🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Diivii : le service de partage d'abonnement pour payer moins cher Netflix, Spotify et autres

05 novembre 2022 à 12h31
22
streaming banner

Fondée en France à Clichy en novembre 2020 par Anthony Chemaly, la société qui édite Diivii permet à ses utilisateurs de partager leurs abonnements avec d'autres internautes. Payer moins cher son accès à Netflix, Spotify ou encore à Microsoft 365 est devenu possible grâce à l'activité de cette société.

A l'instar de Spliiit, Diivii est une plateforme qui permet à ses membres de payer leurs abonnements moins cher en se les partageant entre eux. La société éditrice de Diivii a fait le choix d'adopter le format d'une place de marché pour la plateforme. L'entreprise y tient un rôle d'intermédiaire dans la mise en relation et de gestion des transactions financières.

Diivii : un site de co-abonnement résolument tournée vers les étudiants

Lancée en début d'année 2022, l'entreprise Diivii est née du constat que les abonnements aux services dématérialisés sont souvent trop onéreux vis-à-vis du pouvoir d'achat des étudiants. Le service tient le rôle d'intermédiaire et met en relations les individus souhaitant partager leurs accès à des services numériques.

Créée par deux frères, Anthony et Tom Chemaly, respectivement âgés de 24 et 29 ans, la cible numéro un de Diivii est bel et bien les jeunes. Partant de ce principe, les deux frères ont développé des partenariats avec une vingtaine d'écoles supérieures et universités française. Ainsi, en renseignant son adresse e-mail étudiante lors de l'inscription, l'utilisateur bénéficie de promotions supplémentaires.

Pareillement, Anthony Chemaly justifiait cette intention auprès du quotidien 20minutes par le fait que cela incite les utilisateurs ayant de faibles ressources financières à délaisser les sites de streaming illégaux.

Diivii : nombreux services de streaming et d'abonnements logiciels

Diivii screenshot 1
Diivii ©

Diivii recense un vaste catalogue de services compatibles à la mise en relation. Au total, l'entreprise propose pas moins de 135 plateformes différentes sur lesquelles l'on peut sélectionner un abonnement à partager avec un autre internaute.

À titre informatif, en voici une liste non exhaustive :

  • Les services de streaming vidéo : Netflix, Disney+, Salto, Molotov TV, Canal +, OCS
  • Les services de streaming musical : Spotify, YouTube Music, Apple Music, Deezer, Tidal, Qobuz
  • L'univers des jeux vidéos : Nintendo Online,
  • Les journaux et la lecture ; Le Monde, le Figaro, Scribd, 60 millions de consommateurs
  • Les solutions de sécurité informatique : NordVPN, CyberGhost, Dashlane, Bitdefender
  • Les logiciels : Microsoft 365, Antidote, CleanMyMac X, Gemini, Hootsuite
  • Les services de stockage Cloud : Dropbox, OneDrive, Google One, Infomaniak kDrive
  • Les plateformes e-Commerce : Amazon Prime, Cdiscount à volonté
  • Les outils de design graphique : Canva, Envato Elements, Picsart
  • Les plateformes e-learning : Duolingo, Hypnoledge, Elephorm
  • Le bien-être : Headspace, iFit, Gaia, youPRAY

Économiser de l'argent en partageant ses accès à un abonnement numérique

Diivii screenshot 2
Diivii ©
Diivii screenshot 3
Diivii ©

Les internautes consomment de plus en plus de contenu en streaming tels qu'hébergent les plateformes de vidéo à la demande comme Netflix. Il en va de même pour les sites de streaming de musique comme Spotify ou Deezer. Partant de ce constat, les individus multiplient les abonnements dématérialisés, ceci impliquant des dépenses alignées sur une courbe exponentielle. Partager ses accès avec d'autres utilisateurs permet de réduire le budget alloué aux abonnements.

L'entreprise Diivii permet à tout détenteur d'un abonnement dématérialisé de le poster sur la marketplace du site. En ce qui concerne le partage des accès, on distingue deux grands modes de fonctionnement. Selon les sites visés, l'on peut greffer un compte individuel à l'abonnement. Chaque compte restant indépendant et possédant ses propres accès, c'est notamment le cas de la plateforme musicale Spotify.

Dans d'autres cas de figure, le partage nécessitera de communiquer un mot de passe commun. En guise d'exemple, ce fonctionnement est généralement rencontré sur la plupart des journaux en ligne ainsi que certaines plateformes de streaming telle que Netflix.

