Stadia : 400 jeux seraient actuellement en développement pour la plateforme

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
24 novembre 2020 à 14h54
19
google stadia

Lancée depuis un tout petit peu plus d’un an, Stadia continue son bonhomme de chemin, et multiplie les offres promotionnelles pour séduire. Mais avec 150 jeux à peine disponibles dans son catalogue, les joueurs les plus acharnés ont déjà fait le tour de la question.

Et maintenant que les consoles de nouvelle génération sont de sortie, il s’agirait pour Stadia de ne pas se faire distancier. Aussi Jack Buser, le responsable des jeux sur Stadia, monte au créneau afin d’esquisser les contours d’une feuille de route pour sa plateforme.

400 jeux en provenance de 200 studios différents

Dans une interview accordée à MobileSyrup, le grand manitou des jeux Stadia annonce que lui et son équipe travaillent à « la conception d’une feuille de route d’environ 400 jeux en développement en provenance de 200 développeurs ». De quoi tripler l’épaisseur du catalogue actuel donc.

Mais, on s’en doute, il est encore trop tôt pour obtenir le moindre détail concernant ces jeux, et même de quels studios il est question. On obtient toutefois confirmation qu’un « grand nombre » de ces titres seront prêts en 2021.

D’ailleurs, Jack Buser glisse que son équipe « en a presque terminé avec 2021 », et qu’elle embraye d’ores et déjà sur le calendrier de publication des jeux de 2022. Un début de roadmap se dessinerait aussi pour 2023 — de quoi voir large.

Stadia est là pour rester

Les dires de Jack Buser viennent rassurer les observateurs qui craignent depuis le lancement de Stadia qu’il ne s’agisse pour Google que d’une lubie passagère. On l’a compris : Stadia est là pour rester, et ses équipes semblent se donner les moyens de leurs ambitions en renforçant leur offre de jeux.

Évidemment, il faudra compter parmi les 400 jeux annoncés un certain nombre — voire une majorité — de jeux indépendants, ou même de premiers jeux en provenance de studios encore inconnus du grand public. Rien ne permet encore de présager de la qualité de ces futurs titres, mais chacun sait que ce sont surtout les grands noms qui feront venir en masse les joueurs vers Stadia.

