Sony A77 II : autofocus à 79 collimateurs pour ce vrai-faux reflex modernisé

01 mai 2014 à 08h35
0
Sony a beau avoir lancé de convaincants hybrides aux airs de reflex, les Alpha 7, il n'abandonne pas encore le segment des SLT à monture A. Il annonce effectivement le renouvellement de l'Alpha A77, auquel succède trois ans plus tard l'A77 II.

Comme son nom l'indique, le nouveau Sony A77 II n'est pas vraiment un nouveau produit mais plutôt une mise à niveau. S'il est quasi identique à son prédécesseur sur le plan esthétique et ergonomique, le nouveau vrai-faux reflex expert bénéficie de multiples petites modernisations bienvenues.

0000014007335168-photo-sony-alpha-a77-ii.jpg

Nouvel autofocus à 79 collimateurs

Le principal apport de l'A77 II est son nouvel autofocus. Il accueille un nouveau module à détection de phase comportant 79 collimateurs, dont 15 en croix et un sensible à F2.8. Son prédécesseur se contentait de 19 collimateurs, tout comme le Canon EOS 70D, qui bénéficie en contrepartie d'un capteur entièrement hybride, alors que le Nikon D7100 dispose de 51 collimateurs dont 15 en croix.

Cet autofocus fonctionne par ailleurs avec moins de lumière (EV -2 contre EV -1 précédemment), il peut faire la mise au point sur l'œil le plus proche (et pas seulement sur le visage), et il offre de nouveaux réglages de sensibilité (stabilité contre réactivité) et de priorité (netteté contre déclenchement).

12 images par seconde en rafale

Les SLT de Sony abritent pour rappel un miroir translucide immobile, avec lequel à la fois le capteur et le module autofocus sont exposés en permanence, ce qui leur permet notamment d'offrir une bonne cadence en rafale. Celle-ci est d'ailleurs stable à 12 i/s sur l'A77 II, mais l'endurance a été portée à 60 clichés en JPEG fine ou 28 en RAW.

À contrario dans un véritable reflex, le miroir remonte à chaque déclenchement pour exposer le capteur, aveuglant le viseur optique et le module autofocus. Les 70D et D7100 par exemple photographient ainsi à 7 et 6 i/s.

Les SLT disposent donc d'un viseur électronique, qui présente des avantages (prévisualisation des réglages) et des inconvénients (latence et netteté). En l'occurrence on retrouve dans l'A77 II le même viseur OLED XGA que dans l'A77 et que dans beaucoup d'autres viseurs électroniques.

0118000007335170-photo-sony-alpha-a77-ii.jpg
0118000007335172-photo-sony-alpha-a77-ii.jpg
Le miroir est en place mais on voit le capteur malgré tout

Nouveau capteur de 24 millions de pixels

L'A77 II s'en tient par ailleurs à la définition de 24,3 millions de pixels de son prédécesseur, mais il repose pour cela sur un nouveau capteur APS-C, probablement dépourvu de filtre passe-bas. La sensibilité maximale passe de 16000 à 25600 ISO.

En vidéo il s'en tient également à la Full HD, et passe son tour pour l'Ultra HD. Il accueille toutefois une fonction zébra, un contrôle du niveau audio et une sortie HDMI non compressée, pour recourir à un enregistreur externe.

On retrouve enfin le boîtier en alliage de magnésium résistant à la poussière et à l'humidité et l'écran LCD VGA de 3 pouces articulé sur trois axes. Le GPS en revanche cède sa place à une connectivité Wi-Fi et NFC, qui permet de télécommande l'appareil et de transférer les photos à partir d'un terminal Android ou iOS.

0140000007335174-photo-sony-alpha-a77-ii.jpg

Le Sony Alpha A77 II sera disponible prochainement en France au prix public de 1200 euros nu ou de 1800 euros avec un zoom 16-50 mm f/2,8 à grande ouverture constante.

Canon EOS 1200D : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

Modifié le 20/09/2018 à 14h16
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top