Test realme TechLife : un premier aspirateur robot convaincant ?

25 août 2021 à 12h00
0

Vous connaissez sûrement realme pour sa gamme de smartphones , dans laquelle on retrouve notamment le realme 8 5G testé récemment sur Clubic. Le constructeur se déploie pourtant dans plusieurs autres activités et dévoile ces jours-ci son tout premier aspirateur robot , le realme TechLife.

realme TechLife
  • Aspiration puissante
  • Deux modes de navigation au choix
  • Excellent lavage humide des sols
  • Autonomie de plus de 3 heures
  • Un appareil bruyant
  • Application compagnon incomplète
  • Guidage vocal en anglais uniquement
  • Serpillères et réservoir d'eau non inclus dans la boite

Cette première incursion dans le secteur très encombré des aspirateurs robots permet-elle à la marque de se distinguer de la concurrence ? Nous avons passé quelques semaines en compagnie de ce realme TechLife pour répondre à cette question.

realme TechLife : la fiche technique

Fiche technique realme TechLife

Résumé

Technologie de navigation
Laser
Type de robot
Aspirateur robot (laveur en option)
Autonomie
300mn
Cartographie
Oui

Nettoyage

Type de robot
Aspirateur robot (laveur en option)
Puissance d'aspiration
3000 Pa
Niveaux de puissance d'aspiration
4
Récupération de la poussière
Sans sac
Capacité du bac à poussière
0.6l
Capacité du bac à eau
0.3l
Brosse centrale
Oui
Type de brosse
Nylon
Brosse(s) latérale(s)
2
Base aspirante
Non
Niveau sonore
55dB
Autonomie
300mn
Capacité de la batterie
5200 mAh
Temps de charge de la batterie
3-5H
Batterie amovible
Non

Navigation

Technologie de navigation
Laser
Cartographie
Oui
Détecteur d'obstacles
Non
Détecteur de vide
Oui
Murs virtuels
Oui
Programmable
Oui

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Non
Zigbee
Non
Environnement(s) logiciel(s) compatible(s)
Google Home
Assistant vocal compatible
Google Assistant, Alexa

Caractéristiques physiques

Hauteur
100mm
Largeur
350mm
Forme du robot
Disque

Design : un robot identique aux autres

Sur un plan purement esthétique, on ne peut pas dire que realme ait cherché à innover ou à se démarquer, bien au contraire. Avec le TechLife, le constructeur nous propose un appareil quasiment identique à la majeure partie des aspirateurs robots disponibles en magasin.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le realme TechLife est un robot au format rond, fabriqué dans un plastique entièrement noir qui lui confère une belle allure malgré un manque de sobriété et une prédisposition à marquer les traces de doigts à cause de son revêtement brillant.

Sur le dessus, outre le logo de la marque, deux boutons permettent de lancer un cycle de nettoyage et de ramener le robot à la maison.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On retrouve également l'emplacement des différents capteurs laser dans un bloc qui laisse entrevoir la couleur jaune caractéristique de la marque.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sous le robot sont placées les trois brosses de l'appareil indispensables pour la récupération des poussières. La brosse principale est composée de poils de nylon. C'est une nouvelle fois un grand classique des modèles d'entrée et de milieu de gamme.

Pour l'accompagner, non pas une mais deux brosses latérales sont présentes. Plutôt larges, elles dépassent assez nettement de l'appareil et sont taillées pour ne laisser aucune poussière ni miette le long des murs ou dans les coins.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Au dos on retrouve, enfin, le réservoir à poussières, d'une capacité de 600 mL, une valeur dans la moyenne pour ce type d'appareil.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pour finir ce tour du propriétaire, la boite renferme aussi la station de charge, tout à fait conventionnelle pour ce type d'appareil, avec un accessoire discret et entièrement réalisé en plastique. Evidemment realme ne propose pas de station de récupération des poussières qui aurait fait grimper la facture de plusieurs dizaines voire centaines d'euros.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aspiration : un moteur puissant (et bruyant)

Nous lançons immédiatement le realme TechLife à l'assaut des poussières qui jonchent le sol de notre maison.