Diivii screenshot 4
Diivii ©

Concernant la transaction financière, elle est bien évidemment gérée par Diivii. L'utilisateur souhaitant accéder un partage de compte règle le montant dû mensuellement sur la marketplace de Diivii. La plateforme conserve l'argent sur une durée d'un mois avant de le reverser au titulaire du partage si aucune réclamation ou litige n'est intervenue entre-temps. Précisons que, pour les propriétaires de partages, il est nécessaire de valider manuellement chaque demande d'abonnement par le biais de l'interface Diivii.

Payer moins cher en rejoignant un partage de compte

Si le fait de partager son propre compte permet de rester maitre de la durée d'abonnement puisque vous seul décidez de le prolonger ou non, rejoindre un partage de compte démontre aussi de certains avantages. On pense ici notamment à l'assurance de ne payer que la même somme tous les mois en raison des fréquents désabonnements. On garde également en tête l'aspect portant sur la sécurité des comptes, spécifiquement engendré par le partage d'un mot de passe.

Rejoindre un partage d'abonnement sur Diivii est plutôt simple. Il est évidemment requis de s'enregistrer sur la plateforme puisqu'il s'agit d'une marketplace dont les transactions sont encadrées et sécurisées et non d'un site internet de petites annonces. Une fois le processus d'inscription complété, l'utilisateur accède à la marketplace et est en mesure d'émettre des demandes d'abonnement.

Précisons que le débit sur sa carte bancaire ne sera effectif qu'une fois la validation de la requête acceptée par le titulaire du compte. Il apparaît également important de préciser que la notion d'engagement n'existe pas sur Diivii. L'individu qui partage les accès d'un titulaire règle sa part mensuellement et n'est tributaire d'aucune forme d'engagement sur la durée si ce n'est que le mois entamé est dû.

Partage de compte et sécurité sur Diivii

Partager son compte avec des inconnus peut soulever quelques interrogations vis-à-vis de la sécurité informatique. Lorsque les comptes conservent leur indépendance les-uns les-autres et que chaque membre bénéficie des propres identifiants de connexion, le risque de piratage est moindre.

En revanche, il est crucial de protéger les comptes à accès commun par quelques procédures basiques. La plateforme Diivii le mentionne également dans son guide du partage des abonnements. Ainsi, on rappellera les bonnes pratiques liées à la sécurité :

  • Utiliser un mot de passe unique et radicalement différent de tous les autres
  • Changer le mot de passe à chaque fois que l'un des abonnés quitte le partage
  • Dans la mesure du possible, utiliser une adresse e-mail dédiée au partage de compte

Diivii : de belles économies ? Oui, mais …

Diivii est un service utile pour les individus souhaitant économiser sur leurs abonnements numériques. Si l'entreprise permet tant aux titulaires de compte qu'aux souscripteurs d'économiser de l'argent, il reste important de garder en tête que le tableau n'est pas intégralement rose.

En l'absence de solution spécialement développée pour établir une forte sécurité vis-à-vis du partage d'un mot de passe, la plateforme pourra rebuter certains utilisateurs. Un autre point à garder en tête concerne les abonnements et désabonnements à répétition du point de vue de l'abonné à un partage. Certaines offres telles que Spotify ou Apple iCloud ne permettent de changer de famille qu'une seule fois par an. Ainsi, il sera nécessaire de recréer un nouveau compte à chaque résiliation d'abonnement sur Diivii afin de se réabonner.

Dans l'exemple de Spotify, les playlists musicales créées devront être transférées par un service tiers puisque la plateforme ne permet pas de le faire nativement.

Diivii : combien ça coûte ?

L'entreprise se rémunère en récupérant une commission de 5% + 0,20€ sur chaque transaction du côté de l'abonné à un partage. Concernant le titulaire d'un compte, Diivii applique une commission de 25% sur le premier mois, correspondant aux frais de mise en relation.

Est-ce que Diivii est légal ?

D'après le principal intéressé, oui. Seules les offres éligibles au partage de compte sont référencées sur la marketplace Diivii. Néanmoins, le service conseille tout de même aux utilisateurs de se référer aux CGU des plateformes qui proposent les abonnements afin de lever tout éventuel doute.

Quid de l'engagement ?

