8

Aspiration 8

Lavage des sols 8

Navigation 7

Logiciel 7

Autonomie 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers tests

Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Haut de page