Première surprise, alors que l'appareil est en mode « Normal », la fonctionnalité Autoboost, qui permet d'augmenter le niveau de puissance de l'appareil sur des surfaces plus encombrées de la maison, est activée par défaut. En conséquence le realme TechLife émet un bruit très important alors qu'il vient tout juste de quitter sa base de chargement. Un tour dans les réglages permettra d'éviter ce comportement lors des prochaines utilisations.

Une fois cet ajustement effectué, nous avons été plutôt séduits par la qualité d'aspiration de l'appareil, portée par un moteur d'une puissance de 3 000 Pa.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les poussières et les petits résidus sont rapidement engloutis par le realme TechLife et les deux brosses latérales remplissent parfaitement leur office pour récupérer les détritus et les amener vers le conduit d'aspiration au centre de l'appareil.

Plus surprenant, les poils d'animaux sont également bien ramassés par le robot, et ce malgré une brosse en poils nylon qui, sur d'autres modèles, a bien souvent du mal à s'en sortir avec les touffes d'un chien ou d'un chat. Ici aucun problème avec un sol net après un seul passage.

Evidemment on n'évite pas le piège habituel de ce type de brosse à savoir les accumulations de poils qui se retrouvent parfois bloquées dans la brosse et éparpillées dans la maison au fur et à mesure du déplacement du robot.

Le moteur est tout de même suffisamment puissant pour éviter de retrouver des poils tous les 20 centimètres en mode « Normal » mais il faudra augmenter la puissance de l'appareil pour se débarrasser efficacement des déchets les plus volumineux.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Cela tombe bien puisque le realme TechLife propose deux autres modes, « Turbo » et « Max » qui permettent, au détriment d'un bruit bien plus prononcé qui rend l'utilisation du robot pénible lorsque l'on est dans la maison, une plus grande efficacité dans le ramassage des détritus.

Test realme TechLife
Test realme TechLife

Un mode « Silencieux » est également disponible pour réduire le bruit du moteur. Il se révèle toutefois moins efficace dans la collecte des poussières. On le conseillera par exemple à ceux et celles qui souhaitent mettre en place un nettoyage quotidien de leur maison ou de leur appartement tout en restant dans les lieux. Le compagnon idéal du télétravail en somme.

Navigation : une excellente cartographie

Comme nous le disions plus haut le realme TechLife embarque avec lui un système de cartographie laser pour analyser la composition de la maison, la disposition des murs et les différentes pièces de la maison.

Dès le premier passage l'aspirateur robot établit une première carte très précise et indique en outre ses différents passages sur le sol en guise de résumé du cycle de nettoyage réalisé.

Les déplacements dans la maison s'effectuent de manière très classique, en longeant d'abord les pièces avant de revenir vers le centre pour ramasser les poussières.

En règle générale le realme TechLife adopte le fameux système de zigzag dans la maison mais souvent l'appareil va se déplacer en cercles dans la maison, parfois à l'approche d'un pied de chaise, voire à d'autres moments sans aucune raison logique.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut également choisir un nettoyage en « Y » qui va simuler le passage d'avant en arrière d'un balai. Dans ce mode, le robot avancera légèrement sur la droite, reculera, puis avancera à nouveau légèrement sur la gauche appliquant ce type de nettoyage sur l'ensemble de la maison, ce qui prend un peu plus de temps.

Ce comportement, bizarre dirons-nous, ne l'empêche pourtant pas de faire de l'excellent travail. Le realme TechLife a traité toute la surface de notre appartement, n'oubliant aucun coin ou zone plus difficile d'accès. Le robot est aussi très rapide avec un temps de traitement d'environ 45 minutes sur notre zone d'essai, un délai plus court que ce que proposent la majorité de ses concurrents, plus proches de l'heure de travail.

Le realme TechLife montre malgré tout quelques faiblesses dans la navigation ; il s'est notamment retrouvé durant nos essais bloqué sous un meuble alors qu'il avait assez de place pour s'extraire seul en reculant, ce qui nous aurait épargné au passage une alerte pour lui venir en aide.

À noter enfin que realme propose avec son aspirateur robot une télécommande virtuelle dans les options de son application, pour diriger le robot à l'aide d'un joystick présenté sur l'écran de votre smartphone.

