Test SSD MSI Spatium M480 : dissipateur stylé et débits de haut niveau

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
07 septembre 2021 à 17h06
3
MSI Spatium M480 © MSI
© MSI

MSI lance une nouvelle gamme de SSD au format M.2 NVMe afin de concurrencer les ténors du secteur avant l’arrivée (prochaine ?) de nouvelles générations. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec la gamme Spatium, MSI n’y va pas avec le dos de la cuillère : équipement complet, performances de premier plan et échauffement limité.

MSI Spatium M480
  • Performances de premier plan
  • Dissipateur livré de qualité
  • Un petit design agréable
  • Garantie de 5 ans
  • Pas de logiciel compagnon
  • Une endurance un peu en retrait
  • Tarification élevée

Si vous vous intéressez un minimum aux fabricants informatiques, vous ne pouvez pas ignorer MSI. Durant de très nombreuses années, la marque a agi en « sous-marin » en tant qu’équipementier pour certains grands noms. MSI est toutefois maintenant bien connu pour des produits qu’il vend en son nom propre qui n’ont rien à envier à la concurrence. De manière un peu plus récente cependant, MSI a ajouté une nouvelle corde à son arc avec les SSD et, en particulier, la gamme Spatium. Des modèles qui surfent sur la tendance de l’unité M.2 NVMe.

MSI Spatium M480 © MSI
© Nerces

Fiche technique du MSI Spatium M480

Comment l’immense majorité des gammes de SSD, MSI ne dispose pas d’un seul Spatium et la série se décline en réalité en trois versions. La capacité de stockage diffère logiquement – on démarre à 512 Go pour atteindre 2 To en passant par un modèle 1 To – et les capacités en lecture / écriture séquentielle aussi . Notez que MSI n’a pas jugé opportun d’aller jusqu’au SSD de 4 To, sans doute pour des raisons de prix.

Le MSI Spatium M480, c’est :

  • Format : NVMe M.2 2280
  • Interface : PCIe NVMe Gen 4 4x
  • Contrôleur : Phison PS5018-E18
  • Puces mémoire : NAND TLC 3D 96 couches
  • Capacité : 512 Mo, 1 To ou 2 To
  • Endurance annoncée en écriture : 350 To (version 512 Go), 700 To (version 1 To) et 1 400 To (version 2 To)
  • Débits annoncés en lecture séquentielle : jusqu’à 6,5 Go/s (version 512 Go), jusqu’à 7 Go/s (version 1 et 2 To)
  • Débits annoncés en écriture séquentielle : jusqu’à 2,85 Go/s (version 512 Go), jusqu’à 5,5 Go/s (version 1 To) et jusqu’à 6,8 Go (version 2 To)
  • Dimensions : 22 x 80 x 2,1 mm (sans dissipateur), 22 x 80 x 20,4 (avec dissipateur)
  • Température opérationnelle : entre 0°C et 70°C
  • Logiciel : non
  • Prise en charge du Trim : oui
  • Garantie : 5 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible à 189 € (version 1 To) et 379 € (version 2 To), prix inconnu pour la version 512 Go

Comme peut le faire MSI sur sa propre fiche produit, nous prenons soin d’indiquer deux « dimensions » pour le Spatium M480. Pourtant, nous n’avons pas encore été en mesure de trouver une version dépourvue de dissipateur thermique chez les principaux revendeurs hexagonaux. Sur le principe, il est toujours bon de profiter d’un tel accessoire, mais alors que de plus en plus de cartes mères sont bien fournies à ce niveau, c’est un peu dommage de nous contraindre à ce surcoût. Pour le reste, la fiche semble tout à fait conforme aux annonces de MSI.

MSI Spatium M480 © MSI
© Nerces

PCB double-face, même sur notre version 1 To

De manière assez « amusante », si MSI livre son SSD avec un dissipateur thermique de fort belle facture, il nous laisse le soin de le monter : sans doute une manière de dire que les détenteurs de cartes mères modernes n’en auront peut-être pas besoin. Petite déception en revanche, car même avec ce dissipateur qui n’est pas en place, on ne peut lorgner les composants employés par MSI, la faute à des autocollants thermiques que nous ne souhaitons jamais retirer sur du matériel de prêt. Cela dit, rien d’extraordinaire à remarquer.

En effet, on note que MSI fait logiquement appel au plus commun des contrôleurs pour un modèle PCIe NVMe Gen 4 4x, le Phison PS5018-E18. Le contrôleur est en tout point excellent et en dehors de quelques marques qui travaillent en interne, c’est celui que l’on retrouve sur tous les SSD les plus avancés. Plus surprenant, même sur notre modèle « limité » à 1 To de capacité, on retrouve des puces mémoires des deux côtés du PCB. Il semble question de puces NAND TLC 3D sur 96 couches signées Kioxia, la firme issue des anciennes activités flash de Toshiba.

