Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
19 juillet 2019 à 11h30
22
Stadia
© Google

À l'aube de son lancement prévu en novembre prochain, Google Stadia et le cloud gaming en général continuent de susciter de vives interrogations. Et parmi les plus récurrentes, « que deviennent mes jeux si Stadia disparaît ? » figure en bonne place.

À l'occasion d'une session de questions-réponses s'étant tenue hier sur Reddit, Andrey Doronichev, product director de Google Stadia a clarifié plusieurs points essentiels de la plateforme de cloud gaming.

 « Passer au Cloud est terrifiant »

Malheureusement pour les plus inquiets, la réponse apportée par le ponte de Stadia ne donne pas franchement matière à se rassurer. Pour rappel, Stadia est une plateforme permettant de jouer à des jeux sans le concours d'une console de jeu ou d'un PC ; le tout étant entièrement exécuté à distance par les serveurs de Google.

Mais le mois dernier, en révélant son modèle économique, Stadia avait confirmé qu'il vous faudrait acheter vos jeux pour en profiter sur la plateforme. Autrement dit : il vous appartiendra de vous constituer votre propre ludothèque idéale.

Mais dans l'éventualité où le service venait à fermer ? Qu'adviendrait-il de vos jeux ?

Sur Reddit, Andrey Doronichev a admis que lui et ses équipes étaient souvent interrogés à ce propos. « Je vous comprends. Passer au Cloud est terrifiant », concède-t-il. « J'ai ressenti la même chose lorsque la musique était en train de transiter des fichiers vers le streaming. Mais j'ai toujours tous mes vieux CD dans le garage... même s'il est devenu compliqué de trouver un lecteur CD de nos jours ».

Aucune garantie que les jeux resteraient jouables en cas de fermeture des serveurs

« La même chose (le passage au Cloud, ndlr) est arrivée aux films, aux photos, aux documents et autres files... et c'est génial ! Les jeux ne sont en rien différents. Au final, tous nos jeux seront en sécurité dans le Cloud, et nous n'aurons plus de crainte à ce propos », reprend Andrey Doronichev sur Reddit.

Google Stadia
Stadia sera lancé en novembre, et Google s'est assuré du soutien de nombreux studios de renom. © Google

Argumentant autour du fait que Google a investi des montants astronomiques pour garantir une infrastructure réseau solide et une disponibilité en tout temps de nos fichiers hébergés dans le Cloud, le responsable de Stadia fini par lâcher :  « Rien n'est certain dans la vie, mais nous sommes engagés à faire de Stadia un succès ».

Et Andrey Doronichev d'expliquer que, si toutes les méta-données de vos jeux (y compris vos sauvegardes) seront récupérables à tout moment depuis Stadia, les jeux ne pourront pas être téléchargés localement. Autrement dit : si la plateforme de Google venait à fermer, les joueurs pourraient bien devoir dire adieu à leur ludothèque.



Notons malgré tout que ce problème est loin d'être exclusif à Stadia. Lorsque vous achetez un jeu sur le PlayStation Store ou Xbox Live Store, absolument rien ne vous garantit que vous pourrez continuer d'en profiter indéfiniment. Seul Steam assure qu'en cas de discontinuation de ses services « des mesures seraient prises » afin que les joueurs puissent continuer de profiter des jeux qu'ils ont acheté.

