Blu-ray Ultra HD : les premiers films d'ici la fin de l'année ?

13 mai 2015 à 09h21
0
La Blu-ray Disc Association a annoncé cette semaine avoir arrêté les spécifications définitives des futurs Blu-ray Ultra HD. Les licences seront ouvertes à l'été, ce qui devrait permettre aux premiers films et lecteurs compatibles d'arriver sur le marché aux alentours de la fin de l'année.

Serait-ce le vrai démarrage de l'Ultra HD ? L'association qui préside aux destinées du format Blu-ray a annoncé cette semaine avoir finalisé les spécifications des futurs disques Blu-ray dédiés à l'ultra haute définition (3840 x 2160 pixels, le 4K à 4096 x 2160 pixels étant l'apanage du cinéma). Elle indique que les licences nécessaires à la conception de lecteurs compatibles seront commercialisées auprès des fabricants dans le courant de l'été. Ceux-ci devraient donc être en mesure d'introduire sur le marché les premiers lecteurs Ultra HD d'ici la fin de l'année.

Pour l'occasion, le format se dote d'un logo spécifique, sous l'appellation « Ultra HD Blu-ray ».

0190000008037214-photo-logo-blu-ray-ultra-hd.jpg

Sur le plan technique, pas de grande surprise : l'essentiel des informations avait déjà été donné. Ces disques exploiteront comme prévu la norme de compression HEVC, successeur de l'AVC employée par les Blu-ray existants. Ils assurent également la prise en charge du HDR (High Dynamic Range), qui permet de renforcer le contraste des images, ainsi que d'un espace colorimétrique étendu (Rec.2020) et d'une cadence maximale de 60 images par seconde. Les Blu-ray Ultra HD devraient enfin proposer un codage de l'image sur 10 bits (contre 8 bits sur les Blu-ray actuels), ce qui portera de 256 à 1024 le nombre de nuances par canal de couleur RVB.

La BDA promet également la prise en charge de nouveaux formats sonores immersifs (Dolby Atmos et DTS:X), ainsi que de nouvelles fonctions optionnelles visant à favoriser la consultation des contenus sur l'ensemble des écrans du foyer, dans la lignée de ce que propose déjà Ultraviolet. Les modalités exactes de ce dernier élément ne sont, à ce stade, pas précisées.

Elle confirme enfin que les disques Ultra HD pourront contenir de 66 à 100 Go de données sur deux ou trois couches physiques, là où les Blu-ray actuels plafonnent à 25 ou 50 Go (simple ou double couche).

Un souffle bienvenu pour le marché ?

Tous les grands fabricants de téléviseurs déclinent aujourd'hui l'Ultra HD au sein de leurs gammes, mais déplorent le manque de contenus nativement adaptés à ces dalles quatre fois mieux définies que le Full HD, même si tous vantent la qualité de leurs moteurs d'upscaling. En attendant que la télévision broadcast franchisse le pas dans les prochaines années, le streaming via des services comme Netflix est aujourd'hui le seul moyen de profiter pleinement de l'Ultra HD.

L'arrivée de lecteurs, à plus forte raison capables de gérer les derniers raffinements en termes d'optimisation de l'image, devrait logiquement renforcer l'attrait pour les diffuseurs Ultra HD. Il faudra toutefois plusieurs mois pour que se constitue un catalogue de films significatif.

Sur le sujet, voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top