Diivii propose des partages d'abonnement sans engagement. L'utilisateur est libre de se désabonner à tout moment. Il continuera de profiter de son accès jusqu'à la fin du mois payé et ne sera pas débité les mois suivants.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
17
Damros
Ils ont beau dire que c’est légal, ça ne l’est pas dans 90% des cas
JeXxx
Et après ça va se plaindre que les prix augmentent
Duben
Faut pas s’étonner ensuite qu’il y ait de plus en plus de restrictions pour le partage de comptes et/ou que les prix augmentent
Fitz557
La semaine passée on apprenait que Spliiit se prenait un procès par Netflix, Disney et Apple. Dire sur le passage sur la légalité (qu’il faut dérouler) que « D’après le principal intéressé, oui » et puis dire que quand même il faut aller voir les CGU des plateformes, c’est un peu limite. Je pense que personne n’est dupe quant au fait que Diivii, Spliiit et tous les autres du genre vont à l’encontre des CGU, et c’est dommage que Clubic ne le mentionne pas clairement, même s’il s’agit d’un article avec des liens d’affiliation.<br /> Parce que concrètement là y’a un risque réel d’avoir des comptes supprimés, et autant pour Netflix ou Spotify c’est pas encore trop grave, autant pour Office 365 / Dropbox / … bé ça peut être beaucoup plus relou.
Duben
Et c’est d’ailleurs dommage que Clubic promeuve des sites dont l’activité est d’aller à l’encontre des CGU d’autres sites
Eths25
J’aime bien spliiit je le prends pour le vpn et YT premium. ça marche n’en déplaise aux chouineuses et leurs CGU
Bombing_Basta
C’est légal car aux yeux de la loi française rien ne dit que tu ne peux pas partager ton compte avec la famille, un pote, ou même un inconnu.<br /> Aux yeux de la « loi » des plateformes de VOD, ça l’est surement beaucoup moins.<br /> Et faire commerce du partage de compte, là, c’est une autre histoire.<br /> Exemple, prêter un jeu, un dvd, ou un cd avec ta famille, tes potes, ou même des inconnus, je doute qu’une seule ligne de loi l’encadre.<br /> Mais qu’une plateforme permette ce partage contre rémunération me paraitrait bien plus casse-gueule, car ça pourrait s’apparenter à de la location, et là, la loi est très stricte sur son encadrement.
Laurent_SFN
Il n’y a pas un jour sans que je lise un article qui fasse la promotion de cette plate-forme…et si la loi permet le partage de comptes dans un cadre très strict, les CGU l’interdisent en dehors du cercle privé. Et les fondateurs ont beau clamer qu’ils sont dans leurs bons droits, je leur souhaite bon courage quand ils devront se frotter aux avocats de Netflix, Spotify, Apple et Disney, surtout si ils prennent du pognon au passage.
cyrano66
Les CGU sont pourtant assez clair<br /> « Le service Netflix, ainsi que tout contenu regardé via le service, est réservé à un usage uniquement personnel et non commercial et ne doit pas être partagé avec des personnes extérieures à votre foyer »<br /> En faite ce que l’article ne dit pas c’est qu’il faut se pacser avec Diivii et qu’ils se rémunèrent en bisous
Laurent_SFN
Bah les mecs se planquent derrière les CGU. C’est bancal et ça fait défense de bisounours mais ça pourrait passer sur le mode « on est juste un site de mise en relation, on est pas responsable de ce que les gens font de leurs comptes. Regardez on leur conseille bien de vérifier les CGU avant ». Sauf qu’ils se prennent une commission au passage et c’est ça qui pourrait leur coûter cher…
jwchretien
C’est malheureusement à cause de se genre de plateformes que bientôt des gens comme moi ne pourront plus partager leurs comptes avec leurs enfants.
cyrano66
Oui tout à fait<br /> Article 5.2 de leur CGU<br /> En gros leur service s’apparente au modèles BlaBlaCar ou Airbnb de mise en relation entre particuliers.<br /> « coupable de tout mais responsable de rien ».<br /> Tu sous-loue ton appartement alors que ton bail l’interdît ? Ah c’est pas bien, on t’avais dit qu’il fallait pas le faire.<br /> Et concernant la légalité, leur page d’information est un modèle syntaxique dans le genre<br /> FAQ - diivii<br /> Découvrez le co-abonnement sécurisé - diivii<br /> Découvrez le fonctionnement du co-abonnement sécurisé et légal avec diivii.<br />
MattS32
