Un député Républicain veut légiférer autour de Pokémon Go, en raison d'une "chaîne de dangers"

08 août 2016 à 10h14
0
Le jeu de smartphone Pokémon Go ne cesse de faire de parler de lui. Alors que l'Iran a pris la décision de bannir le jeu pour des raisons de sécurité, en France, le député LR Vincent Ledoux souhaite légiférer autour de l'application.

« Ce qui ne devrait être qu'un produit de divertissement pourrait se transformer en sujet de dangers potentiels si le législateur n'y prenait garde et ne venait y mettre de l'ordre » a expliqué Vincent Ledoux au Figaro vendredi dernier. Le député du Nord compte adresser une question écrite à Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée de l'économie du numérique.

Rassemblement dans les cimetières

Le politicien prend moins en exemple les rassemblements massifs en période d'état d'urgence que les multiples faits divers qui font parler du jeu depuis sa sortie. Sont notamment visés « les joueurs (qui) se regroupent dans des commissariats de police ou dans des cimetières, qui abandonnent leur voiture sur le bord de la route ou traversent les chaussées imprudemment » pour aller capturer des Pokémon virtuels. « Il n'existe pas de réglementation applicable aux jeux en ligne qui permettrait, pour le moins, d'analyser les risques avant leur mise sur le marché, d'en évaluer leur fonctionnement et de prévoir des modalités d'agrémentation les rendant conformes au droit national et européen » déplore Vincent Ledoux. « Le jeu est confronté à un vide ou un déficit juridique »

08489464-photo-pokemon-go.jpg

Enfin, le député s'interroge également sur la collecte des données, déclarant que les données récoltées sont envoyées sur des serveurs aux Etats-Unis. « Les Etats-Unis ne sont pas considérés par les autorités européennes de protection des données à caractère personnel comme assurant un niveau de protection suffisant de notre vie privée » déclare-t-il. Rappelons que lors de sa sortie sur le sol américain, Pokémon Go avait fait parler de lui en raison d'accès très intrusifs autorisés notamment au sein de Gmail. Une particularité rectifiée par le biais d'une mise à jour.

Pokémon Go interdit en Iran

Les interrogations de Vincent Ledoux interviennent en même temps de l'annonce de l'interdiction de l'application en Iran : le pays devient le premier à bannir Pokémon Go, en raison de « préoccupations autour de la sécurité ». Mais comme on a pu le voir en France et ailleurs, le fait que le jeu ne soit pas officiellement disponible dans un pays n'empêche pas les gens d'y jouer, et les joueurs iraniens bravent d'ores et déjà l'interdit.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top