Asus lance à son tour des moniteurs IPS abordables

29 septembre 2011 à 17h52
0
Dans le sillage de LG qui a initié le mouvement, Asus se lance à son tour sur le marché du moniteur IPS abordable avec la nouvelle famille « VS Series ». Le fabricant taiwanais a effectivement lancé en Europe un trio d'écrans, en toute discrétion, vraisemblablement pour ne pas faire trop d'ombre à la jeune famille ProArt qui rencontre un beau succès d'estime.

0000014004622004-photo-asus-vs229h.jpg

La gamme est constituée comme suit :
  • le VS209H d'une diagonale de 20 pouces affichant une définition HD+,
  • le VS229H de 21,5 pouces en Full HD,
  • le VS239H de 23 pouces et de même définition.
Les trois modèles partagent par ailleurs la même fiche technique, à commencer par un rétroéclairage à LED apportant une luminosité maximale de 250 cd/m² pour un taux de contraste dynamique loufoque de 50 millions pour un. Le taux de contraste natif n'est tout simplement pas communiqué, ce qui n'est pas bon signe. Le temps de réponse continue de lever des soupçons quant à la qualité de la dalle, puisqu'il est de 14 ms de gris à gris, ce qui est particulièrement élevé, même pour de l'IPS.

Ne vaut-il pas mieux une bonne dalle TN qu'une mauvaise IPS ? Il conviendra d'attendre de premiers retours pour trancher.

La connectique comprend quoi qu'il en soit une entrée HDMI, une entrée DVI et une entrée VGA.

Les moniteurs « Asus VS209H », « VS229H » et « VS239H » sont disponibles dès à présent en Europe aux prix publics respectifs de 140, 150 et 165 euros.

0140000004622002-photo-asus-vs229h.jpg


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top