Panasonic GX8 : l'hybride du reporter largement mis à jour

16 juillet 2015 à 15h50
0
Comme attendu, Panasonic renouvèlera à la rentrée son appareil photo hybride pour reporters, le GX7 lancé deux ans plus tôt. Le nouveau GX8 qui lui succède apporte des améliorations sur presque tous les plans, au prix de quelques petites contreparties.

Ergonomie plus avancée

Destiné à des photoreporters expérimentés, le nouveau représentant de la gamme apporte, pour commencer, une ergonomie plus avancée. Une molette de compensation de l'exposition, concentrique à la molette de sélection de mode et un levier plus complet pour l'autofocus complètent ainsi les deux molettes contextuelles. Deux de ces molettes chassent en contrepartie le flash intégré.

Sur le plan de la visée, on retrouve l'écran tactile OLED de 3 pouces et de 720 x 480 pixels, mais il est désormais articulé sur deux axes, jusqu'en position autoportrait, et plus seulement sur l'axe vertical. Le viseur optique orientable est lui aussi maintenu, mais il passe d'une dalle LCD de 960 x 720 pixels à une dalle OLED de 1024 x 768 pixels, tout en améliorant grossissement et dégagement oculaire.

Le boîtier est en outre tropicalisé, ce qui contribue à l'augmentation de ses dimensions.

0258000008112048-photo-panasonic-lumix-dmc-gx8.jpg

Nouvelle électronique

En termes d'image proprement dite, Panasonic franchit enfin le seuil des 16 millions de pixels, après plusieurs années. Le GX8 inaugure effectivement un nouveau capteur CMOS au format 4/3 de pouce (17,3 x 13 mm) de 20 millions de pixels. Il n'est ni rétro-exposé, ni dépourvu de filtre passe-bas, mais le fabricant promet néanmoins une excellente netteté par le biais d'un traitement électronique spécifique. Le capteur étrenne également une nouvelle double stabilisation, avec laquelle ce capteur et les objectifs compatibles (après mise à jour de firmware) ne se répartissent pas les axes de stabilisation, mais se complètent entièrement.

L'appareil photographie avec une sensibilité native comprise entre 200 et 25 600 ISO, à une cadence de prise de vue de 6 à 12 i/s, selon qu'on active ou non le suivi de la mise au point, et enregistre jusqu'à 30 RAW ou 100 JPEG consécutifs.

Il filme jusqu'en Ultra HD (3840 x 2160 pixels), mais pas en DCI 4K (4096 x 2160 pixels) contrairement au GH4, à 24, 25 ou 30 i/s, en H.264 avec un débit d'encodage pouvant culminer à 100 Mb/s. Le nouveau modèle accueille une entrée au format exotique de 2,5 mm pour un microphone externe, mais pas de sortie casque.

Sur le plan de la connectivité enfin, toujours pas de GPS, de l'USB 2.0 plutôt que du 3.0, mais du Wi-Fi 802.11n avec du NFC pour automatiser la connexion.

Ce Panasonic Lumix DMC-GX8 sera disponible à la rentrée en France pour la coquette somme de 1200 euros nu, de 1600 euros avec un zoom équivalent à un 28-280 mm ou de 2000 euros avec un zoom équivalent à un 24-70 mm f/2,8.

0320000008112050-photo-panasonic-lumix-dmc-gx8.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
FUELL annonce l'arrivée de ses vélos électriques en France pour début novembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top