Google continuera ses activités en Chine

09 juillet 2010 à 13h41
0
00C8000002785414-photo-google-chine-logo.jpg
Finalement la société Google continuera ses activités en Chine. Le mois dernier la firme américaine annonçait que sa licence commerciale arrivait à expiration et que la date du renouvellement était fixée au 30 juin dernier.

La présence de Google en Chine a suscité de nombreux problèmes, notamment au regard de la censure pratiquée sur Internet. Après avoir accepté de filtrer les résultats de son moteur de recherche afin de respecter les lois locales, Google décida au mois de mars de rediriger le site Google.cn vers la version honk-kongaise - non-censurée - du moteur.

Cette initiative fut perçue d'un mauvais oeil par les autorités chinoises et Google décida récemment d'apaiser la situation en ôtant la redirection automatique tout en plaçant un lien vers google.hk.

Sur son blog officiel Google a mis à jour un article daté du 28 juin dernier et annonce avoir obtenu la faveur du gouvernement chinois pour continuer de proposer son moteur de recherche et ses différents services hébergés auprès des internautes locaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top