Annonces AMD à l'APU13: pas de FX en 2014, Beema & Mullins, Security Processor

Par Julien Jay
le 21 novembre 2013 à 18h27
0
AMD tenait la semaine dernière sa conférence annuelle réunissant les développeurs. L'occasion pour la marque de Sunnyvale de partager sa roadmap et sa vision de l'avenir sur le marché des processeurs.

AMD abandonne le segment performance et délaisse les FX

Des roadmaps d'AMD, le premier enseignement est l'abandon par AMD, sur le marché desktop, du segment performance pour ses processeurs. Ainsi, en 2014 il n'y aura pas de nouveaux AMD FX, la marque se contentant de proposer les mêmes FX qu'en 2013 avec une gravure en 32nm et des coeurs Piledriver (voir AMD FX-8350, FX-6300, FX-4300 : Vishera en test). La plate-forme accompagnant les FX n'évoluera pas non plus : le socket AM3+ reste d'actualité alors que les technologies USB 3.0 et PCI-Express 3.0 ne sont toujours pas gérées. Les processeurs Core i7 et Core i7 Extreme d'Intel ne seront donc pas inquiétés en 2014.

Sur le milieu de gamme, AMD devrait -enfin- lancer ses APU Kaveri avec 2 à 4 coeurs d'exécution x86 à architecture Steamroller et un circuit graphique de classe GCN avec prise en charge de TrueAudio. A noter que la partie graphique devrait bénéficier de 8 unités GCN soit 512 processeurs de flux. Ici le Socket employé est le FM2+ avec une finesse de gravure en 28nm et il serait question d'une sortie le 14 janvier prochain. Kaveri qui proposera la technologie HSA, dite de calcul hétérogène, permettant d'utiliser de manière flexible et égale GPU et CPU pour dispatcher les tâches en attente.

01DB000006856496-photo-roadmap-amd-2014-1.jpg


Pour l'entrée de gamme, Beema devrait succéder à Kabini dans le courant 2014. Au menu : 2 à 4 coeurs d'exécution x86 à architecture Puma et un circuit graphique de classe GCN. Le Socket retenu est le FT3 BGA et AMD d'intégrer son Security Processor, autrement dit un processeur ARM Cortex A-5.

Sur le mobile : Beema & Mullins avec coeurs Puma

Côté mobilité, AMD devrait réussir à lancer en 2014 sa solution Kaveri et si nous restons dans l'attente d'une date de lancement, suite à des reports successifs, AMD se risque tout de même à annoncer un TDP pour les puces Kaveri : entre 15 et 35 Watts.

01DB000006856498-photo-roadmap-amd-2014-2.jpg


Et AMD de proposer dans l'année Beema et Mullins, deux solutions à destination des tablettes et autres ordinateurs portables gravées en 28nm. Des solutions qui intégreront des coeurs d'exécution x86, deux à quatre, basés sur la nouvelle architecture Puma, laquelle prend la relève de Jaguar. Entre les deux solutions, c'est bien le TDP qui variera : 15W pour Beema et 4,5 Watts pour Mullins. Du reste, AMD a décidé de ne plus parler de TDP mais de SDP... Une dérive initiée par Intel dont on se serait bien passé.

Le Security Processor d'AMD : ARM TrustZone

AMD a également profité de l'APU13 pour officialiser son Security Processor. Alors que l'ex-fondeur avait annoncé travaillé sur le concept à l'occasion de l'annonce de sa prise de licence ARM (voir AMD annonce des processeurs ARM à destination des serveurs), les choses se précisent. Il s'agit ni plus ni moins que d'intégrer un coeur ARM Cortex A5 à certains de ses processeurs pour prendre en charge la TrustZone d'ARM. Il s'agit ici de proposer un environnement sécurisé pour certaines actions comme par exemple la gestion des DRM.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Processeurs AMD
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
Amazon investit dans deux start-up facilitant l’apprentissage des enfants
Google développe une IA pour prédire les risques de cancer du poumon
#WTF Quand l'Autopilot Tesla suggère de rouler à contre-sens
Uber lance son service de location de sous-marin en Australie
La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs ?
Kung Fury 2 mettra en scène Arnold Schwarzenegger et Michael Fassbender
IBM :
Une IA créée par Google prouve plus de 1200 théorèmes mathématiques
scroll top