Sony Alpha 7 : des hybrides à capteurs plein format

Par
Le 16 octobre 2013
 0
Sony frappe à nouveau avec l'annonce de l'Alpha 7, un hybride à capteur plein format relativement abordable, qui marche sur plusieurs plates bandes à la fois.

Après s'être distingué avec le RX1 ? premier compact à capteur plein format au monde, avec lequel il concurrence Leica ? Sony frappe à nouveau en annonçant des appareils photo hybrides à capteur plein format : les Alpha 7.

On pourrait présenter les deux A7 comme des RX1 à viseur électronique et à objectif interchangeable. Mais ils ont vocation à démocratiser le plein format, le format de capteur des reflex professionnels, et concurrencent à ce titre les Nikon D610 et Canon EOS 6D.

0190000006714890-photo-sony-a7.jpg

A7

L'A7 tout court dispose donc d'un capteur CMOS de 23,9 x 35,8 mm à 24,3 millions de pixels. Mais ce n'est pas le capteur du RX1, il a été développé spécifiquement.

Il présente la particularité d'intégrer un autofocus à détection de phase à 117 collimateurs, qui promet « des performances parmi les plus élevées des appareils photo plein format ». Avec un autofocus à détection de contraste capable d'ajuster la netteté sur une pupille, ils forment le Fast Hybrid AF.

Associé à un nouveau processeur Bionz X, il offre une plage de sensibilité native étendue allant de 100 à 25600 ISO, photographie en rafale à 5 i/s et filme en Full HD (mais pas en Ultra HD) jusqu'à 60 i/s.

A7R

L'A7R, avec le R de résolution, enlève non seulement le filtre passe bas, mais rehausse en plus la définition à 36,4 mégapixels. Ce modèle destiné à une clientèle expérimentée, pour d'autres usages, se passe en contrepartie d'autofocus à détection de phase et se contente d'une rafale à 4 i/s.

0118000006714896-photo-sony-a7.jpg
0118000006714894-photo-sony-a7.jpg

Quatre nouveaux objectifs

Les deux modèles sont par ailleurs parfaitement identiques. Ils partagent tout particulièrement leur monture E.

Mais les objectifs existants, destinés aux appareils de la gamme NEX, ne couvrent que des capteurs APS-C (25,1 x 16,7 mm). Une seule partie des capteurs des Alpha 7 est donc exploitée avec ces derniers.

Les objectifs destinés aux Alpha existants ont quant à eux un tirage trop important, ils ne sont pas adaptés aux appareils photos dépourvus de miroir.

Sony accompagne donc ses Alpha 7 de nouveaux objectifs, quatre pour le lancement :
  • l'indispensable zoom standard, un 28-70 mm f/3,5-5,6
  • un zoom haut de gamme à ouverture constante par Zeiss, un 24-70 mm f/4
  • une focale fixe Zeiss 35 mm f/2,8
  • une focale fixe encore plus lumineuse Zeiss Sonnar 55 mm f/1,8
Le fabricant prévoit d'enrichir considérablement cette gamme d'ici 2015.

0000009606714900-photo-sel35f28z-a-1200.jpg
0000009606714898-photo-sel2470z-a-1200.jpg

De nombreuses molettes

Sur le plan ergonomique et fonctionnel enfin, les Alpha 7 bénéficient pour commencer d'un boîtier résistant en alliage de magnésium, non tropicalisé, avec une poignée proéminente en caoutchouc.

On trouve de part et d'autre de cette poignée deux molettes de réglage, en plus d'un pavé directionnel rotatif, d'un barillet de correction d'exposition et d'un barillet de sélection de mode.

Sous ce qui ressemble à un prisme, on ne trouve pas de viseur optique mais un viseur électronique OLED bien défini (définition XGA soit 1024 x 768 pixels ou 2 359 296 points) mais offrant un grossissement modeste de 0,71x. On ne trouve pas non plus de flash, le boîtier en est totalement dépourvu. Ce viseur est complété par un écran LCD de 3 pouces (7,5 cm) affichant une définition VGA (640 x 480 pixels soit 921 600 points), orientable sur l'axe vertical (90° vers le haut, 45° vers le bas) mais pas tactile.

Sur le plan de la connectivité enfin, les Alpha 7 disposent des inévitables port USB et sortie HDMI (compatible Ultra HD), d'une entrée micro et d'une sortie casque, mais aussi du Wi-Fi et du NFC. Ces deux derniers permettent de télécommander l'appareil photo et/ou de transférer photos et vidéos, mais aussi d'accéder à l'environnement applicatif maison, détaillé lors de l'annonce des NEX-5R et NEX-6.

0140000006714892-photo-sony-a7.jpg

Les Sony a7 sera mis en vente en France au mois de novembre. Il sera vendu 1800 euros avec le 28-70 susmentionné ou 1500 euros nu. L'a7R sera lui aussi disponible en novembre, mais il ne sera proposé que nu pour 2100 euros.

L'a7 concurrence ainsi les véritables reflex Nikon D610 et Canon EOS 6D, et se paie le luxe d'être aussi peu cher que l'Olympus OM-D E-M1, l'hybride haut de gamme à capteur Four Thirds...

Canon EOS 1200D : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top