Test MSI Clutch GM41 Lightweight : une souris ultra-légère et confortable

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
06 mars 2021 à 12h12
3
MSI Clutch GM41 Lightweight © MSI
© MSI

Bien décidé à concurrencer les ténors de la souris pour joueurs sur le terrain très à la mode des mulots « poids plume », MSI distribue depuis peu la Clutch GM41 Lightweight. Elle porte merveilleusement bien son nom et n’accuse que 65 grammes sur la balance : une performance d’autant plus remarquable qu’elle n’adopte pas la structure nid d’abeille de nombre de ses consœurs.

MSI Clutch GM41 Lightweight
  • Souris quasi symétrique...
  • Capteur de qualité, bien connu
  • Une souris très, très légère
  • Pas de structure nid d'abeille
  • Très confortable à l'usage
  • Glisse efficace, molette agréable
  • Prix relativement mesuré
  • ... mais pas ambidextre
  • Câble trop rigide
  • Réglage DPI sous la souris
  • Interface logicielle perfectible

Plus connu pour ses cartes mères, ses cartes graphiques, ses moniteurs et ses ordinateurs portables, MSI a développé une très large gamme de périphériques à destination des joueurs. Il entend concurrencer des marques établies comme Cool Master, Corsair, Razer ou SteelSeries et, pour toucher un maximum de monde, il démultiplie les références… pas moins de 15 souris gaming figurent par exemple à son catalogue. Notre modèle du jour se détache donc du reste du line-up grâce à son poids plume alors qu’elle reprend une variation du design presque symétrique de la Clutch GM40.

MSI Clutch GM41 Lightweight © Nerces
Sobriété et conception quasi symétrique © Nerces

Fiche technique de la MSI Clutch GM41 Lightweight

Premier regret qui découle immédiatement de notre remarque précédente, la Clutch GM41 Lightweight n’est – au même titre que la Clutch GM40 – pas une « vraie » souris ambidextre. Si le design est presque parfaitement symétrique, nous y reviendrons, il faut faire avec deux boutons au niveau du pouce. Boutons que l’on ne retrouve que du côté gauche de la souris. Un gaucher sera donc d’abord gêné par ces boutons et devra faire avec moins de fonctionnalités.

La MSI Clutch GM41 Lightweight, c’est :

  • Prise en main : droitier, design quasi symétrique
  • Capteur : PixArt PMW-3389 (optique)
  • Contacteurs : Omron (60 millions de clics)
  • Sensibilité : 400 – 16 000 points par pouce, par pas de 100 ppp
  • Fréquence : 125, 250, 500 ou 1 000 Hz
  • Nombre de boutons : 6, tous programmables, 1 molette
  • Mémoire embarquée : oui, capable de stocker 5 profils
  • RVB : oui, sur 1 zone (16,8 millions de couleurs)
  • Dimensions : 130,1 x 67 x 38,3 millimètres
  • Poids : 65 grammes (sans le câble)
  • Type de connexion : filaire USB (câble tressé FriXionFree de 2 mètres)
  • Logiciel : oui, Dragon Center
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à partir de 59,90 €

Pour le reste, il n’y a rien de bien exceptionnel à signaler en observant la fiche technique de cette Clutch GM41 Lightweight. En dehors de la question du poids, MSI ne semble pas avoir fait dans l’originalité débridée. En même temps, il est déjà impressionnant d’avoir ainsi pu rivaliser avec les souris les plus légères du marché sans céder à la mode de la structure en nid d’abeille à laquelle on s’habitue, mais qui n’est pas complètement satisfaisante côté confort.

MSI Clutch GM41 Lightweight © Nerces
La Clutch GM41 Lightweight est une souris légèrement en longueur © Nerces

Design quasi symétrique et poids plume

Au premier coup d’œil posé sur la Clutch GM41 Lightweight, difficile d’être impressionné. En même temps, il n’y a sans doute pas matière à innover dans le dessin d’une souris gaming aujourd’hui et MSI rend une copie tout à fait honorable avec un produit relativement sobre, plutôt harmonieux et dans la moyenne côté dimensions. Dès lors que l’on pose la main sur la souris et, surtout, que l’on soulève la bête, les choses deviennent plus intéressantes. Même en étant habitué à des mulots tout légers, cela fait son petit effet et on sent d’emblée que l’on est sous les 80 grammes, en l’occurrence MSI annonce 65 grammes sans le câble, valeur que nous avons pu vérifier.

