Faille Spectre : Intel ne patchera pas les plus anciens processeurs

Par Alexandre PAULSON
le 04 avril 2018 à 16h29
0
Le fabricant de microprocesseurs Intel annonce qu'il ne diffusera aucun correctif pour certaines de ses familles de processeurs anciens, exposant potentiellement leurs usagers à des risques d'intrusions.

Intel rétorque que les processeurs qui ne seront pas traités sont aujourd'hui peu nombreux et sont souvent implémentés dans des systèmes non connectés au Net.

7 familles concernées



La faille ouverte par Spectre ne sera pas entièrement rebouchée. Intel vient d'annoncer que plusieurs familles de ses anciens processeurs ne seront jamais patchées, et resteront donc exposées à un risque. Il s'agit des familles de processeurs Penryn, Yorkfield et Wolfdale toutes trois sorties en 2007, des séries Bloomfield et Clarksfield diffusées en 2009, Jasper Forest (2010) et de la gamme Atom Sofia commercialisée à partir de 2015.

Après analyse de leurs microarchitectures et des microcodes, Intel estime que patcher ses familles de puces s'avérerait à la fois complexe, et en grande partie inutile : « D'après les retours de nos clients, la plupart de ces produits sont installés sur des systèmes fermés et ont donc une faible probabilité d'être exposés aux vulnérabilités », déclare la firme dans un communiqué.

000000C800091821-photo-intel-processeur-pentium-4-550.jpg


Plusieurs séries réintégrées au programme de patch



C'est sans doute vrai pour les séries les plus anciennes de processeurs, un peu moins pour les Atom Sofia qui n'ont que trois ans. Dans le détail, il apparaît que la nature de Spectre nécessite de mettre à jour l'OS ou le BIOS. Si ces derniers ne sont eux-mêmes plus mis à jour, impossible de mener à bien l'opération. C'est le problème notamment avec les anciennes versions de Windows qui pilotent le plus souvent les vieilles familles de processeurs Intel.

Une bonne nouvelle, malgré tout, dans cette révision du programme de lutte contre Spectre : plusieurs familles de processeurs (Arrandale, Clarkdale, Lynnfield, Nehalem, et Westmere) qui ne devaient initialement pas recevoir de correctif, devraient finalement en recevoir.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top