cyrano66:<br /> Tu sous-loue ton appartement alors que ton bail l’interdît ? Ah c’est pas bien, on t’avais dit qu’il fallait pas le faire.<br /> Y a quand même une sacré différence : un bail de location, ça peut ne pas interdire la sous-location. Donc AirBnb ne peut pas savoir à priori si la sous-location d’un logement est possible ou non.<br /> Alors que Diivii, ils citent explicitement des services (avec en prime pour la plupart, utilisation du logo et de la marque déposée…) dont les CGU, qui sont publiques, interdisent le partage. Ils ne peuvent donc pas se réfugier derrière le fait qu’ils ne savaient pas et que c’est à l’utilisateur de ne partager que s’il en a le droit.<br /> Autre différence, qui fait que contrairement à AirBnb ou Blablacar, Diivii ne peut pas prétendre qu’il n’assure que la mise en relation : les prix ne sont pas libres, c’est Diivii qui les fixe (pour info, c’est une des raisons qui a mené à la requalification en contrat de travail de certains contrats de livreurs Deliveroo : dans la mesure où Deliveroo fixe le prix des courses, il ne peut pas être considéré comme un simple intermédiaire de mise en relation entre restaurants, livreurs et consommateurs).
Jice06
C’est bien pour les gens qui n’ont ni famille ni amis…
jwchretien
Dans ce cas, il existe des formules mono compte bien moins cher.
ccvman
Faut vraiment être dans une situation financière pas terrible pour faire appel à ce genre de service, en ce qui me concerne, je préfère payer plein pot et être le seul détenteur des codes d’accès.
OliverS
Faut pas se leurrer, c’est totalement illégal pour les comptes de Netflix/Apple/Disney/etc… L’usage autorisé par la loi est un cercle familial et gratuitement. Là le détenteur du compte Netflix monnaye son abonnement. C’est en dehors des conditions d’utilisation du service acceptées par le détenteur, et la mise à disposition des identifiants contre rémunération est tout aussi contraire à la loi et aux CGU. C’est une vaste escroquerie qui va tomber de très haut le jour ou les avocats vont s’en mêler…
octokitty
Un bouquet de services avec de tarifs « négociés » avec les géants oui. Mais il faut avoir la puissance financière d’un FAI pour conclure des accords (souvent réincorporé en partie dans l’abo internet par ailleurs).<br /> Un système qui joue sur les zones grises des Terms of Services voire les viole, non.<br /> Si « diivii » décolle, les services banniront leurs accès et les clients se retourneront contre ce service de partage de comptes. On en parle, alors voyons comment ça évolue dans quelque mois.
ben100g
causalité nulle … cela n’a rien à voir, merci au revoir! Les prix montent pour satisfaire les actionnaires et répondre aux attentes des analystes…
ben100g
vive la désinformation « éclairée » … payé par les plateformes pour défendre leurs droits ?
Duben
Quelle désinformation ?<br /> Netflix met en place un service, ils décident des règles d’abonnement et d’utilisation. Personne n’est obligé d’y souscrire. Mais en attendant, si ces règles ne sont pas suivies, il y a forcément des conséquences derrière
Olivier_Pflieger
Au delà du problème légal, je comprend même pas que des gens aient besoin d’une telle appli… faut juste regarder autour de soit et discuter avec un oncle, un parent, une tante, un pote… y a toujours quelqu’un avec qui partager son compte, non ?
cyrano66
C’est une application réservée aux no-life, asociales, hors-la-loi et nés par parthénogenèse <br /> Mais ils commencent à être nombreux y’a un vrai marché
Voir tous les messages sur le forum

Derniers avis

Avis Arc Browser : plus qu’un navigateur, un système d’exploitation pour Internet
Avis Libertex (2022) : une plateforme crypto multi-actifs depuis plus de 20 ans !
Avis Apple iCloud (Test 2022) : un service cloud optimisé pour les Mac, iPhone et iPad
Avis Intego Antivirus Premium (Test 2022) : un antivirus dans la moyenne
Avis PureVPN (Test 2022) : peut-il revenir dans la course des meilleurs VPN ?
Avis Google Drive (Test 2022) : une solution de stockage et de synchronisation ultra complète
Avis pCloud (Test 2022) : notre test complet du stockage en ligne suisse sécurisé
Avis kDrive (Test 2022) : une séduisante alternative aux géants du stockage en ligne
Avis Surfshark VPN : le jeune VPN est-il toujours aussi prometteur ?
Avis eToro (2022) : test complet de cette plateforme alléchante mais déconseillée pour les débutants
Haut de page