Cette légèreté est une chose, mais comme nous l’avons déjà rapidement signalé, elle s’accompagne ici d’une « structure pleine ». MSI n’a pas utilisé le « nid d’abeille » que nous retrouvons sur la très grande majorité des souris les plus légères. Logiquement, les trous réduisent nettement le poids de la bête, mais la sensation est étrange. Certains joueurs s’y font rapidement, d’autres refusent en bloc. Avec la Clutch GM41 Lightweight, il n’est donc pas question de devoir s’habituer à autre chose que son poids plume. Notons à ce sujet que les 65 grammes de la souris ne peuvent être ajustés via un système de poids.

MSI Clutch GM41 Lightweight © MSI
© MSI

Le design symétrique de la Clutch GM41 Lightweight lui donne un côté agréable, harmonieux et on remarque très rapidement la présence de deux boutons au niveau du pouce. Nous l’avons dit, ils nous empêchent de considérer cette souris comme ambidextre. Regrettons aussi l’absence d’un bouton « sniper » pour réduire à la volée la sensibilité du capteur. Une décision assez normale qui s’inscrit parfaitement dans la logique de simplicité ayant guidé MSI. Dans le même esprit, il n’est pas question de molette débrayable et celle-ci n’est pas non plus cliquable latéralement. C’est une molette toute simple, mais dont les crans sont bien marqués.

Exclusivement filaire, la Clutch GM41 Lightweight s’accompagne d’un câble que l’on ne peut hélas pas détacher pour le remplacer aisément. Il est de bonne longueur (2 mètres) et joliment tressé. On regrette toutefois que MSI n’adopte pas le style cordelette de certains constructeurs comme Cooler Master ou Razer pour une flexibilité maximale. Enfin, sous la souris, on retrouve des patins en classique polytétrafluoroéthylène ou PTFE pour les intimes. Disposition et taille sont tout à fait conformes aux standards du genre et, au-delà de l’absence de céramique, on regrettera simplement que MSI n’ait pas jugé bon de fournir deux patins en supplément.

MSI Clutch GM41 Lightweight © MSI
© MSI

Précise, confortable… presque trop légère

Si nous avons toujours une préférence pour la céramique qui assure une glisse remarquable, reconnaissons que le PTFE fait plutôt bien le job et cette Clutch GM41 Lightweight ne souffre pas de la comparaison avec ses principales concurrentes. Puisque nous parlons confort, soulignons également la présence de surfaces légèrement granuleuses sur les côtés de la souris afin d’en assurer la préhension. Simple, mais efficace. Enfin, le revêtement mat de la souris a tendance à garder les traces de doigts, mais il ne conserve pas trop la transpiration et on ne risque pas de laisser échapper la souris après quelques heures de jeu.

Sur un plan plus « technique », MSI fait confiance à du matériel éprouvé. Ainsi, il intègre un capteur PixArt PMW-3389 bien connu. Il s’agit d’un modèle optique capable de grimper jusqu’à 16 000 points par pouce. Par défaut, cinq préréglages sont réalisés par MSI : 400, 800, 1 600, 3 200 et 6 400 ppp, rien que de très classique. Le PixArt est un bon modèle capable de s’adapter à la majorité des surfaces et doué d’une bonne sensibilité. La précision ne fera jamais défaut, même si les plus exigeants des joueurs pourraient peut-être lui reprocher un tout petit quelque chose côté réactivité, mais c’est vraiment pour chipoter par rapport à ce qui se fait de mieux dans le genre.

MSI Clutch GM41 Lightweight © Nerces
Deux patins de qualité pour l'assurance d'une bonne glisse © Nerces

Même constat du côté des boutons, MSI ayant cette fois jeté son dévolu sur des contacteurs Omron garantis pour 60 millions de clics chacun. Là encore, il n’y a pas lieu de critiquer le fabricant d’autant que les boutons s’activent que l’on appuie sur le bout ou au milieu. Cela participe à la prise en main assez libre de la Clutch GM41 Lightweight que l’on peut saisir façon palm grip (tenue avec la paume) ou claw grip (tenue en griffe). Seule la prise en main fingertip grip (du bout des doigts) sera malaisée à moins d’avoir de grandes mains. L’un dans l’autre, l’ergonomie est un modèle du genre et c’est le poids de la souris qui nécessitera un temps d’adaptation pour les nouveaux venus.

