AMD annonce Carrizo, sa nouvelle APU

03 juin 2015 à 04h00
0
AMD profite du Computex qui se tient actuellement pour dévoiler sa nouvelle APU mobile, la dénommée Carrizo. Cette dernière succède aux Llano, Trinity, Kabini, Kaveri et autres Beema avec la promesse d'une puce « la plus polyvalente jamais créée ».

0096000008058616-photo-carrizo.jpg
Après avoir évoqué Carrizo en novembre 2014, à l'occasion de l'évènement Future of Compute à Singapour, puis lors du dernier CES, en janvier dernier à Las Vegas, et enfin lors de l'ISSCC 2015 à San Francisco, fin février, AMD annonce donc enfin sa sixième génération d'APU.

Carrizo inaugure plusieurs avancées d'AMD : ces puces seront les premières à être conçues comme un vrai SoC, et aussi les premières, d'après AMD, à pouvoir apporter le décodage HEVC matériel pour des portables grand-public. Un point sur lequel a longuement insisté l'ex-fondeur.

4 coeurs Excavator, 8 Compute Units pour 12 Compute Cores

Carrizo ne marque pas d'amélioration en matière de finesse de gravure : il faudra attendre 2016 pour voir enfin autre chose que du 28 nm chez la marque, dont le retard en la matière face à Intel commence à être très lourd.

01F4000008058614-photo-carrizo-die.jpg

Cela n'empêche pas AMD de se creuser les méninges pour tirer le meilleur profit de ce procédé de fabrication. Carrizo est ainsi équipé de 4 coeurs Excavator qui affiche ainsi de nombreux progrès face à Steamroller : le cache de niveau 1 est doublé (2 Mo pour le cache de niveau 2) tout en réduisant les latences, la prédiction de branchement est largement améliorée, et ces coeurs prennent en charge de nouvelles instructions.

Par ailleurs, un module Excavator occupe 23% d'espace en moins par rapport à son équivalent Steamroller, alors même que l'on passe de 86 à 102 millions de transistors. Résultat : une puce plus petite, mais qui accroit le nombre d'instructions gérées de 4 à 15% par cycle d'horloge.

01F4000008058642-photo-diff-rence-excavator-steamroller.jpg


Associés à ces coeurs Excavator, on retrouve au sein de Carrizo 8 Compute Units de classe Radeon R6 / R7, avec des GCN de troisième génération. Carrizo offre le support natif de FreeSync et prend en charge DirectX 12. Côté performances, AMD promet du jeu et live stream en simultanée et la possibilité de jouer à LoL en Full HD tous détails au maximum à près de 50 fps.

01F4000008058646-photo-lol.jpg

Ensemble, ces 4 coeurs x86 et ces 8 CU forment ce qu'AMD appelle des Compute Cores. Une dénomination qui trouve sa source dans le support de l'architecture hétérogène (HSA) introduit par Kaveri. AMD nous a d'ailleurs fait une démonstration des possibilités offertes par cette architecture, avec un logiciel capable de retrouver, à une vitesse impressionnante, des individus préalablement identifiés au sein d'un panel de vidéo. Si le mode opératoire n'était pas très clair, le résultat n'en semblant pas moins prometteur.

01F4000008058644-photo-hsa.jpg

Ces unités prennent place au sein d'une puce qui devient un SoC à part entière, puisque Carrizo embarque pour la première fois la gestion des entrées / sorties. AMD regroupe ainsi toutes les fonctionnalités sur une même puce, dont un contrôleur mémoire compatible DDR3-2133 et un support PCI-E x8 Gen.2 ou 3. Elle offre ainsi une solution simple à intégrer pour les constructeurs d'ordinateurs portables.

« Le plus important travail sur la consommation de notre histoire »

Ces puces visent d'autant plus la mobilité qu'AMD a réalisé un travail assez important concernant leur consommation. Tout d'abord, les cœurs Excavator, promet AMD, consommeront jusqu'à 40% de moins que ceux de la précédente génération. En supprimant le FCH, AMD gagne également quelques watts. Résultat : une consommation divisée par deux par rapport à Kaveri indique la firme de Sunnyvale, pour des performances une fois et demie supérieure à celles de son prédécesseur, et un rapport performances / watts par conséquent multiplié par 2,4.

01F4000008058640-photo-consommation.jpg

La différence n'est pourtant pas si flagrante quand on s'intéresse au TDP des puces : les Carrizo abaisse bien leur enveloppe thermique minimum, mais de peu (15 au lieu de 17 watts, et toujours 35 watts au maximum). Mais ces chiffres ne représentent que les valeurs extrêmes prises par la puce, sans pour autant révéler son comportement en termes de consommation.

Et c'est bel et bien dans ce domaine qu'a travaillé AMD, et notamment au niveau de la lecture vidéo. Le constructeur annonce ainsi que son APU est capable de lire des vidéos H.264 pendant près de 9 heures avec une batterie de 50 Wh, grâce à un travail d'optimisation réalisé sur l'UVD . De même, AMD affirme que Carrizo offre une autonomie bien plus importante en décodant du H.265 (HEVC) que celles des autres puces.

012C000008058638-photo-autonomie-vid-o.jpg
012C000008058636-photo-hevc-autonomie.jpg

De HEVC il est question dans Windows 10, puisqu'il est pris en charge nativement dans Skype for Business ou dans son Mediaplayer (voir Windows 10 prendra nativement en charge HEVC, MKV et Flac). Et paraît évident que AMD cherche à surfer sur la vague créée par le prochain OS de Microsoft. Les portables Carrizo arriveront d'ailleurs sur le marché autour du lancement du prochain système de Microsoft, avec des modèles signés Acer, HP, Asus, Lenovo, Toshiba ou encore Dell.

Côté tarif, AMD vise clairement le milieu de gamme, avec des produits dont les prix s'échelonnent entre 400 et 700 euros. Une gamme qui représente, à en croire le constructeur, pas moins de 38% du marché du portable, et 24% de celui du PC dans son ensemble.

  • Retrouvez ci-dessous une vidéo dans laquelle John Byrne, Senior Vice President et directeur général de la Business Unit Graphique d'AMD, présente Carrizo.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Pinterest ajoute un bouton
Computex : AMD montre Fiji et sa mémoire HBM, rendez-vous le 16 juin
Faire de l'infobésité un avantage
SanDisk lance des SSD externes renforcés à la fois USB Type-C et A
Nintendo NX sous Android : le Japonais dément la rumeur
Photoshop pourra bientôt manipuler des personnages 3D
Facebook choisit la France pour son centre sur l'intelligence artificielle
GeForce GTX 980 Ti : du watercooling et jusqu'à 25 % d'overclocking
Canonical annonce l'Aquaris E5 HD Ubuntu Edition
Windows 10 : ce qu'il faut savoir sur la mise à jour
Haut de page