Affaire Google Buzz : $8,5 millions pour les plaignants

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000002880780-photo-google-buzz-logo.jpg
Lorsque le service Google Buzz fut dévoilé en février 2010, beaucoup perçurent ce dernier comme un vrai concurrent à Facebook. Pourtant, quelque six mois plus tard, le réseau communautaire ne semble pas avoir pris de réelle ampleur. Il faut dire que les débuts de Buzz furent plutôt houleux puisque Google fut accusé de violer la vie privée des internautes.

Eva Hibnick, une résidente de Floride, avait en effet déposé une plainte via les cabinets d'avocats William Audet of Audet & Partners LLP. Cette dernière pointait du doigt un outil capable de générer une liste d'amis pour l'utilisateur de Buzz. Ces contacts étaient pré-sélectionnés en fonction de leur fréquence de communication par courriers électroniques. Seul hic, un contact avait la possibilité de voir l'intégralité des amis d'une personne ainsi que leurs adresses email respectives. Parallèlement d'autres utilisateurs critiquèrent l'activation du partage sur les services Picasa et Google Reader.

C'est ainsi qu'un recours collectif avait été monté en invitant l'ensemble des utilisateurs de Gmail. Ce weekend Google a accepté de verser 2500 dollars a chacun des plaignants ayant rejoint cette affaire, ce qui monte la facture à 8.5 millions de dollars. L'avocat des plaignants récoltera pour sa part 2 millions de dollars.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

CineVibe d'Asus : un casque qui vibre pour renforcer l'immersion
Sharp dévoile un lecteur de Blu-ray 3D extra-fin
Google simplifie sa politique en matière de vie privée
HP Pavilion dm3t : un ultrafin Core i3 enfin mieux refroidi
Hadopi : le juge peut ne pas enquêter
Six Apart ferme son service Vox
Sony renouvelle ses graveurs de Blu-ray internes et externes
Ping : à peine lancé, déjà spammé
Dell redevient numéro 2 sur le marché mondial des PC
Haut de page