MSI Spatium M480 © MSI
Le contrôleur Phison se repère même sous l'autocollant thermique © Nerces

Comme souvent sur les modèles relativement haut de gamme, le contrôleur Phison est ici épaulé par une puce mémoire de DRAM en DDR4. Elle fait office de cache non par rapport à l’écriture sur les NAND TLC 3D, mais bien pour le contrôleur. Sa capacité est ici de 2 Go. Enfin, impossible de ne pas remarquer combien le PCB est embouteillé et on comprend qu’en doublant la capacité des puces, il puisse atteindre un SSD de 2 To, mais qu’il soit aussi bien plus délicat de se retrouver en position de commercialiser un modèle 4 To.

Côté dimensions en revanche, rien de vraiment extraordinaire. C’est comme toujours un modèle au format dit M.2-2280, autrement dit, il repose sur un PCB long de 80 millimètres pour 22 mm de large. Il contient des puces des deux côtés, ce qui peut avoir son importance et dispose donc de son propre dissipateur : il est très simple à mettre en place, mais il faut souligner qu’ainsi équipé, le Spatium M480 n’est plus compatible avec le système Q-Latch – sans vis – imaginé par Asus pour les emplacements M.2 de ses cartes mères. Dommage.

MSI Spatium M480 © MSI
Tous les accessoires prêts au montage © Nerces

Débits en lecture / écriture et échauffement

Configuration de test

  • Carte-mère Asus Z590-E Gaming WiFi
  • Processeur Intel Core i9-11700K
  • Mémoire Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19
  • Carte graphique Asus TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD système Sabrent Rocket 4.0 2 To
  • Refroidissement Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360mm

La campagne marketing mise en œuvre pas MSI ne tarit pas d’éloges sur les capacités de son Spatium M480. Petit regret, pour ce test, nous n’avons reçu « que » la version 1 To qui, aux dires de son fabricant, est un petit peu moins véloce. Qu’à cela ne tienne, on doit encore flirter avec les 7 Go en lecture et les 5,5 Go en écriture séquentielle. Un léger reproche cependant : l’endurance annoncée est plus faible que chez certains concurrents, et si 700 To pour le modèle 1 To c’est plus que suffisant, les usagers les plus exigeants devront faire attention.

MSI Spatium M480 © MSI
Débits mesurés avec ATTO Disk Benchmark © Nerces

Nous amorçons nos tests avec l’inévitable ATTO Disk Benchmark dont la qualité est bien sûr de retourner des informations de débits en fonction de différentes tailles de fichiers. Sur les plus petits fichiers avec des débits tournant autour des 65 – 70 Mo/s, le Spatium M480 est dans le haut du panier, mais nous avons déjà trouvé mieux.

Sur la suite de nos mesures, le bilan est un peu moins flatteur : entendons-nous bien, le Spatium M480 est un SSD ultra-rapide et il conviendra à tous les usages, sans difficulté. On reste cependant sous la barre des 7 Go/s en lecture séquentielle alors que, bon point, on atteint plus ou moins les 6,2 Go en écriture séquentielle. Dans ce second cas, on fait mieux que ce qu’annonçait MSI.

MSI Spatium M480 © MSI
Débits mesurés avec CrystalDiskMark © Nerces

La poursuite de nos tests s’effectue avec CrystalDiskMark et il est « amusant » de remarquer que le constat est ici inversé. En écriture séquentielle on est parmi les meilleurs et très légèrement au-dessus des chiffres avancés par MSI. En écriture séquentielle en revanche, si les 5,3 Go/s sont excellents, on s’attendait à un « tout petit chouia » mieux.

Là où le Spatium M480 fait très fort c’est en lecture écriture aléatoire : il est clairement dans le trio de tête, même si sur aucune de ces deux valeurs il ne parvient à l’emporter. Du très bon travail malgré tout de la part des ingénieurs de MSI.

MSI Spatium M480 © MSI
Débits observés en écriture sur une copie « simple » via Windows 10 © Nerces

Vous en avez l’habitude, nous enchaînons ensuite par divers tests pratiques afin de vérifier qu’aucune incohérence ne vienne ternir le tableau. Rien à signaler ici et pour vous donner une idée un peu plus précise des résultats, nous copions un monstrueux fichier (plus de 200 Go) via l’explorateur de Windows 10.

Petite déception sur ce test toutefois, car si en écriture nous sommes aux limites de notre configuration et faisons jeu égal avec les meilleurs SSD déjà testés (environ 3,2 Go/s), ce n’est plus tout à fait le cas en écriture. Là, il faut se contenter de 2,4 Go/s sur 50 % du transfert et, ensuite, le cache doit venir troubler la fête : on baisse jusque 1,1 Go/s, encore très correct puisqu’on copie tout de même rarement des fichiers de plus de 200 Go.

