Test Proscenic M8 Pro : un bon aspirateur robot qui pêche par son logiciel

Proscenic M8 Pro
© Proscenic

Un an seulement après son premier appareil haut de gamme, la marque revient avec le M8 Pro, un nouvel aspirateur robot à base de récupération automatique des poussières.

Proscenic M8 Pro
  • Base de récupération des poussières
  • Une aspiration plutôt puissante
  • Télécommande incluse
  • Cartographie précise
  • Autonomie
  • Une navigation confuse
  • Lavage des sols inefficace
  • Traduction incomplète

Douze mois, c'est un délai trop court pour revoir la formule en profondeur et Proscenic l'a bien compris : la marque propose donc un produit qui préfère améliorer l'existant plutôt que de réinventer la roue.

Avec quelques nouveautés mineures et un prix dépassant la barre des 500 euros, le Proscenic M8 Pro se hisse-t-il au niveau d'une concurrence toujours plus agressive ?

Design : quelques ajouts bienvenus

Le M8 Pro partage un air de famille avec son grand frère, c'est une évidence.

L'aspirateur robot conserve une forme circulaire, et est recouvert d'un plastique gris brillant qui a fière allure dans la maison, mais qui a aussi l'inconvénient de récupérer poussières et traces de doigt à la vitesse de la lumière.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le capot on retrouve deux boutons, permettant de lancer un cycle de nettoyage et de faire revenir l'appareil à la base de chargement. Classique et efficace.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Au centre se trouve le logement des capteurs de télémétrie, qui permettent au robot de se déplacer et d'établir une cartographie complète de la maison.

Sous l'appareil on retrouve la brosse principale, composée à la fois de pales en caoutchouc, mais aussi de poils en nylon. Dommage que la marque, pour son aspirateur robot le plus premium, ne soit pas passé au tout caoutchouc, plus efficace pour les poils d'animaux et les déchets les plus gros.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Une petite brosse latérale vient compléter le tout pour le ramassage des poussières le long des plinthes et dans les coins.

Concernant la base de chargement, Proscenic n'a pas changé non plus grand-chose à son accessoire. On apprécie toujours autant sa taille très compacte, mais aussi l'absence de plateau pour le robot, ce qui permet de gagner en place dans son appartement ou dans sa maison.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La marque a tout de même procédé à deux ajouts : d'abord, un voyant indique désormais le niveau de recharge de l'appareil et précisant quand le M8 Pro est entièrement chargé et prêt à partir.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le deuxième est l'apparition de touches tactiles permettant de démarrer un cycle de nettoyage ou de renvoyer le robot à sa base. C'est à notre sens bien vu puisque cela évite de se baisser jusqu'à l'aspirateur robot pour le déclencher.

Proscenic propose enfin une télécommande pour contrôler son appareil plus rapidement, sans avoir à se pencher. L'accessoire permet d'accéder aux commandes de base, mais aussi de régler la puissance d'aspiration ou de couper le son de l'aspirateur.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Un appairage un peu complexe

Avant de démarrer le Proscenic M8 Pro, attardons-nous un instant sur la connexion à l'application mobile ProscenicHome.

La connexion du robot à notre réseau Wi-Fi nous a posés quelques difficultés, la faute à une procédure confuse et à une interface qui n'a, semble-t-il, pas été mise à jour.

À l'allumage, une voix en anglais nous accueille avec un message tout simplement incompréhensible. Dans l'application deux modèles de Proscenic M8 Pro sont proposés dans la liste des appareils disponibles pour l'appairage. Nous avons donc pris le modèle le plus ressemblant au notre et, surprise, cela a fonctionné.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aussi, la mise à jour du firmware, proposée lors de la procédure, n'a jamais voulu se télécharger.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Ce n'est pas très rassurant pour les utilisateurs les moins à l'aise avec la technologie ou la domotique. Si l'on ne doute pas que le constructeur déploiera rapidement des mises à jour pour améliorer les choses, tout cela ne fait pas très sérieux pour un produit qui se présente comme le fer-de-lance de la gamme.

Aspiration : une puissance suffisante pour un nettoyage quotidien

Passons désormais au premier cycle de nettoyage. Le Proscenic M8 Pro a été confronté à un sol jonché à la fois de poussières, de miettes et de poils d'animaux, pour vérifier s'il est à l'aise dans toutes les situations.

Les résultats sont plutôt variables. À puissance modérée, l'appareil s'en sort très convenablement avec les petits déchets qui ne résistent ni à la puissance de son moteur ni à l'action combinée des deux brosses.

Pour les détritus plus imposants, et notamment les touffes de poils, le Proscenic M8 Pro se montre plus limité. À une puissance standard, le robot a du mal à recueillir l'ensemble des poils d'animaux qui se retrouvent emmêlés dans la brosse principale puis se redéposent sur le sol lors du passage de l'appareil.

