Zik 2.0 : Parrot lance son nouveau casque sans fil haut de gamme

23 septembre 2014 à 18h48
0
Pour sa version 2.0, le casque sans fil Zik de Parrot passe à la couleur et se dote de nouveaux raffinements, comme une réduction active du bruit dont on pourra moduler le niveau en fonction de son environnement sonore.

Deux ans après la sortie d'un premier modèle salué par la critique, le Zik profite d'une cure de jouvence. Le casque sans fil haut de gamme de Parrot revient en effet allégé, décliné en six coloris et rebaptisé pour l'occasion « Zik 2.0 » : une façon pour la marque de souligner que ce casque s'inscrit dans la lignée de son prédécesseur, tout en prodiguant de nombreuses améliorations.

015E000007637735-photo-parrot-zik-2-0.jpg

Premier élément notable : le casque s'affine, avec des écouteurs légèrement moins massifs, aux formes plus arrondies, toujours dessinées par l'incontournable Philippe Starck. Cet amincissement se traduit par un gain de poids significatif, puisque le nouveau venu est donné pour 270 grammes, contre 330 grammes pour son prédécesseur.

Alimenté par batterie, il profiterait également d'une autonomie doublée, donnée pour 18 heures d'écoute avec une liaison par fil et la réduction du bruit ambiant activée. Le Zik 2.0 inaugure également un nouveau revêtement de type cuir (synthétique), mais conserve en revanche les arceaux si caractéristiques de la première génération, ainsi que le réglage du volume via une surface tactile dissimulée dans l'un des écouteurs, l'accéléromètre qui sert à mettre en pause la musique dès que le casque est posé sur le cou ou l'association via NFC avec un téléphone compatible.

012C000007637719-photo-parrot-zik-2-0.jpg

Au delà des évolutions cosmétiques, ce Zik 2.0 incarne selon Henri Seydoux, patron et fondateur de Parrot, un nouveau bond en termes de qualité sonore. Le Zik 2.0 passe ainsi sur un circuit numérique capable de restituer des fichiers échantillonnés en 192 KHz (dont on ne pourra logiquement profiter qu'avec une liaison filaire). Il embarque désormais un ensemble de huit micros, chargés de capturer la voix de l'utilisateur pour les appels en mode mains libres tout en atténuant les sons parasites, mais aussi d'assurer l'annulation du bruit ambiant.

000000C807637711-photo-parrot-zik-2-0.jpg
000000C807637713-photo-parrot-zik-2-0.jpg

En noir, la première version du Parrot Zik

Ici, Parrot prolonge une idée déjà exploitée chez Bose, avec une nouvelle fonction baptisée Street Mode qui permet de réinjecter une partie de l'environnement sonore à l'intérieur du casque de façon à minimiser la sensation d'isolement. Cinq niveaux de décloisonnement sont proposés, accessibles via l'application compagnon du casque (pour iOS ou Android).

C'est aussi par cette dernière que l'on pourra accéder aux nombreuses options liées à la restitution et à la spatialisation du son. Parrot propose ici deux niveaux : un égaliseur simplifié fonctionnant par styles de musique, doublé d'un second, plus complet, avec accès aux réglages sur cinq bandes. La marque promet enfin qu'elle distribuera des profils sonores élaborés en partenariat direct avec certains artistes.

000000E607637715-photo-parrot-zik-2-0.jpg

Le Zik 2.0 sera lancé courant octobre, au prix public conseillé de 349 euros. Six couleurs sont proposées (noir, blanc, bleu, jaune, orange et beige).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 9, Cortana et cloud au menu de la rentrée de Microsoft France
Infos US de la nuit : déjà la moitié des appareils iOS utilisent iOS 8
Microsoft Wireless Display Adapter : une autre clé HDMI Miracast concurrente du Chromecast
Samsung stoppe la vente de PC portables en Europe
Fleur Pellerin : le transfert de la Hadopi au CSA n’est plus au programme
Nero 2015 : gravure depuis le smartphone et lecture vidéo à distance
E-commerce : le rythme de croissance ralentit en France
Beats Music pourrait changer de nom et être intégré à iTunes
Green IT : Greenpeace reitère sa pression sur Amazon
USB Type-C : USB 3.1, DisplayPort et 100 W sur le même câble
Haut de page