Acer Aspire S3 : le premier ultrabook du marché

Par
Le 28 octobre 2011
 0

Acer Aspire S3


00c8000004547568-photo-acer-aspire-s3.jpg
C'est au dernier Computex qu'Intel a présenté son concept d'ultrabook, un nouveau type de PC portable censé, selon le fondeur, regrouper le meilleur des deux mondes que sont celui du PC et celui de la tablette.

L'intérêt pour Intel : redonner une dynamique à un marché plutôt moribond en proposant la création d'une nouvelle référence dans le domaine du PC portable : des machines plus fines, plus légères, plus autonomes, le tout sans perte de performance. Alors l'ultrabook, coup marketing ou véritable avancée ?

Très tôt, quatre constructeurs se sont ralliés à Intel pour annoncer leurs premiers modèles : il s'agit de Lenovo, Asus, Toshiba et Acer. Et le plus rapide à commercialiser ses produits est ce dernier, avec sa série Aspire S dont fait partie le S3 que nous testons aujourd'hui. Voyons donc ce que vaut ce premier ultrabook du marché !

Présentation
Acer Aspire S3
Caractéristiques techniques
Réf. exacte Aspire S3-951-2634G24iss
Ecran - Définition 13,3 pouces WXGA
1 366 x 768 pixels
Processeur Intel Core i7-2637M
(1,7 à 2,8 GHz)
Nombre de cœurs 2 (4 avec HyperThreading)
Mémoire vive 4 Go DDR3 1 333 MHz
Carte graphique
Intel GMA HD 3000
Stockage SSD A.DATA S511 240 Go
Lecteur optique Non
Wi-Fi 802.11 b/g/n (Atheros AR9485)
Bluetooth 4.0+HS
Lecteur de cartes SD, SDHC, SDXC
Connectique PC 2x USB 2.0
Connectique A/V HDMI 1.4, casque/micro
Webcam 720p
Clavier 84 touches chiclet sans pavé numérique
Touchpad 87 x 65 mm cliquable multipoint
OS Windows 7 Home Premium
64 bits
Garantie 1 an
Batterie 3 cellules 3 500 mAh
Dimensions 323 x 218 x 18 (15) mm
Poids
1,32 Kg
D'après Greg Welch, directeur du groupe Ultrabook chez Intel, c'est Apple qui a suggéré l'idée de l'utlrabook à Intel, en demandant au fondeur de réduire drastiquement la consommation de ses processeurs. La marque à la pomme ne s'attendait peut être pas à être pris au pied de la lettre au point de voir débarquer sur le marché des ultrabooks s'inspirant furieusement de son MacBook Air.

Car c'est bel et bien la comparaison qui s'impose lorsque l'on prend en main cet Acer Aspire S3 : un design épuré, une finesse impressionnante, une coque tout en métal... Les similitudes sont nombreuses, très nombreuses. Y compris lorsque l'on ouvre ce portable : touchpad, clavier, larges reposes-mains... Inutile d'aller chercher trop loin le produit duquel se sont inspirés les ingénieurs de chez Acer.

012c000004704472-photo-acer-aspire-s3.jpg

À y regarder de plus près toutefois, on trouve quelques différences assez significatives. A commencer par le choix des matériaux. Car si Apple a fait le choix du tout aluminium, Acer a privilégié un alliage de magnésium et d'aluminium, ce dernier matériau ne couvrant finalement que la coque de l'écran. L'impression de qualité est donc moindre que sur le MacBook Air, tant visuellement qu'au toucher, même si les finitions sont soignées et le design plutôt réussi.

Plutôt réussi seulement, car l'élément de plastique noir présent à l'arrière du portable et recouvrant la connectique et les charnières dénote fortement. À propos des charnières justement, leur stabilité n'est pas exceptionnelle, et le dispositif parait un peu fragile. Bref, même si l'ensemble est séduisant, on reste encore assez loin de la qualité de finition d'un produit comme le MacBook Air.

En revanche, côté dimensions, l'Aspire S3 n'a rien à envier au portable d'Apple, puisqu'il est moins profond d'un centimètre en étant aussi large. Et si le S3 est un peu moins fin à l'arrière, et l'est davantage à l'avant et pèse exactement le même poids.

00d2000004704502-photo-acer-aspire-s3.jpg
00d2000004704506-photo-acer-aspire-s3.jpg
00d2000004704498-photo-acer-aspire-s3.jpg

L'Aspire S3 posé sur le MacBook Air

Configuration matérielle

Avant d'entrer dans les entrailles de cet Aspire S3, un mot sur l'écran qui l'équipe. Il s'agit d'une dalle TN de 13,3 pouces affichant sur 1 366 par 768 pixels. Une définition moindre que les 1 440 par 900 pixels du MacBook Air. De plus, l'image est particulièrement froide (les couleurs tirent vers le violet) et peu contrastée. Les angles de vision sont très fermés tandis que la luminosité est acceptable, aidée en cela par l'aspect brillant de la dalle. La contrepartie est évidente : les reflets sont nombreux. Pas pratique pour un PC ultramobile...