Fort heureusement le Proscenic M8 Pro possède quatre niveaux de puissance et les deux supérieurs (numérotés 2 et 3) sont bien plus efficaces pour les surfaces encombrées.

Le bruit produit par le Proscenic M8 Pro est dans la moyenne des appareils du secteur, mais on s'attendait à plus de silence lors d'un fonctionnement à puissance normale. L'appareil s'entend, vraiment, et il vaudra mieux s'être absenté lors de son passage pour éviter d'être ennuyé par le son du moteur. Nous avons par ailleurs constaté une baisse du bruit après l'application de la dernière mise à jour, qui a soulagé nos oreilles durant la fin de ce test.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le niveau 0 correspond quant à lui au mode silencieux, et effectivement le bruit est plus réduit (même si l'appareil n'est toujours pas des plus discrets), mais les performances d'aspiration s'en ressentent. Nous ne le conseillerons que pour des nettoyages quotidiens sur un sol très peu chargé.

Le Proscenic M8 Pro n'est clairement pas un mauvais aspirateur et reste très polyvalent, grâce à ses différents niveaux de puissance. On regrette juste un manque de performances assez flagrant dans son mode standard, là où certains autres modèles présentés comme haut de gamme s'en sortent bien mieux.

Après le passage dans la maison, le robot retourne à base de chargement et se vide automatiquement dans un sac installé dans l'accessoire. Proscenic estime qu'un sac peut être utilisé durant 30 jours avant d'être remplacé et fournit deux sacs de rechange dans la boite.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

De notre côté nous estimons que les sacs pourront être utilisés jusqu'à 45 jours avec deux à trois nettoyages hebdomadaires, mais pas beaucoup plus, surtout si vous possédez des animaux à poil long.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Comptez près de 16 euros pour six sacs supplémentaires.

Une navigation parfois hasardeuse dans la maison

Pour se déplacer dans la maison, le Proscenic M8 Pro bénéficie d'un système de télémétrie laser placé sur le capot de l'appareil.

Comme bon nombre de ses confrères, l'aspirateur Proscenic commence par effectuer un tour de la pièce en suivant les murs avant de revenir vers l'intérieur de la pièce.

Plutôt que de suivre un système de couloirs, le Proscenic M8 Pro fait un peu ce qu'il veut et passe et repasse dans la maison d'une manière un peu anarchique.

Le problème est que si le Proscenic M8 Pro passe parfois deux ou trois fois dans la même zone, il lui arrive, notamment lors de ses premiers nettoyages, d'oublier quelques zones ou de passer très rapidement dessus. L'apprentissage de l'appareil vient ensuite combler ces manques au fil du temps.

Le Proscenic M8 Pro est également un robot qui peut se révéler très brutal avec les meubles. Par exemple nos pieds de chaise que l'appareil cherche à escalader à tout prix et sans ménagement, même après deux semaines et plus d'une dizaine de passages successifs. Nous vous conseillerons de ne pas laisser d'objets fragiles ou précieux sur le sol pour éviter tout accident.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le retour à la base pose également problème au Proscenic M8 Pro. Après chacun de nos cycles ou presque, l'aspirateur robot a eu un mal de chien à revenir de lui-même à son point de départ. Au mieux l'appareil errait sans but dans la maison avant de retrouver son point de chargement 10 à 15 minutes plus tard. Au pire le robot était incapable de retrouver son chemin et il a fallu aller le replacer manuellement pour éviter qu'il ne tourne en rond plusieurs dizaines de minutes le temps que sa batterie ne se vide.

Lavage des sols : une fonctionnalité sans intérêt

Comme tout robot aspirateur haut de gamme qui se respecte, le Proscenic M8 Pro dispose d'une fonctionnalité de lavages des sols, grâce à un réservoir d'eau et une serpillère lavable en machine.

Il n'est pas possible d'ajouter un produit ménager, le nettoyage du sol s'effectue donc uniquement à l'eau et les résultats sont logiquement très décevants.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'appareil ne possède visiblement pas de mode de navigation dédié à ce mode et a souvent tendance à se déplacer dans les zones à peine nettoyées, ce qui laisse des traces de roue bien visibles une fois le cycle terminé.

Pire, le sol colle après le passage du robot, ce qui nous a conduits à sortir notre bonne vieille serpillère pour redonner un peu de fraicheur à notre carrelage.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Non, décidément on vous invite à laisser la serpillère fournie bien au chaud dans l'emballage, le résultat ne vaut ni l'installation des accessoires ni l'entretien demandé au fil des semaines.

Application : un logiciel solide malgré une traduction incomplète

ProscenicHome s'ouvre sur un menu d'accueil qui présente la carte d'étage et les différentes options de nettoyage disponibles.

