PUBG présente ses excuses et dédommage les joueurs bannis par erreur

Par ,
le 23 juin 2018
 0
PlayerUnknown's Battlegrounds a connu de nombreuses vagues de bannissements depuis sa création en 2017, beaucoup de tricheurs pullulent dans les rangs. Le studio PUBG Corporation met un point d'honneur à les dénicher et les bannir. Mais des erreurs peuvent se produire et certains joueurs innocents se retrouvent parfois bannis du jeu sans aucune raison.

Un nouveau cas de bannissements sans aucune raison s'est produit et cette fois-ci, le studio s'excuse et dédommage les joueurs qui ont été victimes de cette erreur.

PUBG intraitable avec les cheaters, mais sait reconnaître ses erreurs


Le jeu de la filiale de Bluehole a connu des temps durs depuis plusieurs mois. PUBG a vu beaucoup de ses joueurs bannis. En décembre 2017, le nombre de bannis total était de 1,5 million de joueurs, et cela, grâce au logiciel anti cheater de BattlEye. En février, BattleEye annonçait sur Twitter avoir banni plus de 1 million de tricheurs rien qu'en janvier 2018. Mais suite à de nombreux témoignages et de plaintes sur les réseaux sociaux, il s'est avéré que beaucoup de joueurs avaient été bannis injustement. Nombreux ont été victimes d'un glicht du logiciel, qui eut la malheureuse conséquence pour beaucoup de joueurs de les bannir du jeu. Le 8 juin, BattlEye publiait un tweet avec un message d'excuses envers les malchanceux.




Mais le cas de bannissements illégitimes se répète et le studio de développement du jeu publie sur son site le 20 juin 2018, un communiqué dans lequel il présente ses excuses pour des bannissements survenus entre le 16 juin 19 heures (heure française) et le 17 juin, 12 heures. « Comme vous le savez, l'une de nos principales priorités est de débarrasser le jeu des hackers et des tricheurs. Nous avons bien progressé dans cette mission, mais malheureusement, nous avons aussi fait des erreurs, ce qui a été le cas récemment avec un certain nombre de joueurs qui ont été bannis par erreur et n'ont pas pu accéder au jeu pendant un certain temps. » Ceux qui étaient connectés à la version 3.8.38.15 durant cette période et ont été victimes d'un bannissement sans raison pourront être dédommagés.

pubg


Un dédommagement promis aux concernés


PUBG compte plus de 50 millions de copies vendues dans le monde, depuis sa publication le 27 mars 2017. Avec près de 90 millions de joueurs jouent chaque jour, il n'est finalement pas étonnant que des tricheurs se cachent parmi eux. Et donc finalement, que quelques innocents soient touchés sur les sentiers de la guerre, contre le hackers. Mais le studio sait se faire pardonner, il promet aux joueurs concernés qu'ils pourront être dédommagés de 20.000 BP sur le portefeuille virtuel pour le désagrément, soit l'équivalent de 1.000 kills dans le jeu. Une compensation qui permettra à de nombreux joueurs d'agrandir leur garde-robe virtuelle. « La compensation devrait déjà apparaître dans les comptes des joueurs concernés. »

La veille de ce message, PUBG remerciait ses plus de 400 millions de joueurs enregistrés de son avancement et de leur soutien depuis sa création. Et pour fêter ça, le jeu est en réduction de 10 euros sur Steam, soit 19,99 euros, du 19 juin au 5 juillet 2018. Un beau coup marketing de la part du studio, qui remercie les joueurs l'ayant soutenu en faisant une promotion pour des personnes susceptibles de vouloir rejoindre les rangs...





Modifié le 22/06/2018 à 17h14
scroll top