AMD : selon Lisa Su la pénurie devrait être moins pesante l'année prochaine

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
29 septembre 2021 à 11h25
8
Lisa Su (AMD) © CNBC
© CNBC

La P.-D.G. d'AMD entrevoit une sortie de crise pour la seconde moitié de l'année 2022, pas avant.

Les choses ont plus ou moins démarré avec une disponibilité famélique des cartes graphiques RTX 3000 et Radeon RX 6000 à l'automne 2020. Les pénuries de composants ont ensuite touché tous les secteurs : la situation devrait perdurer encore quelques mois… au moins ?

« Des cycles de hauts et de bas »

Au micro de CNBC, Lisa Su s'est pliée au jeu des prédictions. À la tête de la société AMD, Mme Su est au premier rang des entreprises affectées par les pénuries : AMD s'est d'abord trouvé dans l'incapacité de faire produire suffisamment de cartes graphiques.

L'approvisionnement de la gamme Radeon RX 6000 est toujours difficile et les pénuries de consoles PlayStation 5 / Xbox Series X sont en grande partie liées aux tensions sur le marché du GPU. AMD a également connu des difficultés pour fournir le marché en Ryzen 5000.

Lise Su précise : « Nous avons toujours traversé des cycles de hauts et de bas, où la demande a dépassé l'offre et vice-versa. Cette fois, c'est différent ». La P.-D.G. met le Covid-19 au cœur du problème expliquant que « la pandémie vient de porter la demande à un nouveau niveau ».

Une amélioration au second semestre

Les pénuries ne sont cependant pas l'apanage d'AMD et touchent en réalité à peu près tous les acteurs du marché des semi-conducteurs. De nombreux projets d'usines ont ainsi vu le jour pour absorber cette demande et proposer une offre en adéquation.

Lisa Su précise que de telles usines ne voient toutefois pas le jour en claquant des doigts : « Cela peut prendre, vous savez, de 18 à 24 mois pour mettre en place une nouvelle usine et dans certains cas même plus longtemps que cela ».

La P.-D.G. précise que le premier semestre 2022 sera « probablement serré » - en d'autres termes, que les pénuries se poursuivront - mais que les choses devraient progressivement s'arranger sur la seconde moitié de l'année avant d'évoquer de futures fusions ou acquisitions dans le secteur.

« Les consolidations sont inévitables. Les start-up peuvent faire des choses incroyables. J'ai un immense respect pour ces gens qui lancent leur propre entreprise. Mais si vous souhaitez agir en grand pour l'industrie, les questions d'échelle sont importantes ».

De notre côté, nous remarquons que, malgré les pénuries, les géants du semi-conducteur affichent tous des résultats étourdissants preuve que, comme toujours, la crise ne fait pas que des malheureux.

Quelques mois après la sortie des premiers CPU Ryzen de série 5000 – avec les fameux cœurs Zen 3 – AMD se penche enfin sur le cas des APU. Les Ryzen 5 5600G et Ryzen 7 5700G font leur entrée au catalogue de l’Américain qui fait progresser la partie CPU, mais se montre bien plus sage côté GPU. Faisons le point sur le plus gros des deux modèles.
Lire la suite