L'interface est à notre sens un peu vieillotte, mais bon, les goûts, les couleurs, ça se discute. L'ergonomie, elle, est assez bien fichue et l'on se retrouve facilement dans les différentes options... encore faut-il les comprendre.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic

En effet le logiciel souffre d'une traduction parfois hasardeuse voire franchement à la ramasse. Par exemple l'une des options proposées s'intitule « Trouver nova ». Qui est nova ? Au final, ce bouton sert à retrouver le M8 Pro qui émet alors un signal sonore.

On peut citer également « l'heure de rendez-vous de nettoyage » pour décrire le créneau de programmation. On comprend, certes, mais on a bien ri.

À d'autres reprises, le texte est coupé et il manque la fin d'une phrase. Ce sont des détails certes, mais là encore c'est une expérience assez déplaisante pour un robot vendu pas loin de 500 euros.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pour le reste on retrouve les fonctionnalités classiques d'un robot équipé d'un système de cartographie à savoir la délimitation et l'étiquetage des pièces de la maison, la création de zones interdites, qui limitent l'accès de l'appareil à certains endroits de la maison, la programmation du Proscenic M8 Pro ou encore les différents réglages.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Il est possible par exemple, et c'est astucieux, de choisir le cycle d'aspirations réalisées à chaque fois par la base de récupération des poussières, selon le nombre de passages de l'aspirateur robot et la taille de l'appartement.

Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Proscenic M8 Pro © Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut également partager son appareil avec un autre utilisateur, afin qu'il puisse le commander depuis son smartphone (même si la télécommande rend cette fonctionnalité moins intéressante). Une télécommande virtuelle est enfin disponible dans l'interface pour aller aspirer une zone très spécifique.

Autonomie : un aspirateur endurant pour les grandes surfaces

S'il y a bien un point qui ne nous a pas déçus avec le Proscenic M8 Pro, c'est son autonomie. Le constructeur indique dans sa documentation une durée maximale d'utilisation de son produit de quatre heures.

De notre côté nous avons constaté une autonomie d'environ 3 heures 15 à niveau d'aspiration moyen. En actionnant les modes plus performants, l'autonomie chute à deux heures, ce qui reste dans le haut du panier des appareils de sa catégorie.

Proscenic M8 Pro : l'avis de Clubic

Ce robot haut de gamme ne nous a que moyennement convaincus. Proscenic a réalisé un bel appareil, au design soigné, et plutôt performant. L'aspiration est bonne et l'aspirateur robot s'en tire sans trop de difficultés, même sur un sol particulièrement chargé en détritus de toutes sortes. On jettera par contre un voile pudique sur ses capacités de lavage humide des sols.

C'est clairement du côté du logiciel que le Proscenic M8 Pro pêche avec un système de navigation moyen et un logiciel complet, mais à l'interface inaboutie.

Des correctifs logiciels pourront bien entendu améliorer les choses dans les prochains mois, mais pour le moment le Proscenic M8 Pro traine des bugs et des comportements étranges que l'on ne pensait pas voir apparaitre sur un appareil annoncé comme premium.

Heureusement le M8 Pro peut compter sur sa base de récupération des poussières, qui reste un accessoire toujours aussi appréciable pour s'épargner l'entretien de l'aspirateur.

Pour résumer, si le Proscenic M8 Pro est possiblement l'aspirateur le plus complet de la gamme, il ne fait pas le poids face à des concurrents proposés au même prix ou à peine plus chers, et bien plus efficaces pour le nettoyage de la maison.

Proscenic M8 Pro

6

Le Proscenic M8 Pro est un aspirateur performant et polyvalent d'un point de vue matériel, mais son système de navigation très moyen reste très en dessous de la concurrence.

Les plus

  • Base de récupération des poussières
  • Une aspiration plutôt puissante
  • Télécommande incluse
  • Cartographie précise
  • Autonomie

Les moins

  • Une navigation confuse
  • Lavage des sols inefficace
  • Traduction incomplète

Fabrication 8

Qualité d'aspiration 7

Navigation 5

Lavage des sols 3

Application 7

Autonomie 9

Modifié le 20/05/2021 à 10h11
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Lectures liées

Samsung Jet Bot : les aspirateurs robots du Coréen arrivent bientôt chez nous et disposeront du LiDAR
Les nouvelles générations d'Amazon Echos Show 8 et 5 sont disponibles dès aujourd'hui
Somfy développe sa gamme d'alarmes connectées et dévoile sa nouvelle Home Alarm Advanced
Philips Hue repense totalement son appli et simplifie la programmation des éclairages
Amazon Sidewalk : c'est quoi au juste ?
WWDC 2021 : Apple TV, un outil aussi pratique pour le visionnage que la sécurité
WWDC 2021 : homeOS mise sur l'interconnexion et la sécurité
homeOS : le prochain système d'Apple pour les objets connectés ?
Apple AirTags : une application Android à venir cette année
ByteDance (TikTok) fait un carton avec une lampe intelligente destinée à surveiller les enfants
Haut de page