Intel poursuit sa mue au MedPi et mise toujours plus sur l'IoT

01 juin 2018 à 15h36
0
Intel profite de l'édition annuelle du MedPi, le salon des acheteurs et de la grande distribution, pour développer sa nouvelle vision.

Fort du récent recentrement exposé par son CEO Brian Krzanich, Intel mise sur l'Internet des objets et la maison connectée sur cette édition 2016 du MedPi. Si le fondeur n'est pas forcément disposé à parler technologie, il préfère montrer des applications concrètes de ses technologies.

Si les derniers NUC de la marque ne pouvaient être aperçus, les fameux Skull Canyon, le Compute Stick dans sa v2 se montrait avec sa configuration plus musclée et son hub USB intégré pour faciliter la connectivité. On pouvait également apercevoir deux démos gaming avec une configuration HTC Vive, et une configuration de streaming où une machine de gamer diffusait à un NUC Intel branché sur le réseau le jeu Star Wars Battlefront.

0140000008446476-photo-intel-medpi-compute-stick-2.jpg

Intel Compute Stick 2


La maison connectée via Edison

Côté maison connectée, Intel présentait une maquette de maison où les différentes pièces avec leurs besoins spécifiques comme la lumière, la température, l'ouverture/fermeture des volets étaient contrôlés par une carte Edison. Ainsi depuis le Cloud, via une app dédiée, il est possible d'agir sur les différents paramètres de son domicile. Au-delà de cet exemple, Intel tente de convaincre ses partenaires que les solutions x86 ont de l'avenir dans la domotique notamment.

0253000008446474-photo-intel-medpi-maison-connect-e.jpg


Intel Up : contrer le Raspberry Pi

Et si Intel tente de se tailler une place de choix dans la domotique, le fondeur n'oublie pas la communauté des makers. Ainsi la carte Up, annoncée à l'IDF Shenzen, faisait son apparition. Il s'agit d'une carte de développement avec un processeur Intel Atom X5-28300 de génération Cherry Trail. Une puce qui dispose du circuit graphique Intel, un HD Graphics avec 12 unités d'exécution à 500 MHz. Le tout est complété par 1 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage eMMC. La connectique est originale : quatre ports USB 2.0, un port USB 3.0 OTG, un connecteur RJ45 Gigabit Ethernet et une prise HDMI. La carte, clairement concurrente du Raspberry Pi, est annoncée à 89 euros TTC et tournera aussi bien sur Windows, Linux qu'Android.

014A000008446532-photo-intel-medpi-up-1.jpg
014A000008446534-photo-intel-medpi-up-2.jpg

Carte de développement Intel Up


Intel travaille son swing

Du côté de l'Internet des objets, Intel misait sur le Golf. Avec une démonstration d'une application intéressante. Le golfeur, qui porte une montre connectée Intel (ici la Tag Heuer), s'adonne à son parcours comme il le fait habituellement. La montre, via une petite app, enregistre l'ensemble de ses mouvements.

012C000008446482-photo-intel-medpi-golf-1.jpg


Il est ensuite possible sur tablette de reconstituer le mouvement, en 3D, avec divers indicateurs permettant une analyse du swing.

0208000008446484-photo-intel-medpi-golf-2.jpg

Analyse de son swing


Pour la course, des lunettes connectées Intel : Recon Jet

Intel exposait également les produits de Recon, une société rachetée fin 2015 par l'américain. Recon propose des lunettes pour cyclistes et un masque de ski. Ces produits intègrent un petit écran couleur censé délivrer diverses notifications en connexion avec votre smartphone et permettre certaines actions d'un swipe sur la branche de la monture par exemple pour passer d'un morceau de musique à l'autre.

0140000008446478-photo-intel-medpi-recon-1.jpg
0140000008446480-photo-intel-medpi-recon-2.jpg

Lunettes Recon


Avec un vélo adapté, les lunettes Recon Jet peuvent afficher diverses informations sur la course comme la vitesse, mais aussi la fréquence cardiaque ou le rythme. Et cet affichage se fait tête haute puisque le coureur n'a pas à baisser la tête sur le guidon : qui plus est, les informations disparaissent de l'écran dès que le regard du coureur s'en éloigne. Les lunettes Recon Jet embarquent un GPS et sont commercialisées au prix public de 499 euros TTC... avec un processeur à architecture ARM à l'intérieur. Il faut bien reconnaître en effet que les produits finis embarquant un SoC Curie se font toujours attendre.

021C000008446486-photo-intel-medpi-v-lo-recon-jet.jpg


A lire également
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Applications : 10 « must-have » pour l’entreprise
E-santé : préparez-vous à vivre plus longtemps
L’exosquelette flexible, un nouveau pas vers le transhumanisme ?
Uber présente sa propre voiture autonome
Google installera Android dans votre auto
Renouvellement de parc : combien allez-vous économiser ?
Paris va surveiller les ondes électromagnétiques
Android Auto : sans fil, sans voiture et sans les mains
Amazon a de très gros échecs dans ses cartons
GTX 1070 : NVIDIA donne les specs de sa nouvelle GeForce
Haut de page