Diablo 3 : l'UFC-Que Choisir invite les joueurs satisfaits et mécontents à témoigner

06 juin 2012 à 15h21
0
00FA000005180276-photo-erreur37.jpg
L'association de consommateurs UFC-Que Choisir appelle depuis lundi les acheteurs français de Diablo III à envoyer leurs témoignages. Une démarche qui intervient alors que les autorités coréennes enquêtent sur les pratiques de Blizzard.

Attendu pendant des années par de très nombreux joueurs, Diablo III n'a pas fait que des heureux à sa sortie : entre la désormais célèbre Erreur 37 empêchant tout bonnement de s'identifier en ligne, et donc de jouer, et les bugs bloquant la progression dans le jeu, les amateurs de hack'n'slash n'ont pas forcément été à la fête.

Tandis qu'en Corée la Fair Trade Commission a récemment lancé une enquête visant les conditions de remboursement instaurées par Blizzard, en France, l'UFC a lancé lundi un appel à témoin pour récolter les témoignages des joueurs, contents comme mécontents, en vue de dresser le bilan de la sortie du jeu et d'éventuellement mener une enquête plus approfondie.

Ce n'est pas la première fois que l'UFC- Que Choisir se penche sur la question des jeux vidéo : en novembre 2011 notamment, l'organisation avait attaqué 3 distributeurs (Micromania, Fnac Direct et Game France) et 4 éditeurs de jeux (Codemasters, Warner Interactive, THQ, Bethesda Software) en raison de leurs pratiques commerciales jugées « trompeuses » concernant les DRM. Reste à savoir si Blizzard se retrouvera prochainement dans la ligne de mire de l'association.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top