Notons que les boutons sont en revanche relativement « sonores ». Nous avons connu pire, mais dans le calme de la nuit, ils se font bien entendre. Tout le contraire de la molette d’ailleurs qui se montre particulièrement discrète. Nous avons déjà évoqué des crans suffisamment marqués, il nous faut souligner que ce n’est cependant jamais un problème pour sa rotation : dans le feu de l’action, on change d’arme ou d’équipement en deux temps, trois mouvements. On regrettera l’absence de clics latéraux, logique compte tenu du tarif de la Clutch GM41 Lightweight.

MSI Clutch GM41 Lightweight © Nerces
Il serait possible de repenser un peu l'interface de Dragon Center © Nerces

Dragon Center : interface encombrante, mais complète

Les fonctionnalités relativement basiques de la Clutch GM41 Lightweight font qu’il est tout à fait possible de se passer de logiciel dédié : tous les boutons, toutes les commandes sont évidemment reconnus par Windows. MSI propose tout de même de lui adjoindre le Dragon Center, son logiciel maison qui peut accompagner la plupart des matériels de la marque. D’emblée, le soft nous propose de mettre à jour le micrologiciel de la souris. Cela se fait très rapidement, sans aucun problème avec simplement une re-détection de la souris après mise à jour.

Pour le reste, nous ne sommes pas fans de l’interface de ce Dragon Center que nous estimons grosse eu égard au nombre de fonctions proposées. À quelque chose malheur est bon, cela permet une excellente lisibilité de toutes les options depuis la gestion des commandes jusqu’aux réglages des « performances » de la bête, rien ne manque à l’appel et tout est parfaitement compréhensible. Nous n’en avions pas parlé jusque-là, mais la Clutch GM41 Lightweight n’intègre qu’une LED, au niveau du logo MSI sur le dos de la souris. De fait, les options d’éclairage – quoique très complètes – se limitent à cette unique LED.

MSI Clutch GM41 Lightweight © MSI
© MSI

MSI Clutch GM41 Lightweight : l'avis de Clubic

Simple et efficace, voilà en deux mots ce que nous pensons de cette Clutch GM41 Lightweight. MSI fait du bon travail et ne demande pas non plus une fortune pour cette souris qui se distingue par son poids plume et un certain niveau de confort. Bien sûr, à moins de 60 euros – et même assez souvent moins de 50 euros – il ne faut pas s’attendre à trouver un capteur dernier cri ou des fonctionnalités stupéfiantes. Reste que le PixArt PMW-3389 est un modèle éprouvé qui ne vous laissera pas tomber et plutôt que d’intégrer une molette « exotique », MSI opte pour quelque chose de fiable. Une valeur sûre.

MSI Clutch GM41 Lightweight

8

Une souris bien « sous tout rapport » qui associe petit poids et prix contenu. MSI est parvenu à rester sous la barre des 70 grammes sans utiliser la structure en nid d'abeille qui incommode certains joueurs. Le confort est au rendez-vous et la précision également grâce au capteur PixArt PMW-3389, une valeur sûre.

Les plus

  • Souris quasi symétrique...
  • Capteur de qualité, bien connu
  • Une souris très, très légère
  • Pas de structure nid d'abeille
  • Très confortable à l'usage
  • Glisse efficace, molette agréable
  • Prix relativement mesuré

Les moins

  • ... mais pas ambidextre
  • Câble trop rigide
  • Réglage DPI sous la souris
  • Interface logicielle perfectible
Modifié le 08/03/2021 à 18h28
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

AORUS P1200W : Gigabyte distribue une alimentation dotée d'un large écran LCD
AM5 : diffusion de rendus du nouveau socket d'AMD
AMD Navi 31 et NVIDIA AD102 : deux monstres de gourmandise électrique ?
Le point sur les Radeon RX 6600 XT des différents constructeurs
AMD officialise la Radeon RX 6600 XT : du RDNA2 pour le Full HD
Alder Lake : un lancement limité aux séries 'K' et 'KF' en 2021
TSMC avance bien sur le 2 nm ; dans les iPhone dès 2024
Voici une petite RTX 3070 LHR conçue par Galax... pour les petits PC
Intel continue de perdre des positions sur les serveurs, mais gagne 33 % sur le PC
AMD : les Ryzen Zen 4 et les Radeon RDNA 3 seront lancés en 2022, et c'est Lisa Su qui le dit
Haut de page