012c000004704476-photo-acer-aspire-s3.jpg

Si l'on s'intéresse maintenant à l'équipement de l'Aspire S3, on notera que la partie connectique est assez chiche : deux ports USB 2.0, un port HDMI 1.4 et une prise micro-casque, et c'est tout ! Finesse et compacité obligent, Acer a fait l'impasse sur la prise Ethernet ou la sortie VGA, ce qu'on ne lui reprochera pas. En revanche, nous aurions aimé voir sur ce portable au moins un port USB 3.0 ou un hybride USB/eSATA (voire USB sleep'n charge et eSATA).

012c000004704468-photo-acer-aspire-s3.jpg

On notera tout de même la présence d'un lecteur de cartes SD sur le côté droit du portable, tandis que la webcam qui trône au sommet du S3 est de bonne facture. Capable de capturer en 1280 x 1024, elle délivre des images fluides, gère relativement bien le changement de luminosité et le contre-jour et si le contraste par défaut est plutôt moyen, la fonction « Auto lightning » lui est d'un grand secours. Au passage, le logiciel Acer Crystal Eye Webcam propose une option de partage, sur Facebook ou Youtube. Dommage en revanche que le micro soit si mal placé (à gauche du clavier) : effectuer une saisie et avoir une conversation décente simultanément relève du défi...

012c000004704492-photo-acer-aspire-s3.jpg

Côté connectivité, on est dans les normes : la puce Atheros assure la compatibilité avec le Wi-Fi 802.11n et la version 4.0 du Bluetooth. C'est suffisamment, même si nous aurions peut-être attendu un module 3G, voire une puce GPS sur un appareil ultramobile de cette catégorie. Autre grief de mécontentement : la présence de la connectique à l'arrière du PC ne facilite pas les branchements, notamment dans des espaces relativement confinés (comme une tablette dans un TGV, par exemple).

Attachons finalement à décortiquer les composants qui équipent l'Aspire S3. Le processeur qui officie sur notre exemplaire de test est un Core i7-2637M qui, comme son « 7 » final l'indique, possède une enveloppe thermique réduite à 17 W. Doté de 4 Mo de mémoire cache, il voit la fréquence de ses deux coeurs varier entre 800 et 2 800 MHz en mode Turbo. Ce processeur sera également chargé de l'affichage, puisque c'est la partie graphique du Core i7 (le HD 3000) qui officiera en l'absence (attendue) d'un GPU dédié.

012c000004704508-photo-acer-aspire-s3.jpg
012c000004704500-photo-acer-aspire-s3.jpg

Pour accompagner ce CPU, Acer a misé sur 4 Go de DDR3 cadencés à 1 333 MHz. Des modules soudés à la carte-mère : la quantité de mémoire n'est donc pas modifiable. Tout comme la batterie 3 cellules d'une capacité de 3 500 mAh, inamovible. Finalement, seul le SSD pourra éventuellement être changé, au prix d'un démontage complet du portable.

012c000004704470-photo-acer-aspire-s3.jpg

La partie stockage est en effet composé d'un SSD de 240 Go. Il s'agit du A.DATA S511 que nous testions récemment dans sa version 120 Go. Un SSD en SATA 6 Gbps qui promet d'excellentes performances au S3, bien qu'il soit pourvu du dernier contrôleur SandForce dont on connait les soucis actuels.

Précisons bien que cette configuration n'est pas la seule qui sera commercialisée par Acer, qui entend également vendre des ultrabooks équipés de plus classiques disques durs. L'assurance d'une réactivité moindre ? Pas complètement, puisqu'Acer précise utiliser une quantité (réduite) de puces NAND pour supporter l'Intel Rapid Storage Technology. Lors de la mise en veille, les données en cours d'utilisation sont inscrites sur cette mémoire afin de pouvoir être disponibles très rapidement en sortie de veille. En revanche, lors de transferts de fichiers ou d'utilisation de logiciels tels que Photoshop, la différence entre le S511 et un disque dur sera importante.

012c000004704504-photo-acer-aspire-s3.jpg


Terminons par le circuit sonore qui équipe le S3. Si l'on n'attend pas vraiment d'un ultrabook qu'il délivre un son « digne d'une salle de cinéma » que l'avance Acer sur son site, nous aurions tout de même souhaité entendre autre chose que ce que délivre les deux enceintes du S3. Malgré le logo Dolby Home Theater et les trois préréglages qui l'accompagnent, l'ensemble oscille entre le mauvais et le très mauvais.

012c000004704486-photo-acer-aspire-s3.jpg

A l'usage, ergonomie

Acer est-il parvenu à égaler l'ergonomie offerte par le MacBook Air ? La réponse est non, notamment à cause du touchpad fourni par Acer. Ne nous y trompons pas, le dispositif qui équipe le S3 est réactif, multipoint, entièrement cliquable, propose un chariot vertical tout à fait fonctionnel, tandis que les dimensions de la surface tactile sont très satisfaisantes. Reste que la glisse est tout de même moins agréable que sur l'ultraportable d'Apple. Autre petit bémol, le positionnement du touchpad : il est placé un tout petit peu trop haut, ce qui entraine quelques loupés lorsque les doigts terminent leur course sur le châssis plutôt que sur le touchpad.