Source : Reddit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
17
wedgantilles
Difficile de trouver un lecteur CD ? Peut être qu’il n’y en a plus de base sur les ordinateurs. MAis 30s sur Amazon suffisent à en trouver un externe USB XD
Francois
Le problème c’est le modèle économique. OK pour ne pas “posséder” les jeux, mais pas au prix fort. Netflix ou Spotify, ce n’est donc pas comparable : 10€ pour de l’écoute en illimité c’est un deal honnête. Un jeux c’est 60€ + l’abonnement au service… Gloups !
Alvaro
Sauf que les jeux dématérialisé que j’achète sur Xbox au pire je les sauvegardes sur un Disque dur externe et donc je pourrais tjr y jouer sur ma Xbox meme si le service ferme…
metamorphosis
C’est la grande question du streaming ou du dématérialisé, sans grande illusion. Si les serveurs ferment ou pour une sombre histoire de licence, pouf, du jour où lendemain plus rien!! Que l’on soit partisan où non de ce système, c’est une chose à prendre en compte. Si l’on possède le disque ou cartouche du jeu en question sur une console, on est pas forcément plus à l’abri avec toutes les mises à jours devenues quasiment “indispensable” pour pouvoir jouer au jeu (ce n’est pas une généralité mais presque). Idem pour les éditions GOTY à quelques exceptions près, il faut quasiment toujours télécharger quelque chose en plus… Bref, sans vouloir passer en mode vieux con, tout ce à quoi on joue maintenant ne nous appartient plus…
wedgantilles
J’avoue que je serai pas nécessairement aussi catégorique, je ne sais pas quels sont les principes de protections de ces jeux, mais j’imagine qu’il y a une vérification au moins périodique que le jeu est bien possédé. Et donc une fermeture de service peut entraîner l’impossibilité de jouer.<br /> A ce jour il n’y a que GOG qui est DRM Free qui peut éviter tout problème en cas de fermeture de la plateforme.
eric957
Avec Shadow on loue un PC virtuel, et l’achat des jeux est indépendant (ex, on peut aller sur Steam ou saisir une licence à la main). Pourvu qu’on conserve ses identifiants, on peut donc réinstaller tout sur un autre PC.
Feunoir
ca confirme juste que je ne mettrai pas un rond dans ce truc, surtout que Google ne laissera pas un truc actif si la fréquentation baisse trop<br /> En arriver a payer un(des) abonnement(s) pour jouer aux jeux on y arrivera surement, mais payer un abonnement + chaque jeu plein pot faut qu’ils arrêtent de rêver; c’est vraiment trop en notre défaveur<br /> sur metaboli ils y avaient des centaines de jeux jouables pour un abonnement &lt;20euros, et c’était une boite française avant 2010 ou les éditeurs étaient frileux sur ce sujet alors que la ils s’y mettent un par un<br /> si google est pas foutu de faire un deal avec eux alors que l’abonnement devient plus “évident” c’est qu’ils n’y mettent pas les moyens appropriés et c’est ,pour moi, un manque d’engagement inquiétant, le " the lack of widespread adoption" de google arrive vite et hop fermé
LedragonNantais
Donc en conclusion: restez le plus loin possible de cette daube.
MattS32
Et encore, même dans le cas de fermeture de Steam, c’est loin d’être assuré…<br /> Parce que la cause la plus probable d’une fermeture éventuelle de Steam, c’est la faillite, auquel cas Valve n’aura pas les moyens de faire le nécessaire.
LeGrosWinnie
En fait ça ne nous a JAMAIS appartenu…<br /> L’utilisateur paie le droit d’utiliser une licence (c’est réellement écrit comme ça dans le CLUF).<br /> La différence par rapport à avant c’est que de nombreux jeux sont “en ligne” donc le support ne sert à rien.<br /> Et ça c’est juste pour empêcher le piratage, suffit de voir le parfait exemple qu’est Diablo 3… Internet n’est en aucun cas nécessaire pour jouer au jeu…<br /> Donc si demain Blizzard dit : “on ferme Diablo 3”, bin t’as rien à dire… même si le jeu peu théoriquement se jouer en solo.
LeGrosWinnie
