Thunderbolt 2 : deux stations d'accueil chez Elgato et OWC

Par
Le 03 décembre 2014
 0
Après Belkin au mois de septembre, c'est aujourd'hui au tour d'Elgato de mettre à niveau sa station d'accueil Thunderbolt. Le fabricant OWC se lance lui aussi sur ce marché et se distingue avec une connectique plus riche.

Elgato Thunderbolt 2 Dock : mise à jour mineure


Elgato a annoncé hier le renouvellement de sa station d'accueil universelle. La marque commercialise le Thunderbolt 2 Dock, qui passe comme son nom l'indique au Thunderbolt 2, et dont c'est d'ailleurs le seul apport.

01e0000007791579-photo-elgato-thunderbolt-2-dock.jpg

L'appareil offre trois ports USB 3.0, un port Gigabit Ethernet, une sortie HDMI « compatible 4K », une sortie audio analogique « amplifiée », une entrée microphone et deux ports Thunderbolt 2, l'un pour relier l'ordinateur, l'autre pour chaîner un ou plusieurs autres périphériques Thunderbolt.

L'objectif reste le même : on branche tous ses périphériques sédentaires (moniteur, clavier, souris, casque, disque dur de sauvegarde...) à cette station d'accueil, ce qui permet de tous les relier à un ordinateur portable à l'aide d'un seul câble, lorsqu'on va et vient régulièrement de son bureau. En aluminium, le boîtier se destine principalement aux MacBook d'Apple, mais quelques PC portables disposent eux aussi de ports Thunderbolt.

L'Elgato Thunderbolt 2 Dock est disponible dès à présent en France et en Europe au prix inchangé de 230 euros.

012c000007791581-photo-elgato-thunderbolt-2-dock.jpg
012c000007791583-photo-elgato-thunderbolt-2-dock.jpg


OWC Thunderbolt 2 Dock : la problématique de la bande passante partagée


Le spécialiste des accessoires pour Mac OWC se lance lui aussi sur le marché de la station d'accueil Thunderbolt. Pour se démarquer de ses trop nombreux concurrents (Belkin, Elgato, Matrox) sur ce marché qui laisse bien peu de marge de manœuvre, Other World Computing multiplie les ports.

Le Thunderbolt 2 Dock qu'il a annoncé mi novembre offre deux ports USB 3.0 de plus que celui d'Elgato ainsi qu'un vénérable port FireWire 800.

0190000007791573-photo-owc-thunderbolt-2-dock.jpg

L'occasion de faire le point sur les avantages et les inconvénients des stations d'accueil Thunderbolt. Par rapport aux stations d'accueil traditionnelles qui sont proposées avec certains ordinateurs portables professionnels, elles présentent l'intérêt d'exploiter une connectique standard, quoi que peu répandue. Mais le Thunderbolt ne permet pas de déporter directement certaines entrées/sorties, comme le permettent les connectiques propriétaires des PC portables. Les stations d'accueil intègrent donc leurs propres contrôleurs USB, réseau, audio, etc. Seules les sorties vidéo sont natives.

Et si le Thunderbolt 2 a l'air de doubler la bande passante du Thunderbolt 1, en réalité il ne fait que mutualiser les deux canaux de 10 Gb/s autrefois distincts. Si l'utilisateur ne branche qu'un écran Full HD, qui réclame moins de 10 Gb/s, les autres sorties bénéficieront d'une bande passante supérieure par rapport à une station d'accueil Thunderbolt 1. Mais si l'utilisateur branche un écran Ultra HD, qui consomme 18 Gb/s en 8 bits et à 60 Hz, les cinq ports USB 3.0 (supposés offrir un maximum de 5 Gb/s chacun), le port Gigabit Ethernet et les périphériques Thunderbolt en aval n'ont plus que 2 petits Gb/s à se partager.

Bien que propriétaires, les stations d'accueil traditionnelles ont donc des avantages.

Quoi qu'il en soit l'OWC Thunderbolt 2 Dock sera bientôt disponible au prix public de 250 dollars sans câble, ou de 280 dollars avec un câble Thunderbolt de un mètre.

0000003c07791577-photo-owc-thunderbolt-2-dock.jpg
0000003c07791575-photo-owc-thunderbolt-2-dock.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top