Jeu vidéo : fin d’une grève de 7 semaines chez Eugen Systems

Alexandre PAULSON
12 avril 2018 à 16h32
0
Les grévistes du studio français Eugen Systems (Steel Division : Normandy 44, R.U.S.E., la série Wargame) rendent les armes. Après un mois et demi de mobilisation, ils mettent un terme à un mouvement social d'une rare longueur dans un secteur, le jeu vidéo, peu habitué aux revendications collectives, et où règne la culture du silence.

Les grévistes d'Eugen Systems estiment toutefois que si la grève est terminée, leur combat, lui, ne l'est pas.

Entorses en série au code du travail

Après 7 semaines de mobilisation, les salariés du studio français Eugen Systems mettent un terme à leur grève. Elle restera dans l'histoire du secteur en France comme la plus longue à ce jour. Depuis le 14 février, plus de la moitié des 44 salariés d'Eugen Systems avaient cessé le travail. Leur revendication : le respect à la lettre du droit du travail.

Dans un communiqué diffusé ce jour-là et republié par le Syndicat des Travailleurs et Travailleuses du Jeu Vidéo (STJV), les salariés expliquent leur geste : « Cela fait maintenant près de quinze mois que nous discutons avec la direction de graves atteintes à nos droits. » Et le communiqué de détailler les entorses en question : non-paiement des heures supplémentaires, non-respect de la convention collective du secteur, rémunérations inférieures au salaire minimum, etc.

eugen systems


Reprendre des forces

Reconduit à plusieurs reprises, le mouvement a cependant fini par faiblir. Et mardi 3 avril, les grévistes ont mis un terme à la grève : « les négociations avec la direction sont au point mort. Nous pensons que nous n'obtiendrons pas d'avancées supplémentaires avec cette grève », expliquent-ils dans un nouveau message, où ils ajoutent qu'ils entendent continuer leur combat devant le Conseil des Prud'hommes.

Les grévistes remercient par ailleurs tous leurs soutiens, notamment ceux ayant versé des dons dans leur caisse de grève (plus de 14.000 euros collectés). Pendant le mois et demi qu'aura duré la mobilisation des salariés d'Eugen Systems, le studio a tout de même réussi à déployer une mise à jour pour son principal jeu du moment, Steel Division : Normandy 44.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
scroll top