Attention, sans DRM ne veut pas dire que tu as le droit de faire ce que tu veux de la licence… C’est juste qu’ils ne s’emmerdent pas à mettre des protections contre le piratage.<br /> En aucun cas le jeu passe en mode “licence libre”…<br /> Si un jeu sur GOG utilise un serveur distant pour jouer (ou un compte à créer chez l’éditeur), ça ne change rien au problème, plus de serveur = plus de jeu.
fabi
a c’était tellement bien quand on achetait son jeu en big box avec plein de Goodies dedans<br /> des cartes des posters et en plus on pouvait les collectionner ou les revendre<br /> oui c’était pas donné mais le plaisir était la<br /> (réponse d’un vieux nostalgique )
metamorphosis
Très juste de corriger ce point, effectivement nous payons juste le droit d’utiliser la licence.
angel_heart
cela dépend sur Gog les jeux t’appartiennent mais je pense que les soucis sont ailleurs déjà il n’y a pas de cross play stadia pc ce qui je pense pose lui plus un gros soucis (ce qui est compréhensible vu que les jeux tourne sur linux avec open gl et que le pc c’est du direct x mais je pense qu’il aurait mieux fait d’être sous windows et de proposer cette option avec un discord et teamspeak de base).<br /> Après que va proposer google en terme de service à coté comme je disait avant un discord serait top avec.<br /> Et puis la question tout bête tu as la fibre tu déménage pour raison x ou y et la tu as une connexion adsl tout pourris ça pose soucis car la tu peux accéder a tes jeux.
utada_hikaru
“Lorsque vous achetez un jeu sur le PlayStation Store ou Xbox Live Store, absolument rien ne vous garantit que vous pourrez continuer d’en profiter indéfiniment.”<br /> Aucun rapport, si tu as installé le jeu sur ta console et que le service coupe tu pourras toujours jouer aux jeux que tu avais installé, là stadia comme c’est full cloud, plus de services t’es ba*** à 100%…
harlock95
J achète tous mes jeux sur xbox store, mais j ai jamais testé de déco internet voir si mes jeux fonctionnerais encore …
Carbone_Zebra
Que se passe t’il si mon logement brûle ? Est-ce que je peux continuer à jouer à mes jeux … Ah ah ah bande de comédiens !<br /> Ne vous inquiétez par pour ceux qui ont un cerveau, ils savent très bien comment récupérer un jeu acheté sur pc !
Carbone_Zebra
Comme si avec un pc tu ne savais pas récupérer un jeu que tu as acheté … Et si ton logement brûle, et si tu es cambriolé … on ne vit plus alors !? De toute façon je ne joue plus à mes jeux après un certain temps, Mégadrive, Super Nes, Ps1,Dreamcast, Xbox, Xbox 360, Ps3, et beaucoup de titre pc, je n’y joue plus du tout une fois son temps révolu, il n’y a que mon pc qui évolu et là il évoluera vers Stadia le temps qu’il faudra et je ne serai pas perdu si à cause de tous le haineux Stadia faisait le grand plongeon !
Carbone_Zebra
Et si tu joues en réseau que se passe t’il si le serveur ferme … Bonjour le pessimisme ! Et ta voiture que se passe t’il si elle est volée, est-ce que tu peux continuer à l’utiliser ?
KlingonBrain
En fait ça ne nous a JAMAIS appartenu…<br /> L’utilisateur paie le droit d’utiliser une licence (c’est réellement écrit comme ça dans le CLUF).<br /> Ce n’est pas tout à fait ça.<br /> Ce qui ne nous appartient pas, ce sont les droits de propriété intellectuelle sur le jeu.<br /> D’un point de vue légal, l’utilisateur acquiert une licence d’utilisation non exclusive. La licence nous appartient bel et bien. Et s’il n’est pas indiqué le contraire, de manière perpétuelle.<br /> En France, la loi tolère même de faire une copie de sauvegarde des supports(Copie de sauvegarde, pas piratage).
KlingonBrain
Permettez moi de vous dire que vous manquez de recul.<br /> Les jeux que j’ai acheté il y a presque 40 ans, je les ai toujours et l’on peut toujours y jouer malgré le fait que la plupart de leurs éditeurs n’existent plus. Et c’est toujours un plaisir d’y revenir, même si c’est parfois très longtemps après.<br /> Je pense que les jeux actuels n’existeront plus dans 20 ans. Car ils sont trop liés à des serveurs en ligne, à du cloud, à des techno éphémères.<br /> Dans quelques décennies, je pense qu’au delà de la perte financière, vous aurez des regrets de ne pas pouvoir y rejouer.<br /> Mais au fond, on subit déjà cette arnaque. Les protections des jeux PC des années 2000 ne sont plus compatibles avec Windows 10. Et il faut donc… repayer.<br /> Merci pour tout ceux qui ont acheté des jeux originaux au prix fort. On se sent à peine pigeonnés…