MSI Spatium M480 © MSI
Test d'écriture sur la totalité du SSD avec AIDA64 © Nerces

Cette gestion plus ou moins efficace du cache, nous aimons la vérifier ou, au moins la mettre en évidence de manière « impitoyable » avec le test d’écriture linéaire d’AIDA64 : il vient tout simplement saturer l’intégralité du SSD et renseigne sur la plus petite chute de débit.

De base, on retrouve effectivement, les remarquables débits présentés à plusieurs occasions par MSI avec près de 5 Go/s en écriture. En revanche, à peu près autour du premier tiers du disque, ces débits chutent dramatiquement, preuve que le cache – saturé – ne peut maintenir de telles valeurs. On tombe ainsi autour de 300 Mo/s. Notez bien que le premier tiers du SSD correspond à des fichiers de plus de 330 Go. Là encore, un usage peu courant, pour ne pas dire rarissime.

MSI Spatium M480 © MSI

Enfin, avant de conclure sur la partie logicielle, nous avons pour habitude d’évoquer l’échauffement des SSD. Dans le cas du Spartium M480, nous n’avons pas employé le refroidisseur de notre carte mère puisque MSI en livre un d’office… et quelle efficacité. Au repos, les 26°C ne sont certes pas très intéressants, mais la pointe à 61°C alors que notre boîtier n’est plus ventilé comme autrefois, c’est une remarquable performance, sans doute même l'une des meilleures jamais relevées.

Une remarque extrêmement positive hélas en partie ternie par l’absence pure et simple de toute application compagnon. Bon, soyons honnêtes, ce n’est pas la chose la plus importante dans le cas d’un SSD où le système d’exploitation assure le gros du travail, mais quand on pense à la qualité du logiciel – bien sûr facultatif – Dashboard de Western Digital, on se dit que le choix de MSI est tout de même un peu regrettable. Voilà qui nous fait moins de travail côté tests en tout cas !

MSI Spatium M480 © MSI
Attention, le système Q-Latch d'Asus ne fonctionne pas avec ce SSD © Nerces

MSI Spatium M480 : l’avis de Clubic

Surmonté de son dissipateur « design », le Spatium M480 n’est pas un SSD qui passe inaperçu, même si, logé au fin fond du boîtier ce n’est clairement la pièce que l’on remarque le plus. En revanche, ses performances dignes d’un PCIe Ge4 4x, on les remarque forcément… en particulier dans sa gestion des petits fichiers et en lecture / écriture aléatoire. Deux domaines où il brille particulièrement.

Forcément, il n’est pas simple de se distinguer face à la concurrence qui sévit dans le monde du SSD NVMe hautes performances. MSI ne signe sans doute pas le tout meilleur produit actuellement sur le marché, mais son Spatium M480 fait montre de nombreuses qualités avec notamment un échauffement très limité grâce à l’excellent dissipateur livré. Cela suffit-il pour justifier les euros supplémentaires demandés par son constructeur ? Nous ne sommes pas loin de le penser.

MSI Spatium M480

8

Modèle « bien sous tout rapport » le Spatium M480 est conforme à la bonne réputation de MSI qui livre d'ailleurs son SSD avec un dissipateur de qualité pour ne courir aucun risque : seule l'absence de logiciel compagnon et une endurance un peu faible peuvent lui être reprochées.

Les plus

  • Performances de premier plan
  • Dissipateur livré de qualité
  • Un petit design agréable
  • Garantie de 5 ans

Les moins

  • Pas de logiciel compagnon
  • Une endurance un peu en retrait
  • Tarification élevée
Modifié le 08/09/2021 à 09h06
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

SSD PCIe 5.0 : Kioxia présente un modèle capable d'atteindre 14 Go/s
CPU-Z, SiSoftware : les performances du Core i9-12900K se précisent encore
Asus Republic of Gamers annonce la gamme Moonlight, toute de blanc vêtue
Seconde main : attention à la sécurité des données
NZXT annonce le H510 Flow Case, optimisé pour le refroidissement
AMD Radeon RX 6600 : les tests prévus pour mi-octobre, pour une sortie dans la foulée ?
Google : le Pixelbook 2 aurait la même puce Tensor que les Pixel 6 (et 5 couleurs)
La branche commerciale de la fondation Raspberry Pi lève 45 millions de dollars
NVIDIA GeForce RTX 30xx SUPER : jusqu'à 10 752 cœurs et 24 Go à 1500 $ ?
Facebook présente deux nouveaux Portal, dont un modèle portable sur batterie
Haut de page