HP lance ses serveurs ProLiant Gen8 : cap sur l'automatisation

01 juin 2018 à 15h36
0
HP a officiellement dévoilé lundi sa huitième génération de serveurs ProLiant. Premier résultat concret d'un programme ayant déjà demandé deux ans de travaux et près de 300 millions de dollars d'investissement, la « Gen8 » est d'ores et déjà qualifiée par le fabricant parmi les plus important lancement de toute l'histoire de la gamme.

Leader sur le marché des serveurs x86, HP se devait logiquement de frapper fort avec la huitième génération de ses serveurs ProLiant, à plus forte raison quand Meg Whitman clame depuis plusieurs mois que la stratégie du fabricant consiste à se recentrer sur ses fondamentaux. Dévoilée lundi soir à l'occasion de la Global Partner Conference HP de Las Vegas, cette « Gen8 » promet des avancées majeures en matière d'administration, de gestion de l'énergie et de performances.

Elle constitue pour HP le premier aboutissement d'un programme de développement, appelé Voyager, qui a déjà demandé deux ans de recherche et développement et 300 millions de dollars d'investissement. « Notre objectif était de mettre au point des serveurs plus intelligents, plus autonomes, capables d'automatiser un maximum de tâches pour simplifier la vie et faciliter la prise de décision des personnes qui opèrent les centres de données au quotidien », commente Philippe Rullaud, directeur de la division serveurs ISS (Industry Standard Server) chez HP France.

0190000004949180-photo-serveurs-hp-proliant-g-n-ration-8.jpg

HP promet plus de 150 innovations, lesquelles ont motivé le dépôt de quelque 900 brevets. Les plus marquantes sont regroupées au sein de ce que le fabricant appelle l'architecture Proactive Insight, qui combine technologies matérielles et logiciel pour automatiser au maximum la gestion du cycle de vie des serveurs.

Les machines intègrent maintenant sur un stockage dédié tout les éléments nécessaires au déploiement, ce qui permettrait de réduire par trois le temps de mise en route, et affranchit l'administrateur de la contrainte des CD ou DVD d'installation (Intelligent Provisioning). Les ProLiant Gen8 embarquent par ailleurs un nouveau système de monitoring, appelé HP Active Health, permettant de surveiller en temps réel quelque 1 600 paramètres systèmes et donc d'accélérer le diagnostic s'il n'est pas possible de résoudre automatiquement le problème.

L'agencement interne profite également d'optimisations allant d'un nouveau socket, co-développé avec Intel, visant à limiter les incidents (pins tordus) à l'installation d'un nouveau processeur, à des éléments plus facilement extractibles. Au niveau du stockage, la Gen8 inaugure par ailleurs un système d'affichage LED en façade, permettant de signaler lorsqu'un disque dur est en activité.

Du côté des performances, HP met en avant l'implémentation d'un nouveau système de cache basé sur de la mémoire Flash, ainsi que la capacité des nouveaux ProLiant à arbitrer automatiquement entre les ressources disponibles (SSD ou disque dur) en fonction de la nature des données traitées et des performances d'accès relevées au niveau des contrôleurs. Pour ne rien gâcher, les nouveaux châssis permettent d'intégrer deux fois plus de disques par serveur qu'avec la génération précédente.

0190000004949184-photo-serveurs-hp-proliant-g-n-ration-8.jpg

S'il avance un nombre d'entrées / sorties en hausse significative, HP refuse pour l'instant de quantifier de façon précise les gains de performance. « On peut en revanche vous dire que l'initialisation de la parité en RAID sera réduite de 98%, puisqu'elle est maintenant faite de façon parallèle plutôt qu'en série », fait valoir Olivier Petit, chef de produit chez HP France.

S'ajoute enfin une cohorte de raffinements destinés à simplifier la maintenance au sein du datacenter. La fonction Smart Update promet par exemple la possibilité de mettre à jour jusqu'à mille machines « en un clic ». « Nos clients ne peuvent pas passer leur temps à suivre les mises à jour des différents firmwares ou pilotes de leurs systèmes », observe Philippe Rullaud,«  il nous fallait donc un outil unique pour gérer l'intégralité des mises à jour ». Trois sorties majeures sont prévues tous les ans, chacune d'entre elles étant maintenue pour les douze mois à venir, « de façon à ce que le client puisse maîtriser l'évolution de son parc ».

Le dernier point dont HP fait grand cas est celui de la gestion de l'énergie. Directement au sein du serveur tout d'abord, via un nouvel outil de visualisation en 3D (de nouveaux capteurs ont intégrés « en hauteur » sur les cartes fille propriétaires fournies par HP) qui permet d'optimiser le refroidissement au niveau du châssis. Le principe est également étendu au niveau du rack, de façon à pouvoir adapter le plus finement possible la répartition de la charge.

La Gen8 ProLiant, détaillée via le site de HP (PDF) sera dès le lancement déclinée sur les serveurs au format tour (ML), en rack (DL), lames (BL) et systèmes évolutifs (SL). Pour le détail des configurations disponibles au lancement, il faudra attendre qu'Intel officialise le lancement de sa prochaine génération de processeurs Xeon (E5), début mars. Les prix pourront ensuite être communiqués. « Les serveurs x86 restent un marché compétitif, sur lequel on restera compétitif », promet Philippe Rullaud.

0190000004949186-photo-serveurs-hp-proliant-g-n-ration-8.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Cisco : le trafic mobile sera multiplié par 18 en 2016
H.265 : le codec de l'ère Ultra HDTV attendu début 2013
Apple travaillerait sur un iPad 8 pouces
Hadopi : les FAI estiment à 2,5 millions le coût de l'identification des abonnés
HP publie le code d'Isis, le navigateur de WebOS
Michel Calmejane, Colt :
Twitter active le HTTPS pour tous ses utilisateurs
Asus P1 : nouveau vidéoprojecteur portable à LED et WXGA
La suite bureautique LibreOffice disponible en version 3.5
Insolite : et si le rythme cardiaque devenait un mot de passe ?
Haut de page