Furax
C’est le principe de l’abonnement: tout pendant que tu paies t’y à droit, et si tu arrêtes ou que le service ferme, tu n’as plus rien.<br /> Tout le monde s’y met et je dois bien dire que ça ne me plait pas des masses (et on sait bien que l’intérêt principal est pour le fournisseur de service, pas l’abonné).<br /> Et là en plus, j’achète mon jeu 60€ et je dois en plus payer tous les mois pour y jouer?!<br /> Je ne pense pas que ça passera par moi…
philumax
des jeux, j’en ai. plusieurs, sont des licences “dématérialisées”.<br /> les plateformes, commencent à 'laisser tomber" certains jeux, en ne leur apportant plus aucun soutient : elles vous renvoient à leur “fabricant”, qui lui, les a purement et simplement oubliés.<br /> les plateformes de jeux, c’est une arnaque.
LeGrosWinnie
Non une licence ne t’appartient pas, elle t’es accordé/octroyé/attribué/etc., Blizzard peut par exemple la révoquer sans problème et tu n’as rien à dire…<br /> Alors qu’il est illégale de te privé de quelque chose dont tu serais propriétaire (c’est le droit de propriété).
KlingonBrain
Non une licence ne t’appartient pas, elle t’es accordé/octroyé/attribué/etc.<br /> Désolé de vous contredire, mais vous vous trompez totalement. Vous confondez licence et propriété intellectuelle.<br /> C’est simple, une licence est un contrat qui règlements un échange.<br /> Pour simplifier : Un droit d’utilisation contre un payement.<br /> A partir du moment ou vous avez rempli votre part du contrat (Payement + acceptation + respect des clauses) vous êtes en droit LEGAL d’exiger la contrepartie.<br /> Dans le cas contraire, il y a ce qu’on appelle un enrichissement sans cause.<br /> Une entreprise n’a pas le droit de prendre votre argent comme ça sans vous fournir quelque chose de tangible en échange.<br /> Blizzard peut par exemple la révoquer sans problème et tu n’as rien à dire…<br /> Bien sûr que non.<br /> L’éditeur utilise simplement des clauses du contrat qui prévoit une suspension de ses prestations en cas de mauvais usage (hacking, triche, etc). Ou en arguant de mesures conservatoires pour faire cesser un trouble manifeste.<br /> Cela ne veut pas dire pour autant qu’un éditeur peut mettre ce qu’il veut dans son contrat et le résilier comme cela lui plait. C’est particulièrement vrai en droit français.<br /> La notion de clause abusive existe. Et les associations de consommateur ont déjà fait retoquer certaines pratiques.<br /> Alors qu’il est illégale de te privé de quelque chose dont tu serais propriétaire (c’est le droit de propriété).<br /> Et c’est bien le cas. En matière de gestion, le bénéfice d’une licence est bien considéré comme une valeur en votre possession.<br /> Pour vous en convaincre, je vous recommande de regarder comment s’enregistre l’achat d’un logiciel couteux dans la comptabilité d’une entreprise.<br /> C’est simple, on considère sur le moment que l’achat n’a rien fait perdre à l’entreprise puisque la perte d’argent est contrebalancée par un droit d’usage qui représente un actif tangible.<br /> Voila.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Un ancien employé de Microsoft accusé d'avoir volé plusieurs millions de dollars à l'entreprise
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Call of Duty : Modern Warfare livre enfin du gameplay en vidéo
Tesla ouvre un Superchargeur V3 à Las Vegas : toit solaire et batterie de stockage au menu
Orange lance son
🔥 Soldes : les meilleures promotions et réductions avant le week-end
Amazon Prime Day : de nouveaux records battus, en France et dans le monde
Samsung : le Galaxy Fold a passé les tests en interne, la commercialisation approche
🔥 Soldes : Huawei, Xiaomi, Honor, quel smartphone à moins de 200€ choisir ?
🔥 Soldes Cdiscount : Moulinex Cookeo + pied mixeur à 159€ au lieu de 249€
Haut de page