ProtonMail, le Webmail anti-NSA, s'est relevé de la "plus grande cyber-attaque de Suisse"

Thomas Pontiroli
17 novembre 2015 à 18h04
0
Le service d'e-mail hyper-sécurisé suisse ProtonMail a subi une attaque DDoS d'une ampleur inégalée en Suisse. Indisponible 5 jours, il est parvenu à se relever mais l'attaque continue.

ProtonMail s'est relevé. Le service de messagerie chiffrée, fondé au CERN en 2013 et souvent qualifié de Webmail « anti-NSA », est victime depuis le 3 novembre 2015 d'une attaque par déni de service (DDoS) « extrêmement puissante », selon les mots de Jason Stockman, son cofondateur. Deux semaines après son déclenchement, l'attaque n'a pas cessé, et reste intense. Mais le service est parvenu à en limiter la portée.

Indisponible pendant 5 jours, ProtonMail a refait surface, apprend un message publié sur le blog officiel le 10 novembre. L'attaque, « la plus grande et la plus longue de Suisse », n'a « pas mis en danger la sécurité » des services, veut rassurer la société, qui compte un demi-million d'utilisateurs. ProtonMail a bénéficié de l'aide de la société genevoise IP-Max, qui a créé une liaison entre le datacenter et un point de présence à Zürich.

ProtonMail garantit l'intégrité des données



La société a aussi reçu le soutien de l'américain Radware afin de « protéger ProtonMail, sans compromettre la confidentialité des e-mails ». Un document confidentiel publié sur le site Cryptome.org a mis en doute la transparence de cette aide, insinuant que l'armée israélienne aurait absorbé une partie du trafic de l'attaque et possiblement intercepté des données confidentielles. Une hypothèse que dément la petite société suisse.


03E8000008040968-photo-protonmail.jpg


Questionné sur cet aspect, Alex Rosier, le responsable du support de ProtonMail, renvoie vers une réponse officielle publiée sur le site communautaire Reddit. Le texte assure que « les comptes ProtonMail sont aussi sûrs qu'avant car tous les contenus restent chiffrés grâce à une clé que les services tiers ne possèdent pas ».

Sur le blog officiel, un porte-parole déclare : « En ciblant le plus grand service gratuit d'e-mail sécurisé, les attaquants ont montré leur volonté d'anéantir la confidentialité en ligne. Nous leur avons maintenant envoyé une réponse encore plus forte, à savoir que la confidentialité en ligne est là pour durer. » Soutenu par sa communauté, ProtonMail a réussi à récolter 50 000 dollars de dons en 3 jours pour l'aider à faire face.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top