Qualcomm Snapdragon 400 et 200 : des puces existantes réaffectées

01 juin 2018 à 15h36
0
En plus d'innovations pour ses nouvelles puces Snapdragon 800, Qualcomm a également annoncé à la veille du Mobile World Congress (MWC) une réorganisation du reste de sa gamme.

0190000004415764-photo-logo-qualcomm-snapdragon.jpg

Le virus du renommage, qui affecte AMD et Nvidia dans l'univers informatique, atteint un premier fabricant de puces ARM. Du moins en partie.

Pour homogénéiser et clarifier sa gamme, suite à l'annonce des Snapdragon 800 et 600 de nouvelle génération, Qualcomm a effectivement réaffecté des puces existantes à de nouvelles familles Snapdragon 400 et 200. Le fondeur a le mérite de communiquer les références, inchangées, des puces qui composent désormais ces familles :
  • les Snapdragon 400 sont les MSM8226, 8626, 8230, 8630, 8930 et des variantes appartenant jusqu'à présent aux familles Snapdragon S4 Play et Plus. Elles peuvent abriter un CPU Krait double cœur à 1,7 GHz ou Cortex-A7 quadri cœur à 1,4 GHz et un GPU Adreno 305.
  • les Snapdragon 200 sont les MSM8225Q et MSM8625Q appartenant jusqu'à présent à la famille Snapdragon S4 Play. Ils abritent un CPU Cortex-A5 quadri cœur à 1,4 GHz et un GPU Adreno 203.
Reste que ce sont vraisemblablement les familles Snapdragon 400 et 200, qui sont à Qualcomm ce que les Core i3 ou i5 sont à Intel, qui seront mises en avant sur les fiches techniques, et non les références exactes, et que les consommateurs risquent de privilégier à tort un Snapdragon 400 plutôt qu'un Snapdragon S4 potentiellement plus performant. Comme souvent, il convient donc de remonter le ruisseau pour retrouver les références exactes des composants.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Abus de position dominante : l’Europe étudie les propositions de Google
Revue de presse : le boîtier parfait ?
Revue de Web : les chats protègent vos chaussettes !
Live Japon : De l'usage nippon des tablettes numériques
Spam Facebook : gare aux prétendus iPhone 5 à gagner
Free Mobile, condamné pour dénigrement contre Bouygues, doit payer 25 millions d'euros
Qualcomm Snapdragon : sortie de veille vocale et charge nettement accélérée
Windows Phone : Nokia s'attaquerait désormais à l'entrée de gamme
Recyclage de fréquences pour la 4G : une autorisation contre une redevance ?
Intel rachète AppMobi, spécialiste du HTML5
Haut de page