Un député Républicain veut légiférer autour de Pokémon Go, en raison d'une "chaîne de dangers"

0
Le jeu de smartphone Pokémon Go ne cesse de faire de parler de lui. Alors que l'Iran a pris la décision de bannir le jeu pour des raisons de sécurité, en France, le député LR Vincent Ledoux souhaite légiférer autour de l'application.

« Ce qui ne devrait être qu'un produit de divertissement pourrait se transformer en sujet de dangers potentiels si le législateur n'y prenait garde et ne venait y mettre de l'ordre » a expliqué Vincent Ledoux au Figaro vendredi dernier. Le député du Nord compte adresser une question écrite à Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée de l'économie du numérique.

Rassemblement dans les cimetières

Le politicien prend moins en exemple les rassemblements massifs en période d'état d'urgence que les multiples faits divers qui font parler du jeu depuis sa sortie. Sont notamment visés « les joueurs (qui) se regroupent dans des commissariats de police ou dans des cimetières, qui abandonnent leur voiture sur le bord de la route ou traversent les chaussées imprudemment » pour aller capturer des Pokémon virtuels. « Il n'existe pas de réglementation applicable aux jeux en ligne qui permettrait, pour le moins, d'analyser les risques avant leur mise sur le marché, d'en évaluer leur fonctionnement et de prévoir des modalités d'agrémentation les rendant conformes au droit national et européen » déplore Vincent Ledoux. « Le jeu est confronté à un vide ou un déficit juridique »

08489464-photo-pokemon-go.jpg

Enfin, le député s'interroge également sur la collecte des données, déclarant que les données récoltées sont envoyées sur des serveurs aux Etats-Unis. « Les Etats-Unis ne sont pas considérés par les autorités européennes de protection des données à caractère personnel comme assurant un niveau de protection suffisant de notre vie privée » déclare-t-il. Rappelons que lors de sa sortie sur le sol américain, Pokémon Go avait fait parler de lui en raison d'accès très intrusifs autorisés notamment au sein de Gmail. Une particularité rectifiée par le biais d'une mise à jour.

Pokémon Go interdit en Iran

Les interrogations de Vincent Ledoux interviennent en même temps de l'annonce de l'interdiction de l'application en Iran : le pays devient le premier à bannir Pokémon Go, en raison de « préoccupations autour de la sécurité ». Mais comme on a pu le voir en France et ailleurs, le fait que le jeu ne soit pas officiellement disponible dans un pays n'empêche pas les gens d'y jouer, et les joueurs iraniens bravent d'ores et déjà l'interdit.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Accepteriez-vous de vous faire tatouer par un robot industriel ?
Un hacker développe une application pour accéder à tous les salons des compagnies aériennes
Quadrooter : un ensemble de failles affecte les téléphones Android en Qualcomm
Hue Motion Sensor : un détecteur de mouvements pour les ampoules connectées de Philips
1007 robots ont dansé ensemble pour battre un record du monde
Trouver les Pokémon rares avec Poke Radar
Ce mystérieux rayon envoyé par une étoile vers sa voisine
Windows 10 Anniversary Update disponible, comment l'obtenir
Sondage : les mots de passe et vous
Pokémon Go : la guerre des radars aura bien lieu
Haut de page