Intel annonce la fin de son modèle tick-tock

le 23 mars 2016 à 14:53
 0
Intel annonce, via son rapport annuel, la fin de son modèle de développement bien connu, le tick-tock model.

Traditionnellement, et depuis plusieurs années déjà, Intel développe ses microprocesseurs selon un modèle connu sous le nom de tick-tock ou tic-tac en français dans le texte. L'idée est simple : les processeurs en tick bénéficient d'une finesse de gravure supérieure quand les processeurs en tock restent sur le même processus de fabrication mais étrennent une nouvelle micro-architecture.

Ce cadencement permettait d'étrenner les nouveaux process industriels sur une architecture connue et maîtrisée et de dissocier architecture et finesse de gravure histoire d'éviter certains errements comme au temps du Pentium 4. Seulement voilà si le tick-tock model a tenu de longues années, il faut bien reconnaître qu'il était battu en brêche avec Broadwell et Skylake dont les retards furent notables. D'autant qu'Intel se rapproche inexorablement des limites des lois actuelles de la physique où l'amélioration d'un process se fera de plus en plus difficile.

Aussi, sans tambour ni trompette, Intel annonce la fin du tick-tock model chantre de la loi de Moore qui veut que la densité de transistor double tous les 18 mois. Dans son rapport annuel transmis aux autorités boursières américaines, Intel explique discrètement que le tick-tock model appartient au passé. Le fondeur explique ainsi : « Nous prévoyons de lancer de nouvelles microarchitectures de processeurs selon une cadence régulière. Nous nous attendons à allonger la durée d'utilisation de notre processus 14nm et de notre prochaine génération de technologies 10nm, optimisant ainsi nos produits et processus technologiques en répondant à la demande annuelle de lancement produit du marché ».

08392744-photo-intel-process-architecture-optimization.jpg


Pour accompagner cette explication, Intel présente son nouveau cadencement : Processus, Architecture et Optimisation. Et la suite, après les processeurs Core de sixième génération a un nom : Kaby Lake. Une génération de processeurs qui sera toujours en 14nm avec, selon Intel : « des améliorations clés en termes de performance face à la famille de processeurs Core de sixième génération ». En clair, Kaby Lake sera la génération de processeurs correspondant à l'optimisation. C'est Canon Lake, attendu pour le second semestre 2017, qui devrait répondre à la partie processus de ce nouveau modèle de développement.

Sur le plus long terme, Intel reste un acteur clé de l'industrie du semi-conducteur avec une capacité industrielle certaine. L'américain possède en effet ses propres usines ou fabs dans le jargon. Intel précise dans son rapport qu'il dispose toujours d'un avantage concurrentiel décisif en fabriquant ses puces dans ses usines. Intel note toutefois que « le coût de la construction d'usines à la pointe de la technologie va augmenter, ce qui fait que moins de compagnies de semiconducteurs pourront s'appuyer à la fois sur le design et la fabrication ».

N'en demeure pas moins donc que le 10nm n'est pas tout à fait à l'heure chez Intel, alors que la concurrence, TSMC en tête, planche déjà sur le 7nm. Tandis que le process 10nm d'Intel et le 7nm de TSMC devraient tous deux offrir la même densité de transistors, il faudra s'intéresser aux performances desdits transistors.

01F9000008143270-photo-intel-idf15-skylake-wafer.jpg

Wafer de puces Intel Skylake, des processeurs Core de sixième génération


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Comme un goût de déjà vu... Quasiment un an après un premier appel à voter contre le projet de loi nommé Directive Copyright, les défenseurs d’un internet libre se mobilisent à nouveau. Dans moins d’une semaine les députés devront à nouveau statuer sur cette loi considérée comme liberticide par de nombreux acteurs de la sphère Internet.
Cette édition 2019 de la Game Developers Conference aura suscité un intérêt tout particulier chez les joueurs grâce à la présentation de Stadia par Google. Mais aussi, et comme chaque année, l'événement à destination des professionnels de l'industrie du jeu vidéo a récompensé les meilleurs titres de ces derniers mois.
21/03 | Jeux vidéo
Un prototype du vaisseau spatial Starship va faire l’objet d’un premier essai sur le site de Boca Chica, au Texas. Une étape à la fois symbolique et importante dans la course à la conquête spatiale menée par SpaceX.
21/03 | Espace
Le constructeur va lancer en Inde son propre de système de paiement mobile. Contrairement à ses concurrents, Xiaomi n’utilise pas de puce NFC pour régler un commerçant mais met en avant le paiement par QR Code.
Incriminé pour son manque de réactivité, voire son inertie face au live diffusé par un terroriste lors de la fusillade de Christchurch, le réseau social Facebook promet de perfectionner son IA pour détecter les vidéos à caractère terroriste.
21/03 | Facebook
En pleine conférence à la Game Developers Conference, Tim Sweeney, patron d’Epic Games, a fait pleuvoir les annonces concernant le futur de sa boutique lancée en fin d’année dernière.
Alors que les écrans percés se généralisent peu à peu après la déferlante de « notchs » observée en 2018, Samsung confirme une fois encore sa volonté d’en finir avec ce genre de solutions.
21/03 | Samsung
L’horloger suisse présente une montre connectée qui enregistre les performances des golfeurs et leur donne des informations adaptées pour améliorer leur jeu, dont une cartographie 3D du parcours.
Dans le domaine spatial, les retards sur le calendrier initial d’un programme sont légion, ce qui reste assez compréhensible compte tenu de la complexité d’un lancement, de la conception d’un lanceur ou d’un moteur de fusée.
21/03 | Espace
La plateforme, lancée le 18 mars, répond aux questions posées par les Européens dans le cadre des élections qui vont avoir lieu au mois de mai. Mais sa mission ne s’arrête pas là.
21/03
Malgré sa présentation retentissante durant la Game Developers Conference cette semaine, Stadia, le service de cloud gaming signé Google, suscite encore beaucoup d'interrogations chez les joueurs.
Nvidia lance son nano-ordinateur équipé d’un processeur ARM et d’un GPU Maxwell, un kit de développement proposé pour seulement 99$ (87 €). Il ambitionne de conquérir, à l’instar du Raspberry Pi, un marché de > intéressé par le deep learning et les réseaux de neurones artificiels.
21/03 | Mini-PC
Les opérateurs mobiles ont une "fâcheuse" tendance à prolonger les offres sur les forfaits mobiles et on ne va pas s'en plaindre ! Bouygues ne déroge pas à la règle et annonce le prolongement de son offre B&YOU 40 Go à 9,99€ par mois. Et parce qu'on ne s'en lasse pas, faisons une nouvelle fois le tour de cette offre !
21/03 | Bon plan
Une pétition en ligne visant à abroger l’article 50 été victime de son succès en obligeant le site hébergeur à fermer momentanément
La filiale sportive de Mercedes accélère sa transition vers l’électrique : l’ensemble de sa gamme aura le droit à des versions hybrides rechargeables au cours des prochaines années.
scroll top