Lavage des sols : un mode efficace pour les petites traces

On ne vous l'avait pas encore dit mais le realme TechLife dispose, comme beaucoup d'autres modèles avant lui, d'un mode de lavage humide des sols. C'est d'ailleurs assez inédit pour le souligner, notre omission vient du fait que ce dernier n'est pas proposé dans la boite lorsque l'on achète le produit.

La marque a en effet décidé de rendre ce mode optionnel, par l'achat d'un kit de nettoyage humide supplémentaire. Ce dernier comprend le réservoir à poussières, incluant le réservoir d'eau, un ensemble de serpillères jetables et une serpillère réutilisable en machine. Ce choix est surprenant car la marque se place à contre-courant de l'ensemble de l'industrie et on ne comprend pas bien sa stratégie à demander 39,99 € en plus pour acquérir l'accessoire au lieu de l'inclure directement dans le pack initial.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

C'est d'autant plus dommage que les performances du realme TechLife sont excellentes une fois la serpillère installée sur l'appareil. Avec un débit d'eau moyen, le robot est capable de retirer la plupart des traces superficielles sur un carrelage clair comme le nôtre.

Le résultat n'est pas excellent, et il reste malheureusement encore les traces de roue de l'appareil après qu'il se soit déplacé sur le sol mouillé, mais le realme TechLife pourrait tout à fait remplir son office dans le cadre d'un petit nettoyage quotidien.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le realme TechLife propose au choix un passage unique avec ramassage des poussières et nettoyage du sol, un simple coup de serpillère ou une aspiration simple, options à choisir via le bouton dédié présent sur la carte du logement, sur la page d'accueil de l'application. Cette fonctionnalité permet de personnaliser au maximum les nettoyages hebdomadaires en choisissant le mode le plus utile selon ses besoins du moment.

Logiciel : une interface agréable mais une application encore incomplète

Passons désormais à l'application mobile du realme TechLife. L'interface proposée par le constructeur chinois est à première vue plutôt pratique, très épurée et simple d'accès. Lors de nos tests, la traduction restait très incomplète mais après quelques semaines la marque a rapidement corrigé le tir et propose désormais un logiciel intégralement en français, mis à part le guidage vocal du robot aspirateur, toujours en anglais ou en chinois.

La page d'accueil présente la carte d'étage, et donne accès aux différentes options qui permettent de lancer un cycle de nettoyage ou d'envoyer le robot à sa base de recharge. C'est très classique mais suffisamment simple pour être accessible en quelques secondes.

Test realme TechLife
Test realme TechLife

Quelques boutons permettent de modifier la puissance de l'aspiration ou la quantité d'eau utilisée lors du nettoyage humide des sols mais ces derniers sont assez mal positionnés et se retrouvent bien souvent en superposition sur la carte du logement, les rendant ainsi difficiles d'accès.

Test realme TechLife
Test realme TechLife

Le bouton « Autres », situé en bas de l'écran à droite permet d'accéder à toutes les options de nettoyage. La liste proposée est claire, pas trop fournie et très aérée pour naviguer très rapidement dans les différents menus proposés.

Test realme TechLife
Test realme TechLife

On peut depuis ce panneau gérer les cartes enregistrées par les capteurs du realme TechLife, programmer l'appareil, activer des plages horaires pour le mode « Ne pas déranger » mais aussi gérer la trajectoire de balayage, afin de modifier le comportement de l'appareil selon ses préférences.

Test realme TechLife
Test realme TechLife

Lors de ce test, il ne nous a toutefois pas été possible de créer ou de gérer les différentes pièces qui composent notre logement, pour diviser notre carte en plusieurs zones par exemple. Les options sont présentes dans le logiciel mais ce dernier refuse de nous laisser y accéder.

Test realme TechLife
Test realme TechLife

Il est quand même possible de créer des zones de nettoyages ainsi que des zones interdites, le minimum syndical pour ce type d'appareil disposant d'un système de cartographie, mais pas plus. On espère qu'une prochaine mise à jour intégrera toutes ces fonctionnalités promises et importantes dans une utilisation quotidienne de l'aspirateur robot.

