Le cloud souverain : un échec à 56 millions d’euros ?

16 juin 2016 à 12h50
0
Les tentatives de mettre sur pied des instances de cloud souverain ont échoué. Sans estimer le potentiel du marché ou la concurrence déjà présente, la création de Cloudwatt et de Numergy aurait coûté 56 millions d'euros.

En 2009, le gouvernement souhaitait que la France se dote d'une alternative aux services américains en matière de cloud computing. Face aux Amazon Web Services (AWS), Google ou Microsoft, la promesse était de garantir un hébergement des données sur le sol national et protéger les professionnels des services de renseignement étrangers.


Plusieurs années après le lancement de deux structures, Cloudwatt détenu par Orange et Thales, la Caisse des dépôts et Numergy (SFR) n'ont pas séduit leur public. En 2015, Numergy est placé en procédure de sauvegarde et racheté à 100% par SFR, tandis que Cloudwatt est intégré à Orange Business Services, la division professionnelle du groupe.

01F4000004473002-photo-cloud-france.jpg


Selon L'Express, le coût de l'opération serait loin d'être anodin pour les services de l'Etat. La facture s'élèverait à 56 millions d'euros, montant nécessaire à la création des structures, aux dépenses techniques et marketing. Cette tentative aura donc laissé des traces dans les comptes publics.

Interrogé par nos soins à l'occasion d'un bilan du cloud souverain, Jean-François Colin, directeur marketing et communication d'Orange Cloud for Business (désormais propriétaire de l'ex Cloudwatt) reconnaissait qu'il y a bien eu « un retard à l'allumage. Mais c'est le marché français du cloud tout entier qui a mis plus de temps que prévu à décoller ».

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top