Texas Instruments et Qualcomm annoncent des puces ARM pour Windows 8

06 juin 2011 à 17h11
0
Le domaine de la haute technologie incarne plus que jamais la convergence, avec l'annonce en début d'année de la prise en charge de l'architecture ARM par Windows 8, qui concrétisera l'effacement symbolique de la frontière entre l'embarqué et l'information courante. La première démonstration publique jeudi dernier d'un prototype de tablette Windows 8 à architecture ARM a enfoncé le clou.

00F0000004324886-photo-texas-instruments-omap4470.jpg

Les principaux fabricants de ce dernier marché en ont profité pour annoncer les premières puces ARM destinées à « la prochaine version de Windows ».

Texas Instruments OMAP4470

Texas Instruments a ainsi annoncé l'« OMAP4470 », une puce « multi-cœur » bénéficiant d'une conception innovante.

Cette puce tout-en-un (SoC) abrite effectivement deux cœurs ARM Cortex-M3 dédiés au multimédia venant soutenir le CPU double cœur ARM Cortex-A9 culminant à 1,8 GHz, ainsi qu'un cœur non précisé dédié à la 2D en soutien au GPU. Les premiers ont vocation à décharger les derniers pour certaines tâches élémentaires.

Les cœurs ARM Cortex-M3 assurent par exemple le décodage de fichiers multimédias et la gestion des services résidents qui auraient autrement été confiés au CPU principal, plus performant et par conséquent plus gourmand. Le cœur dédié à la 2D assure quant à lui le dessin de l'interface en évinçant le GPU, un PowerVR SGX544 en l'occurrence, une variante du SGX543 de l'iPad 2, prenant en charge DirectX et donc Windows.

Les premiers échantillons de l'« OMAP4470 » verront le jour au second semestre 2011 et les premiers dispositifs au début du premier semestre 2012, juste à temps pour Windows 8 ?

Qualcomm Snapdragon MSM8960

Qualcomm a quant à lui confirmé que le SoC « Snapdragon MSM8960 » annoncé en début d'année prendrait en charge « la prochaine version de Windows ».

Cette puce tout-en-un présente l'intérêt de bénéficier d'une fabrication en 28 nm, contre 45 nm pour l'OMAP, ce qui lui permettra d'embarquer un CPU bi puis quadri-cœur cadencé jusqu'à 2,5 GHz, présenté comme 5 fois plus performant qu'aujourd'hui, sans pour autant être plus gourmand.

Le CPU est épaulé par un nouveau GPU Adreno revendiquant quant à lui des performances quadruplées.

Cet inséparable couple peut enfin être associé à un modem 3G voire LTE.

Les premiers échantillons du « Snapdragon MSM8960 » sont dès à présent à la disposition des fabricants, tandis que ceux de la variante quadri-cœur « APQ8064 » le seront début 2012.

0140000004315744-photo-microsoft-windows-8-tablet.jpg

Si l'interopérabilité entre les deux architectures de Windows 8 soulève encore de nombreuses questions, il ne fait aucun doute qu'ARM deviendra un concurrent direct d'Intel en 2012, au même titre qu'AMD.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

L'Ubisoft Club et Uplay fusionnent pour devenir Ubisoft Connect
Windows 10 20H2 (octobre 2020) : dates, nouveautés, tout savoir sur la mise à jour
L'éditeur Devolver Digital rachète Croteam (Serious Sam)
PayPal va proposer des paiements en crypto-monnaies dès 2021
Fortnite : le patch 14.40 réduit considérablement l'espace disque nécessaire
Le chargeur Apple MagSafe fonctionne aussi sur le Galaxy Z Fold 2 et le Google Pixel 5
DxO dévoile PhotoLab 4 : de nouveaux outils et du deeplearning au service de vos photos
Dropbox lance son offre Famille à 19,99€/mois
Ghost of Tsushima : une suite déjà en préparation ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
scroll top