Test realme TechLife
Test realme TechLife

Reste, enfin, un menu de paramètres du compte utilisateur qui permet de vérifier les mises à jour du micrologiciel de l'appareil. realme a eu la bonne idée de séparer ces options, dont on se sert finalement assez peu au fil du temps, de celles ayant trait à l'entretien et au paramétrage de l'aspirateur robot.

Autonomie : un aspirateur robot endurant pour les grandes surfaces

Nous n'attendions pas forcément de miracles de la part du realme TechLife côté autonomie et nous avons finalement été surpris par ce robot plus endurant que nous ne l'aurions cru.

À puissance moyenne l'aspirateur robot a tenu environ 2 heures 45 minutes avant que sa batterie soit entièrement vidée. La marque indique même un nettoyage continu de 300 minutes dans son mode d'aspiration le plus faible, mais nous n'avons pas pu atteindre cette valeur, nos résultats se rapprochant plutôt des 240 minutes.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si l'appareil vient à manquer d'énergie durant son cycle de nettoyage, il retournera automatiquement sur sa base pour recharger sa batterie avant de revenir à son dernier emplacement pour poursuivre et terminer le travail.

Test realme TechLife © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Malgré un résultat inférieur aux promesses du constructeur, le realme TechLife est donc un robot très endurant, et parfaitement adapté aux grandes maisons ou aux appartements vastes.

realme TechLife : l'avis de Clubic

Le realme TechLife n'apporte aucune innovation ou nouveauté qui permette de le distinguer d'un autre aspirateur robot situé peu ou prou dans sa gamme de prix. La marque a tout simplement intégré toutes les fonctionnalités attendues sur ce type de produit pour concurrencer frontalement des acteurs déjà bien installés sur le marché.

Le realme TechLife n'en est pas moins un excellent appareil, qui répond parfaitement à toutes les attentes. Son moteur est suffisamment puissant pour une aspiration quotidienne sur un sol encombré. Son autonomie est tout simplement excellente.

Même la partie logicielle, qui bien souvent est le parent pauvre de ce type de produit, dispose d'une ergonomie correcte et d'un grand nombre de fonctionnalités, même si toutes ne sont pas encore disponibles au moment où nous écrivons ces lignes.

Seule une navigation un peu aléatoire qui ne nuit pourtant pas aux performances de l'appareil et un mode lavage des sols, proposé uniquement en option supplémentaire payante réfrènent un peu notre enthousiasme.

À un prix de seulement 379 €, realme fait une entrée très remarquée sur le marché des aspirateurs robot, qui laisse augurer le meilleur pour les générations à venir.

realme TechLife

8

Le realme TechLife est un excellent appareil d'entrée de gamme qui propose pourtant des performances dignes de modèles plus onéreux. Cartographie laser, puissance d'aspiration très impressionnante, l'appareil fait forte impression malgré sa partie logicielle encore très perfectible.

Les plus

  • Aspiration puissante
  • Deux modes de navigation au choix
  • Excellent lavage humide des sols
  • Autonomie de plus de 3 heures

Les moins

  • Un appareil bruyant
  • Application compagnon incomplète
  • Guidage vocal en anglais uniquement
  • Serpillères et réservoir d'eau non inclus dans la boite

Fabrication 7

Qualité d'aspiration 8

Navigation 7

Lavage des sols 8

Logiciel 7

Autonomie 8

Modifié le 31/08/2021 à 14h43
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Le HomePod mini d'Apple se met à jour, mais ne prend toujours pas en charge le Dolby Atmos
Roborock S7 : l'une des références des aspirateurs robots tombe à son meilleur prix
Maison connectée : Engie et Netatmo lancent un service d'aide pour piloter son chauffage au gaz
IKEA Symfonisk : on en sait plus sur la prochaine enceinte de Sonos et IKEA
Google de nouveau dans le viseur de l'Union européenne par l'intermédiaire de Google Assistant
Le protocole universel de domotique Matter reporté à 2022
iRobot annonce le Roomba j7+, un nouvel aspirateur robot qui détecte les objets
Philips lance Hue Gradient, pour des ambiances lumineuses encore plus abouties
SimpliSafe ajoute une nouvelle caméra d'extérieur à son système de sécurité
L'application Google Home se dote du paramètre de qualité de l'air, la France y aura-t-elle droit ?
Haut de page