Source : TechPowerUp

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
6
ABC
Informatique, automobiles, appareils industriels… On constate à quel point l’Europe est devenue dépendante des composants électroniques chinois. Comme on dit vulgairement « ils nous tiennent par la peau des roubignolles »…<br /> L’Europe doit cesser son angélisme et produire ses propres composants électroniques. Il en va de notre indépendance. Elle en est largement capable, en grosses productions et à des prix tout aussi compétitifs que ce que font les chinois. Quand tout est automatisé, le coût de la main d’œuvre a peu d’incidence. Ça peut même revenir moins cher chez nous, avec un marché moins tendu, une souplesse sans pareil avec des relations plus directes entre producteur et clients.<br /> En cas de crise, la Chine se garde la priorité. Qu’est-ce que ça donnerait avec une crise bien plus grave ? Les pénuries de composants électroniques nous ont montré les limites d’un mondialisme à sens unique qui se retourne contre nous.
pecore
Intel et Samsung prédisent la pénurie au moins jusqu’à fin 2022, début 2023. Mais comme AMD n’est pas fondeur de puces, contrairement au deux autres, il n’a pas d’intérêt à entretenir la peur sur les marchés. On peut donc d’avantage croire dans les pronostics de son PDG, je suppose.
ramses_deux
@ABC &amp; @pecore,<br /> Le principal problème réside dans le fait que la Chine détient a elle seule 95% de la production mondiale de terres rares!<br /> Une fois que l’on a intégré cela, l’on comprend très vite la dépendance majeure envers la Chine qu’on les principaux pays producteurs et fondeurs du globe.<br /> Edit<br /> Quelques sources tout de meme ^^<br /> ifri.org<br /> La Chine et les terres rares. Son rôle critique dans la nouvelle économie<br /> La domination de la Chine dans la production de terres rares illustre la compétition qui se joue autour des ressources minérales dans un monde toujours plus axé sur le numérique et le bas-carbone.&nbsp;<br /> LEFIGARO<br /> Les terres rares, ultime moyen de pression de la Chine<br /> Le pays est le premier producteur mondial de ces minerais très utilisés dans les technologies de pointe. Il pourrait décider de se servir de cet atout pour sanctionner les États-Unis dans le cadre de leur conflit commercial. Mais la manœuvre...<br />
ABC
Merci RamsesDeux, très intéressant. <br /> La Chine produit environ les 3/4 des terres rares, mais ils détiennent environ 1/3 des réserves mondiales. Le reste se répartissant entre le Brésil, le Viêt Nam, la Russie, l’Inde, etc. C’est plus que suffisant pour peser mais pas pour effacer la concurrence.<br /> Là le problème en prenant une autre matière première, c’est comme si l’Arabie Saoudite ou les USA étaient quasi les seuls à posséder des raffineries et à produire de l’essence pour toute la planète. Et qu’au moindre problème de production, nous nous retrouvions tous en panne sèche dans les stations essence, sauf l’Arabie Saoudite (ou les USA).
ramses_deux
L’autre soucis qui n’est pas vraiment soulevé dans ces articles concerne l’extraction et l’exploitation.<br /> La Chine a cela de fort que leur ressources en terre rare se trouvent a fleur de sol, si ma mémoire est bonne.<br /> De fait leur coût d’exploitation (extraction) est infime par rapport aux autres pays qui pourraient éventuellement en faire l’extraction.<br /> Exemple pertinent : La France!<br /> Nous avons un potentiel énorme en terre rares, a ceci près que les gisements se trouve en eau profonde - entre 2k et 3k metres!- au large des îles du pacifique (Polynésie Française &amp; Nouvelle Calédonie).
Winston67
Le truc qu’elle zap c’est le prix , il est presque ancré dans la tête des gens que du moyen de gamme c’est au bas mot 700-800€<br /> Je me souviens encore de ma 5700XT pulse que j’avais payé 450€ en 2019 et que je trouvais ça bien trop cher<br /> Alors qu’aujourd’hui acheter 500€ du bas de gamme genre 6600 c’est normal…<br /> Monde de fou ^^
warburn
les usines , il fallait les construire il y a 5 voir 10 ans pour que ce soit efficace, la en les construisant maintenant , on ne verra rien avant des années, c est pas qd on est au pieds du mur qu il faut se bouger les fesses
pecore
Les usines, ont pourra en construire des dizaines, cela nous fera une belle jambe si elles n’ont pas les matières premières pour fonctionner ou si seuls deux pays au monde maitrisent la technologie de gravure super fine indispensable à certains types de de hardware.<br /> Je crains que les usines ne soient le cadets de nos soucis en ce moment.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sur Geekbench, le Core i9-12900HK est le plus puissant CPU mobile jamais vu
Photographes, fuyez ! Les nouveaux MacBook Pro ne supportent pas la dernière norme de carte SD
Razer Kunai, Hanbo, Katana : du nouveau (et du beau) pour vos PC
Intel : le package de l'i9-12900K est fou, mais... quel intérêt ?
Le Core i9-12900K 'Alder Lake' ne serait pas un rêve d'overclockeur
Encore un peu plus pessimiste qu'AMD, Intel voit la pénurie durer au moins jusqu'en 2023
La DDR5 « LEGO » de chez Galaxy dévoile de premiers benchs
Nouveau MacBook Pro : pas de support d'eGPU malgré le Thunderbolt 4
Les MacBook Pro 2021 en M1 Max disposent d'un mode
Offre Fnac du jour : les adhérents bénéficient de 20€ crédités tous les 150€ d’achats, à vous les meilleurs produits tech !
Haut de page