Parlant de grands noms, profitons-en pour rappeler que, jusqu’au 18 décembre, Google offre un pack fondateur Stadia pour quiconque achète Cyberpunk 2077  sur sa plateforme. Gageons que le service de Cloud gaming  va connaître une belle fin d’année, côté chiffres.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
15
Alpach93
«&nbsp;Stadia est là pour rester&nbsp;»<br /> La Ouya aussi était parti pour rester…<br /> «&nbsp;Évidemment, il faudra compter parmi les 400 jeux annoncés un certain nombre — voire une majorité — de jeux indépendants,&nbsp;»<br /> Comme la Ouya encore une fois…
malak
J’ai commencé à jouer (gratuit pendant 3 mois avec Google One) il y a quelques jours et c’est plutôt sympa d’avoir un accès rapide à de nombreux jeux, sans aucune installation, et à partir de n’importe quelle machine (iMac pour ma part).<br /> Les lags sont assez rares, les graphismes ne déchirent pas (même si je n’ai pas encore joué à des jeux récents) mais le plaisir est bien présent.<br /> Le catalogue assez faible est le seul point noir que j’y vois pour l’instant, et cela ne me pousse pas à acheter de grosses licences… pour Cyberpunk, on verra, je me lasserai peut-être tenté (surtout pour le chromecast ultra).
cloomcloom
Donc si on lit entre les lignes tu vois le même avenir pour Stadia que pour la Ouya?<br /> Tu n’as donc pas encore vu que notre société se tourne uniquement vers les services?<br /> Beaucoup ne lui donnait pas 1 an avant que ça ferme mais Stadia a l’air d’avoir assez d’argent pour tenir au moins 3 ans si on en croit les annonces faites dans cet article.
cloomcloom
Attention à l’offre qui est dans la limite des stocks disponibles, le genre de mention que je n’aime pas:<br /> «&nbsp;Offre valable jusqu’à épuisement des stocks et sous réserve de disponibilité. La valeur promotionnelle de l’offre n’est pas transférable, ne peut pas être revendue ni échangée contre de l’argent comptant, et n’est pas remboursable.&nbsp;»<br /> Source: https://support.google.com/stadia/answer/10177658?hl=fr<br /> Je l’ai aussi pré-commandé, je me dis que si j’arrive à revendre le Chromecast Ultra 30e ca me fera CP2077 + une manette pour 30e
wackyseb
Ah ça existe encore Stadia ?
Vanilla
Non, c’est comme le yéti, aucun de tes amis ne la jamais vu en vrai
Furax
Après, que Google nous dise que Stadia (ou n’importe quel autre de leurs projets) est là pour rester, ils ne vont de toute façon pas nous dire le contraire, je ne vois pas une boite sortir un nouveau produit en nous disant «&nbsp;Oui enfin on fera un point dans 3 mois voir si on continue ou pas&nbsp;». Perso, je ne tente même pas et ça précipite la fin du truc.
Tsuyuo
Mais avec 150 jeux à peine disponibles dans son catalogue, les joueurs les plus acharnés ont déjà fait le tour de la question.<br /> Ils doivent être sacrément acharnés :P.<br /> Je pense que je joue pas mal et je suis abonné pro depuis 6 mois, je suis très loin d’avoir fait le tour ha ha.<br /> À tel point que je n’ai pas eu le temps de finir les jeux en cours sur ma xbox one :D, sachant que je faisais un test de stadia juste pour voir :D, ils m’ont eu les gredins, tu commences et tu t’arrêtes plus :D.<br /> En tous cas google ne s’est pas moqué de nous, la plateforme est une tuerie, j’ai hâte de voir ce qu’ils nous préparent du coup :).
Zakalwe
«&nbsp;Stadia est là pour rester&nbsp;»<br /> Je n’en ai jamais douté et on en reparle dans cinq ans.
karmenclubic
Ça n’a juste aucun rapport… Il s’agit d’un service de streaming, tu parles d’une console de salon. Et Ouya n’a jamais appartenu a Google…
wackyseb
J’ai essayé, le modèle économique ne me plaît pas. Payer 2 fois, pour le service ET les jeux c’est NON.<br /> Un Netflix like sera bien mieux pour les consommateurs.
malak
Tu peux ne pas payer l’abonnement Pro et payer seulement les jeux.<br /> L’abonnement Pro offre cependant des jeux gratuits et du 4K.
SlashDot2k19
T’as le Xbox Game Pass pour cela
zeebix
Personnellement le Cloud gaming ça me branche bien, mais pour le moment Stadia je trouve ça pas trop intéressant, ils ont de la chance que xcloud ne fonctionne pour l’instant que sur smartphone…<br /> J’attendrais de voir comment ça évolue pour ma part, le prix des jeux hors abonnement pro est un frein aussi, sur PC il est toujours possible de gratter un peu ou d’avoir des jeux gratuits à droite à gauche.<br /> J’ai essayé il y a peu je sais plus quel jeu de stratégie en beta, ça fonctionne bien mais même en fibre j’ai eu des passages pas vraiment jolis.
malak
Il y a des lags non liés à la connexion j’ai remarqué, par exemple sur Hitman, ça laguait toujours au même passage, sans raison apparente.<br /> La puissance du «&nbsp;serveur&nbsp;» semble ne pas être flexible ou limitée, et dès qu’une partie du jeu est mal optimisée, ça lag. Je pense qu’il doit y avoir des «&nbsp;sécurités&nbsp;» qui brident la puissance en fonction des jeux.
Bibifokencalecon
Stadia je n’y croyais pas (bon, je n’y crois toujours pas) mais j’admets que mon avis a été teinté négativement par le retour de quelques amis (tous des développeurs de grands studios de jeux vidéo) durant son lancement.<br /> Mais Google mets les bouchées doubles pour se faire une place. On imagine bien que le service est à perte pour le moment. Au final, pourquoi pas. Il peut il y avoir une place pour ce genre de console. Et comme ces concurrents, c’est le catalogue plus que la «&nbsp;machine&nbsp;» qui fait la différence. Les serveurs sont plus stables. Une fois dominant, augmenter les tarifs ou créer une tarification par palier aura lieu.<br /> Maintenant, quelque soit la plateforme de streaming, ce sont aux éditeurs de jeux vidéos de transformer leur modèle économique. Diminution de ventes uniques pour des «&nbsp;forfaits&nbsp;» non plus aux usagers mais à ces plateformes. Et là… on verra bien qui sortira vainqueur. Nvidia en a essuyé les plâtres. Microsoft et Sony ont opté par l’achat en série d’éditeurs ou des partenariats privilégiés. Que fera Google ? Comment réagira Steam ?<br /> Pour l’utilisateur, depuis les 10 dernières années, on nous fait passer d’un modèle où on est «&nbsp;propriétaire&nbsp;», à un modèle où on est «&nbsp;locataire&nbsp;». Le jeu vidéo semble suivre la même voie que la musique, la vidéo et les grands logiciels bureautiques. Et pas certain qu’on y sera gagnant (malgré les avantages du moment).
roboc
Perso, je n’accroche pas.<br /> J’ai GeForce Now et je trouve le modèle plus intéressant puisqu’on peut jouer avec les jeux qu’on a déjà acheté et que si on veut jouer sur son PC sans cloud, c’est possible.
wackyseb
C’est çà le problème, je suis pret à payer 15-20€ par mois mais pour jouer en 4K à tous les jeux et pas juste quelques sélections.<br /> Je ne souhaite pas non plus re-payer les jeux que j’ai déjà ou acheter des jeux qui seront enfermés dans l’écosystème STADIA qui, lorsque çà fermera, seront perdus à tout jamais.<br /> Le principe Geforce Now est mieux foutu car tu connectes les STEAM, EA play et autres pour retrouver les jeux en Streaming. Mais c’est pas encore suffisant. Soit c’est tout le catalogue qui t’appartient qui est jouable soit c’est typé Netflix et ils ont leur catalogue propre mais sans restriction de temps ou de choix de jeux<br /> Sur Stadia, aucune des formules ne me convient.
Cmoi
Bizarre que Google n’applique pas sa traditionnelle recette : Gratos ou dans ce cas à petit prix au début puis une fois qu’il est incontournable, il augmente les tarifs.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

YouTube, le CNC et Arte s'associent autour d'un partenariat
Les iPhone 6S et iPhone SE (1re gen) n'auraient pas le droit à iOS 15
Nikon laisse fuiter la roadmap de ses prochains objectifs
Le premier
Qui est Relativity Space, la start-up spatiale qui vient de lever 500 millions de dollars ?
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page