012c000004704474-photo-acer-aspire-s3.jpg

Concernant le clavier en revanche, le constat est globalement satisfaisant. Même si Acer aurait probablement pu gagner un peu de place sur les côtés, pour offrir davantage d'espace notamment à un pavé directionnel aux dimensions faméliques, le clavier de ce S3 est réussi.

012c000004704478-photo-acer-aspire-s3.jpg

La frappe y est agréable et précise, grâce au bon espacement dont bénéficient des touches au demeurant plutôt bien proportionnées. On apprécie également les larges repose-poignets, qui contribuent au confort de frappe. Cerise sur le gâteau, on aligne les mots en silence, sans gêner son environnement. Seul regret, l'absence de rétroéclairage. Notez ici la touche « Enter » coupée en deux : une originalité dont on espère que la version azerty du S3 se passera...

012c000004704482-photo-acer-aspire-s3.jpg
012c000004704480-photo-acer-aspire-s3.jpg

Côté raccourcis-clavier, rien d'extraordinaire : au niveau des touches de fonctions, on trouve un bouton d'activation / de désactivation des circuits sans-fil ou du touchpad, la possibilité de mettre en veille votre machine et l'accès au choix de la sortie vidéo. Le réglage du volume sonore et de la luminosité se trouve au niveau du pavé directionnel.

012c000004704484-photo-acer-aspire-s3.jpg

Terminons par la suite logicielle dont dispose cet Aspire S3 : il est équipé de McAfee Internet Security Suite en version complète, de l'interface multimédia Clear.fi d'Acer, ainsi que de son « Video Conference Manager », ou VCM. Ce dispositif est censé améliorer la vidéoconférence sur la messagerie instantanée en supprimant les bruits environnants, notamment. Ce logiciel est compatible avec Windows Live Messenger, AOL Instant Messenger et Skype. Le VCM d'Acer permet également le partage de photos, de documents, ainsi que le partage d'écran. Rien de très révolutionnaire en somme.

012c000004704496-photo-acer-aspire-s3.jpg

Le S3 est également pourvu des Acer Backup Manager et Acer eRecovery Manager, conçus pour vous permettre de sauvegarder et de restaurer vos données ou votre système entier, alors qu'Acer suit la tendance des interfaces de lectures améliorées avec son newsXpresso.

0118000004704494-photo-acer-aspire-s3.jpg
 
014a000004709348-photo-newsxpresso.jpg


Enfin, Acer suit les recommandations d'Intel en terme de disponibilité et de réactivité en introduisant deux technologies dans son S3 :
  • l'Instant On permet au S3 de sortir de veille en moins d'une seconde et demie. Dans les faits, nous avons mesuré 1,3 seconde, le contrat est donc bien rempli !
  • l'Instant Connect accélère l'accroche à des bornes Wi-Fi déjà connu du S3, qui est censé attraper le signal en moins de 2,5 secondes. Là aussi nous avons effectué une mesure, et obtenu 3,5 secondes. C'est un peu plus qu'annoncé, mais cela reste très rapide.


0087000005108872-photo-performances.jpg

Performances : les scores de l'Aspire S3

Qu'en est-il des performances de cet ultrabook dans la pratique ? Que donne-t-il face à d'autres ultrabooks ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis


0096000004547570-photo-acer-aspire-s3.jpg
Acer vient clairement chasser sur les terres du MacBook Air : design, performances, dimensions... Il existe de nombreux points communs entre le pionnier des ultrabooks qu'est le S3 et le tout dernier MacBook Air. Mais l'avantage reste à ce dernier, et ce, pour plusieurs raisons. Pour la définition plus importante de son écran, pour la qualité supérieure de son touchpad, pour sa finition meilleure que celle du S3, pour le rétroéclairage du clavier, pour la présence de Thunderbolt.

Cela ne fait pas de l'Acer Aspre S3 une mauvaise machine, et Apple n'est clairement plus seul sur le domaine de l'ultraportable sexy et performant. Mais nous attendions un peu plus de cet Aspire S3 qui, dépourvu de connectique USB 3.0 et proposé à tout juste 100 euros de moins que le MacBook Air, risque de pâtir de la comparaison avec ce dernier.

Finalement, le véritable bon coup d'Acer (et d'Intel) se situe peut être davantage dans les versions d'entrée de gamme de l'Aspire S3. Acer propose en effet une configuration en Core i5 et disque dur certes moins véloce, mais proposée à moins de 800 euros. Une sorte de netbook 2.0 au prix doublé, mais aux performances et au design nettement supérieurs. Le temps nous dira si l'ultrabook aura un réel avenir, ou si au contraire, le concept ne séduira pas grand monde.

Acer Aspire S3

Les plus
+ Performances hors 3D
+ Finitions / Design
+ Poids, encombrement
Les moins
- Bruyant en charge
- Quelques défauts d'ergonomie
- Seulement 1366x768
Performances
Autonomie
Ergonomie / Finition
Positionnement tarifaire
3


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top