Test A.DATA S511 : 120 Go et SF2281, un de plus...

25 août 2011 à 18h15
0
La note de la rédac

A.DATA S511 : 120 Go et SF2281, un de plus...

Avec son SF1222, SandForce avait à l'époque conquis une part importante du marché des contrôleurs SSD. Il semblerait que la marque nous refasse le coup avec son SF2281, qui rencontre un succès grandissant : après Corsair, OCZ ou Patriot, c'est maintenant A.DATA qui propose un modèle équipé de ce contrôleur, avec son S511.

012C000004530802-photo-adata-s511-4.jpg

C'est ici la version 120 Go de ce nouveau SSD que nous testons. Une capacité qui semble trouver grâce auprès des constructeurs actuellement, puisqu'ils commencent à bénéficier des performances qui étaient auparavant réservées aux modèles de plus grande capacité, et donc plus onéreux.

C'est ainsi que A.DATA annonce des débits plutôt impressionnants pour son S511 : 550 Mo/s en lecture et 510 Mo/s en écriture, et 60 000 IOPS en écriture aléatoire 4K, rien de moins ! Des performances qui le placent, sur le papier, à hauteur des derniers SSD 6 Gbps que sont les Vertex 3 et Agility 3 d'OCZ, les Corsair Force 3 et Force GT, ou encore le Patriot Wildfire, tous équipés du SandForce SF2281. Notez également que ces chiffres varient très peu selon les capacités pour ce S511, ce qui n'est pas toujours le cas chez les autres constructeurs. Le modèle 60 Go, notamment, voit ses débits atteindre les mêmes valeurs que celles de ce modèle 120 Go.

012C000004530800-photo-adata-s511-3.jpg

Le fonctionnement de ce contrôleur est maintenant bien connu : il gère les fonctions TRIM et NCQ, et autorise un système de double chiffrement AES : le contrôleur utilise un algorithme sur 256 bits lorsque les données entrent, puis les écrit en codant sur 128 bits.

Il prend également en charge les modules de mémoire vive gravés en 25 nm, ce dont est précisément équipé ce S511. Des puces MLC issues de chez Micron, dont la référence nous était jusqu'ici inconnue. Impossible donc de dire si, comme sur certains des derniers SSD passés dans la rédaction, ce modèle A.DATA utilise des puces de type synchrone ou asynchrone. Les performances nous aiguilleront probablement sur l'une ou l'autre des hypothèses. Car si la mémoire asynchrone a pour principal avantage d'être meilleur marché, elle réduit aussi considérablement les performances des SSD en écriture.

012C000004530796-photo-adata-s511-1.jpg

On compte donc un total de 16 modules de 8 Go sur les deux faces du PCB, pour une capacité théorique de 128 Go. Présenté comme un SSD de 120 Go, ce S511 bénéficie donc, comme tous les SSD en SandForce SF2281, de 6% de sa capacité dédiés à l'overprovisioning. Un dispositif qui, pour rappel, est censé allonger la durée de vie des puces MLC, et donc celle du SSD.

012C000004530798-photo-adata-s511-2.jpg

Proposé en version 60, 120, 240 et même 480 Go, pour des tarifs de respectivement 140, 240, 490 et 1 269 euros, ce S511 de A.DATA est garanti 2 ans.


00C8000004037488-photo-compteur-performance.jpg

Tests synthétiques et pratiques

Que donne ce SSD face à un logiciel de test comme Everest ? Quels résultats dans des tests pratiques de transferts de données ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :



SandForce SF2281 : gare aux freezes et aux BSOD !

Certains d'entre vous le savent peut être déjà, plusieurs forums sont actuellement envahis de messages rapportant des problèmes avec les SSD équipés du dernier contrôleur de SandForce. De nombreux utilisateurs se plaignent en effet de lenteurs, de blocages de leurs machines ou encore de BSOD intempestifs.

Si OCZ a enfin annoncé un correctif pour ses modèles, on attend encore la réaction des Corsair et autres Patriot. C'est pourquoi, faute de correctif disponible actuellement, nous vous invitons à la plus grande prudence concernant l'achat de tels modèles. Nous ne modifions cependant pas la note attribuée, représentative des performances que peuvent atteindre ces modèles lorsque ces problèmes seront résolus. Rapidement, on l'espère...


Notre avis

Les SSD dotés du SF2281 commencent à être nombreux, et il devient difficile de s'y retrouver. D'autant que si SandForce commence à voir le bout du tunnel en ce qui concerne les problèmes de freezes et de BSOD de son contrôleur, tous les constructeurs (dont A.DATA) n'ont pas encore déployé le nouveau firmware.

Difficile donc de vous inciter à vous procurer ce S511 de A.DATA, d'autant plus que les performances qu'il propose en terme de transfert de gros fichiers sont tout simplement indignes d'un SSD 6 Gbps. Concernant les tests de lancement de Windows ou de Photoshop en revanche, il se situe en bonne position. Mais à deux euros du gigaoctet, l'investissement nous semble un peu risqué. Surtout avec les soucis du contrôleur...

A.DATA S511

Les plus
+ SandForce SF2281 - SATA 6 Gbps
+ Performances pour un modèle 120 Go
+ Performances hors transferts
Les moins
- Tranferts de gros fichiers
- Des puces NAND en cause ?
- Prix encore trop élevé
Performances synthétiques
Performances pratiques
Performances / prix
2.5
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top